Google+

Index des auteurs

mardi 11 avril 2017

Bienvenue à Night Vale - Joseph Fink & Jeffrey Cranor

Titre : Bienvenue à Night Vale
Auteur : Joseph Fink & Jeffrey Cranor
Le Livre de Poche - mars 2017
512 pages

https://instagram.com/p/BR5WcZGBzh8/






❢ Bienvenue à Night Vale, émanation du podcast du même nom, met en scène une communauté située dans le désert du sud-ouest américain. Bien qu'elle ait des allures "normales", il ne faut pas trop se fier aux apparences, car vous mettez les pieds dans un univers complètement décalé et fantastique... ou pas -on n'est jamais à l'abris d'une telle dérive de nos jours.

❢ Jackie tient le mont-de-piété de la communauté. Elle a 19 ans, depuis elle ne sait plus quand. Jackie a arrêté de vieillir. La venue d'un homme mystérieux à la veste fauve va chambouler sa vie en lui laissant un papier où il est écrit "King city". Un papier qui va lui coller à la paume et dont elle ne peut se défaire. Malgré les obstacles, elle va partir en quête de savoir.
Diane travaille dans une boîte, tout ce qu'il y a de plus normal. Quoique. Ca c'était avant la disparition d'Erwan, d'Ewan... euh...de qui?! Parce qu'évidemment personne n'a entendu parler de cette personne. Sauf que Diane, ça la torture un peu. Côté famille, elle élève seule Josh, son adolescent de 15 ans, avec qui la communication est parfois difficile. Il change constamment de forme -littéralement en fait- et a envie de savoir qui est son père. Et c'est bizarrement à ce moment que le père de Josh "réapparaît" dans la vie de Diane. Sauf que dès qu'elle veut l'approcher pour lui parler, il disparaît. Deux femmes, deux quêtes qui vont se rejoindre, sur le fond de la voix de Cecil, l'animateur radio de Night Vale.


❢ And so... je pense que ce livre, on l'aime ou on ne l'aime pas tellement l'univers est particulier. En ce qui me concerne, je suis passée à côté et je l'ai délaissé à la moitié -et c'est un supplice pour moi d'abandonner un livre. J'ai eu pas mal de hauts et de bas pendant ma lecture avant de lâcher prise. Des moments très enthousiasmants me donnant envie d'aller plus loin, et d'autres où j'étais un peu perdue et déroutée par l'ambiance totalement absurde. Le reproche que je peux lui faire est de ne pas entrer plus "rapidement" dans le vif de l'histoire. Entrée en matière, ok. Mais pendant plus de 200 pages ensuite, j'ai eu la vague impression de faire du sur place et de ne pas avoir le point de l'intrigue. Bâm. J'ai lâché.

❢ Par contre, je lui trouve quand même des qualités à ce livre. J'ai trouvé le style plutôt agréable à lire. Malgré tout, ça se lit assez rapidement. Les auteurs alternent les voix de Jackie, Diane et les interventions de Cécil pour faire avancer leur récit. Le rythme y est, l'intrigue aussi- même si trop "lente" à mon goût- et le tout est pimenté d'un ton décalé et cynique. J'avais vraiment l'impression que ce livre était un croisement entre le 1984 de George Orwell et le H2G2 de Douglas Adams. 

❢ En bref, je n'ai pas été vraiment séduite par ce livre, même si l'univers me tentait pas mal. Ca m'a donné envie de découvrir le podcast et pourquoi pas de le reprendre avec un autre oeil. Fink & Cranor propose une critique acide de la société en utilisant un ton léger et humoristique. Ils nous donnent à voir un monde décalé et absurde, mais dystopie ou futur proche? Amateur d'univers loufoque ou de dystopie... Welcome to Night Vale.

❢ Moment Bonux : L'avis d'Acr0, fan du podcast.


8 commentaires:

  1. Dis donc j'ai abandonné mon livre précédent pour les mêmes raisons. Est-ce que par hasard on ne deviendrait pas impatientes avec l'age ? :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Héhé. On se dit qu'il ne faut pas non plus trop s'user sur des livres qui nous plaisent qu'à moitié peut-être...
      C'est dur hein :-) Mais c'est pas mal d'y arriver!

      Supprimer
  2. Joliment résumé, bravo ! (parce que je sais que l'exercice n'est pas facile). Pour moi, c'est l'absurde de l'univers qui m'a le plus plu (et qui me plait dans le podcast éponyme).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais oui c'était super appétissant. Mais je trouve qu'ils devraient entrer plus vite dans le sujet aussi. Alors je dis pas de nous lâcher dans l'inconnu d'un coup... mais au bout de 200 pages, il ne s'est pas encore passé grand chose en fait... sur 500, c'est un peu limite.
      Mais le cadre est sympa.

      Supprimer
  3. J'en avais entendu dire beaucoup de bien sur la chaîne Lemon June et là je tombe sur ton billet, snif.
    Dans tous les cas j'avais l'intention de commencer par le podcast dont les nombreux épisodes m'attendent sur Pocketcast avant de songer à lire le livre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas écouté le podcast avant... peut-être que ça joue (ou pas. Je sais qu'Acr0 n'a pas super adhéré non plus).
      Tiens, je vais aller voir ce qu'il est dit sur cette chaine.

      Mais bon, c'est comme je disais, ça dépend aussi un peu des goûts de chacun.
      Je pense que ça aurait pu me plaire pas mal, mais je regrette que ça ne démarre pas plus vite.
      Celui qui est déjà fan de l'univers à la base, y trouvera peut-être mieux son compte (héhé je me répète :-))

      Supprimer
  4. Oups, l'est dans ma PAL celui-ci... Je ne sais même plus comment il y est entré d'ailleurs, je crois que c'était un SP du boulot. Pas sûr que je m'y plonge de ce pas, il me tentait déjà assez peu '_'

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui s'il à la base ça ne te tentait pas, c'est un peu déjà mal parti... quoique bon, on n'est jamais sur une bonne surprise, qui sait! :-)
      Pour moi, il ne manquait pas grand chose pour que je sois embarquée... mais voilà.

      Supprimer