Google+

vendredi 31 mars 2017

Mes vrais enfants - Jo Walton

Titre : Mes vrais enfants
Auteur : Jo Walton
Denoel - Lunes d'encre
19 janvier 2017 - 352 pages





Mais encore...


❢ Mes vrais enfants, ou un voyage à travers les souvenirs d'une vieille dame qui se penche sur sa vie. Résidant dans un home, Patricia peut se montrer confuse ou très confuse, d'un jour à l'autre, mais elle n'est pas complètement sénile. Ou pas. Ce qui est sûr, c'est que ce home à deux facettes : celui avec l'ascenseur, et celui sans. Ce qui correspond également aux deux réalités distinctes de sa vie.


Et mon avis, je vous le trempe?


❢ JO Walton, je l'ai découverte avec sa trilogie du Subtil changement (Farthing, Hamlet & Couronne). J'ai continué avec Morwenna. Et voilà que je repose Mes vrais enfants. Et je peux dire que je suis plutôt fan de la plume de cette bonne dame, née au Pays de Galles. Un ton léger, simple. Une écriture fluide qui se laisse lire comme du coton -mais POURQUOI du coton?!?!- ça glisse comme dans du beurre quoi. Sauf qu'elle n'est pas non plus sans relief. Jo Walton sait te faire sourire, t'aspirer dans son récit et éveiller au fond de ton toi-même des émotions.

❢ Oui parce que déjà, l'histoire commence autour d'une très vieille dame résidant dans un home. Une vieille petite bonne femme qui aurait quelques soucis de confusion. Rapidement, on se dit qu'il y a un truc bizarre avec la Patricia, quand elle nous dit que ce home a deux facettes : celle où il possède un ascenseur, l'autre où il n'en a pas. Puis il y a celle où elle a trois enfants, et l'autre où elle en a quatre... et c'est là que tout démarre. Jo Walton nous embarque dans une aventure mêlant les deux vies de Patricia, mais aussi dans une double uchronie. Dans l'une elle est Pat; dans l'autre, elle est Tricia. Vie familiale et contexte social divergents, impossible donc de confondre les deux pans... mais lequel est le "réel".

❢ A chaque chapitre, Walton va passer d'une réalité à l'autre. Et tout du long, on se prend au jeu de savoir laquelle est la meilleure... et l'auteur ne tombe ni dans le pathos, ni dans le manichéisme, ce qui est évidemment fort intéressant. La structure joue comme un moteur et pousse à tourner les pages évidemment. Qui plus est, ça se dévore vraiment rapidement -note du lecteur : avez-vous remarqué que tous les chapitres de Walton, de tous ses livres j'entends, font 10 pages ;-).



❢ En bref, je suis à nouveau fort séduite par ce livre de Jo Walton. Mes vrais enfants mets en scène la vie d'une vieille dame qui se replonge dans ses souvenirs, ses réalités, sur un fond de double uchronie. J'ai trouvé l'intrigue vraiment palpitante, le ton et l'écriture agréable et fluide. Je suis passée par de multiples émotions durant ma lecture. Elle incruste l'histoire personnelle dans la toile de l'Histoire (mondiale) et se penche sur de nombreux thèmes intéressants, touchants et interpellants. Et même si le lecteur n'a pas d'accointances avec les littératures de l'imaginaire, il peut très bien prendre beaucoup de plaisir à la lecture. Un livre qui fait plaisir et vous auriez tort de vous en priver.


Moment bonux

❢ On en parle là : My Inner Shelf, Acr0 Livrement, Lorhkan, Lune, Cunéipage


jeudi 30 mars 2017

Ce délicieux Dexter - Jeff Lindsay

TITRE : Ce délicieux Dexter (Dexter #5)
AUTEUR : Jeff Lindsay
Points - novembre 2011
419 pages









Retour sur investissement

❢ Je continue ma progression dans cette série en compagnie d'Acr0 -#partenairedanslecrime. Je pense que si j'ai continué la série au-delà du tome 2 que je possédais déjà, c'est parce que le concept Lecture Commune avec elle, est chouette. J'aime bien ce principe d'échange autour d'un livre. C'est un peu notre club de lecture privé, international et électronique. En même temps, au bout de 5 tomes, j'ai quand même envie de savoir comment ça va se boucler c't' histoire -tu sais ce que tu veux toi!

❢ Loin de moi l'idée de découdre tout le travail de l'auteur, la série Dexter est sympa, mais ça n'est pas un "incontournable". J'avais plutôt bien résumé ça dans le "En bref" ma chronique sur le tome 4. En gros dans sa saga, Jeff Lindsay nous donne à suivre un (anti-)héros assez décalé, pas adapté au monde, qui ne sait pas vraiment comment réagir pour avoir l'air normal, et c'est surtout ce côté là que je trouve comique. Les interactions qu'il noue avec les autres personnages sont souvent épiques et sa voix intérieure nous accompagne tout au long de notre lecture. Du point de vue de l'intrigue, ça démarre plutôt pas mal en général -wais sauf pour le tome 2 qui ne m'avait pas trop plu. Lindsay sait attiser la curiosité de son lecteur. Par contre, je lui reproche de boucler ses scènes finales de manière un peu trop facile. Il monte un bazar qui tient la route, puis pouf, pouf, chacun rentre chez soi -bon c'est quand même un fameux reproche là.


Finalement, est-ce qu'on le suit toujours pour ses intrigues?

❢ Maintenant que je me pose la question, je me le demande vraiment. C'est certain que dans un sens, j'ai envie de savoir comment cette histoire va tourner et ce qui va advenir de ce cher Dexter. J'aime bien faire le lien avec ce qui se passe dans la série télé et les différences, etc. Mais, c'est clair que je sais aussi d'avance que le twist sera plus court que celui de Saint Tropez -okayyy pour la mauvaise référence, c'est par là -->tu sors. Dans l'ensemble, ce n'est pas un mauvais divertissement. Sans être de la grande littérature, le style de l'auteur a quand même le mérite de se lire facilement, et de manière fluide. On est baladé entre la petite voix de Dexter et des dialogues qui s'équilibrent bien, en apportant chacun leur petite touche piquante et humoristique. Les rapports entre les personnages sont parfois cinglants, Dexter se montre volontiers cynique. J'ai quand même ri durant certaines scènes quelques peu épiques.

Et en gros? [spoil alerte, un peu quand même, mais pas trop]

❢ En bref, dans cette nouvelle aventure du serail killer  préféré de votre mamy, Dexter devra faire face à deux événements qui promettent de chambouler sa vie. Le premier c'est la naissance d'un enfant et l'arrivée d'une humanité naissante. La seconde, le retour d'une personne dont on n'imaginait pas le retour -dis tout de suite que tu l'avais oublié! Oui, c'est pas faux!- Le tout prenant place dans une intrigue mêlant enlèvement et cannibalisme, avec quelques rebondissements un peu What The Fuck, mais dans la joie et la bonne humeur. Je lui reproche la facilité avec laquelle l'auteur se sort de situations scabreuses et se sort de son intrigue tout court. Du côté des personnages, je souligne le fait que Déborah est beaucoup moins insupportable (à mes yeux) que dans le tome précédant. C'est léger et ça se lit sans trop de prise de tête. En gros, je vais quand même finir la série.

❢ Moment Bonux : la chronique d'Acr0.

#Lu dans le cadre de notre défi mensuel


dimanche 5 mars 2017

Défi ValériAcr0 #5.1 : La sélection de mars 2017

Depuis maintenant QUATRE années accomplie, je me lance en compagnie de ma potesse Acr0 dans un challenge mensuel qui allie surprise et dégommage de Pile A Lire. L'idée de base du défi ValeriAcr0, c'est que chacune va puiser dans la PAL de l'autre pour en dénicher une lecture. Le binôme a le mois courant pour effectuer sa lecture, et jusqu'au 5 du mois qui suit pour poster sa chronique. C'est sport! Très sport! A tel point qu'on s'est ménagé 6 jokers pour pallier aux manquements (lecture tardive, chronique en retard, ton chien qui mange ton livre, ou une séance d'aqua-poney...). De son côté, Acr0 s'en tire pas mal -faut croire qu'elle est fort souple. De mon côté, j'ai déjà bouffé 50% de mes jokers. Un peu comme si, j'avais envie de tester notre nouveau gage, à savoir lire une bonne vieille romance de supermarché, voire du Barbara Cartland, au choix.


Happy birthday to us!


 Et hop! Une année de plus pour notre défi mensuel. Bon me demande pas trop combien d'années il a... accomplies ou autres... oui si voilà, on a quatre bougies sur notre gâteau. Notre défi à 4 ans. oui; mais non, il faut savoir que j'ai dû cuisiner un gâteau, mettre des bougies toussa, pour arriver à me dire que le challenge version 5.0 avait 4 ans. Et là j'ai encore un doute. Hum Bref.
Et donc! Il s'est passé plein de choses durant cette dernière année, tu trouveras même un super récap' à jour-ou presque- ici sur ce LIEN, chez ma copine, c'est là-bas que ça se passe.
On s'amuse toujours autant, donc on continue! Pourquoi s'arrêter en si bon chemin. Ca nous fait de l'air dans la Pile, sans oublier l'effet de surprise non négligeable!


Hey! Quoi de neuf?

❢ En février, on s'est bien filé des choix pouraves sans le savoir. Acr0 m'avait choisi un roman au titre décalé qui aurait dû faire mouche. Sauf que ça a été plutôt plouf... Acheté sans doute aux alentours de 2005/2007, je me faisais une joie de découvrir l'univers de Tom Sharpe et de sa série Wilt- oui, ça n'en a pas l'air quand on voit le temps qu'il est resté à végéter, mais si c'est vrai. Pas de bol, je n'ai pas vraiment accroché aux personnages et à l'histoire. Bref, un échec et je laissais tomber le livre aux alentours de la page 80. Bon on va pas perdre notre temps à s'ennuyer non plus, n'est-ce pas?!
De mon côté, j'avais tiqué sur un policier dans sa liste. Vu que ce n'est pas chose fréquente, qu'il résidait là-bas depuis des lustres, je me suis dit qu'il était temps qu'il sorte. Bim! Elle aussi, elle a sorti la carte du rat mort. Dommage, mais bon c'est la vie ma chère Francine.
On est toutefois chacune dans les temps dans la rédaction de notre chronique.
La sienne, la mienne.


Hey! Nouvelle année, nouveau mois, nouveau choix!

❢ On ne s'arrête donc pas sur une route sinueuse et on repart d'un bon pied pour cette nouvelle année avec une sélection un peu particulière. Parce que oui ma bonne dame, ce mois-ci on joue la carte du super combo, celui où on allie sélection mensuelle ET Lecture Commune. Ca fait un bout de temps qu'on s'accompagne dans la lecture d'une série sympathique et sanguinolente, à savoir Dexter. C'était un peu dans l'air du temps de reprendre un nouveau tome. Bâm Bâm, ni une ni deux, ma copilote nous envoie direct dans la lecture du tome 5 pour cette première sélection de l'année #5. Nous allons donc lire :

Ce délicieux Dexter, Jeff LINDSAY




❢ L'échange à chaud, ça donnait ça, et c'était très chaud!

* Ouh, Chère Valériane !Nous voici au début de la cinquième année de notre défi commun. C'est un peu - mega - fou quand on y pense. (Et c'est pas près de s'arrêter !)
Alors, tu vois, je fais les choses bien, j'officialise ma proposition de commencer cette année par une double-sélection-deux-en-un avec la continuation de notre Lecture Commune de la série Dexter de Jeff Lindsay. Are you readyyyy ?

* Yep je suis ready!
Quel beau doublé!


❢ Evidemment, tu sais ce que ma copine va lire, MAIS tu ne sais certainement pas comment elle a présenté son affaire, fait son bilan de l'année écoulée, toussa, alors, GO GO GO! Chez elle, un super billet tu trouveras.

❢ Moment bonux : un billet sponsorisé musicalement par :







jeudi 2 mars 2017

Wilt #1 - Tom SHARPE

Titre : WILT #1 ou Comment se sortir d'une poupée gonflable et beaucoup d'autres ennuis encore
Auteur : TOM SHARPE
10/18 éditions - 2005
288 pages





C'est l'histoire d'un abandon

❢ Choisi par ma copilote Acr0 lors de notre dernier défi mensuel (Défi ValérAcr0) pour son titre plutôt dérisoire et aguicheur, Comment se sortir d'une poupée gonflable (...), premier tome de la série Wilt a été pour moi un véritable chemin de croix -ou une tapisserie au point de croix, c'est kif-kif- enfin jusqu'à la page 80 où j'ai rendu les armes.
Je n'aime pas arrêter un livre, mais là, franchement, ça ne m'amusait pas du tout.
En général je suis pas mal fan de l'humour british, les héros borderline et décalés, les anti-héros, les trucs un peu cyniques, mais là, non, ce n'était pas ma tasse de thé. J'avais pas mal d'espoir dans cette série... dont le tome 1 trônait dans ma PAL depuis.... -1 milliards d'années- avant 2008, okay, quand même.

❢ A 34 ans, Wilt est un gros loser en puissance. Sa carrière de prof de littérature est bloquée dans le cul-de-sac d'une école technique, sa femme est insupportable, il la déteste et elle le lui rend bien, sa seule échappatoire c'est la balade quotidienne avec son clébard durant laquelle il se fait des films. Un jour, il échafaude un plan pour tuer sa femme et s'en débarrasser ni vu, ni connu. Ça c'est pour l'intrigue. Et pourquoi pas. A la base, ça me tentait bien. Au final, je n'ai vraiment pas du tout accroché aux personnages. Apriori, je voyais Wilt plus vieux et donc qui baisse un peu les bras dans la vie. Le fait qu'il ait seulement 34 ans... ça me dépeind un type vraiment fort mou et fade, bref, peu d'empathie de ma part pour son compte. Sa femme est présentée comme une idiote et dès les premières pages, elle sa fait rouler par la première inconnue venue. Les "amis" sont également désagréables, et je n'ai même pas trouvé le moyen de les détester.

❢ En bref, Wilt et moi, ce fût une histoire de courte durée et sans lendemain. Même si le style et le ton de Tom Sharpe - paix à son âme- me plaisaient quand même, je n'ai vraiment pas adhéré à l'histoire et aux personnages. Je me voyais déjà enchaîner les autres tomes de la série, en en voulant toujours plus, et en trouvant un petit univers fort sympathique... et bien il faudra que je me jette mon dévolu sur une autre saga.

❢ Et donc, si tu as lu cette série, qu'elle t'a plu ou pas... laisse un commentaire qu'on en discute!