Google+

Index des auteurs

jeudi 3 septembre 2015

Ca, tome 1 - Stephen King

TITRE : Ca, tome 1
AUTEUR : Stephen King
J'ai Lu - 1990
(1986)
497p.








Vous prendrez bien un petit résumé avec votre thé?


❢ Derry, Maine, 1957. L'histoire débute avec la triste de fin du petit Georgie, happé et charcuté par "une bouche d'égout". Mais la vie doit continuer pour son frère Bill. Les disparitions mystérieuses se succèdent. La peur plane sur la ville pendant ces vacances d'été. Des vacances où va se créer un lien d'amitié très fort entre Bill et ses amis du "Club des ratés". 27 ans plus tard, un coup de téléphone va les réunir tous à nouveau... Ca est de retour à Derry.



Et mon avis, je vous le trempe?


❢ Ca, c'est un livre d'horreur. Ca, c'est un livre avec du sang et des boyaux. Ca, c'est un livre qui te fait hérisser les poils sur les bras. Parce que même si tu ne crois plus au grand méchant loup, tu as toujours un frisson qui te parcourt le dos quand tu dois descendre à la cave et que l'ampoule est un peu défaillante. Ca va faire remonter à la surface toutes tes peurs les plus profondes. Ces peurs que tu avais pris soin d'enfouir au fond de toi-même parce qu'évidemment tu es grand maintenant, tu n'as plus peur de ces fantasmagories. Parce que Ca c'est aussi la figure emblématique du clown. Parce que Ca a été écrit par le plus grand raconteur d'histoires d'horreur de tous les temps.

❢ J'avais commencé cette histoire en 1993 -maissss aaouuuch-euuuh. A l'époque, j'avais dévoré les deux premiers tomes et laissé tomber mon tome 3 vers la page 40. Bon je ne sais plus trop pourquoi. J'imagine qu'enfiler toutes ces pages d'un coup était peut-être un peu longuet. Quand Acr0 m'a invitée à reprendre le tome 3 pour notre défi, j'ai fait des bonds, mais je me suis aussi rendue à l'évidence : impossible de continuer sans avoir relu le début. Et j'ai bien fait! Parce que j'avais oublié pas mal de trucs finalement.

❢ Le récit est découpé entre deux époques. 1957 : une bande d'enfants se fait le serment de revenir dans leur ville natale de Derry, si jamais Ca repointait son nez pour y faire régner l'horreur. Une année particulièrement sanglante, marquée par la mort du petit frère de Bill Denbrough, l'un de ces gosses.
1984 : 27 ans  plus tard, un coup de téléphone. Ca est de retour. Il faut honorer cette promesse. Un coup de téléphone qui va replonger chaque personnage dans ce passé. Un passé qu'ils ont tenté vainement de faire disparaitre de leur mémoire. CE qui est sûr, c'est que l'on sent bien qu'ils ont été marqué à vie parce ce qu'ils ont vécu.

❢ Après un premier chapitre centré sur la disparition du petit Georgie en 1957, Stephen King plonge le lecteur dans un énorme flash-back. Tour à tour, on va suivre les 7 protagonistes depuis la réception de l'appel téléphonique, jusqu'à leur départ pour Derry, en passant par des souvenirs marquants de cet été 1957. Enfin presque, parce qu'au bout de ce premier tome, nous n'avons pas encore exploré les souvenirs de tous. En effet, King n'est pas avare de détails et offre au lecteur un tableau dépeint avec minutie : décors, états d'esprit, personnalité, mais aussi et surtout, les peurs et les sentiments de chacun. Le tout nous donne un récit épique, dense et hyper prenant. Il nous immerge et on ne peut s'empêcher de repenser à toutes nos peurs d'enfants -oui, j'ai eu la chair de poule en imaginant le petit Georgie descendant à la cave pour prendre de la paraffine, effrayé par un quelconque loup l'attendant en bas pour le dévorer.


Pennywise by UndeadCelt

❢ En bref, les 500 premiers pages constituant le premier tome de ce récit ne représentent que les prémisses d'une histoire qui fait vraiment peur. Stephen King sait ranimer cette petite part de l'enfance que l'on garde au fond de nous, celle qui nous faisait sursauter à chaque claquement de volet pendant un orage, qui nous faisait imaginer l'existence des pires créatures sous notre lit, ou qui nous faisait piquer des sprints lorsque les ombres semblaient un peu trop menaçantes. Avec une construction passant d'un personnage à l'autre, nous décrivant la situation actuelle et les souvenirs de chacun, Stephen King délie petit à petit les fils de son intrigue. Il tease, il alimente, il nourrit une histoire qui ne manquera pas de nous faire frissonner. Il sait décrire les scènes les plus glauques pour secouer son lecteur, mais aussi nous faire plonger dans l'état d'esprit de ses gosses dans un récit palpitant... Du sang, des boyaux, de la rate et du cerveau!
A bien vite pour la suite!

Lu dans le cadre du défi ValériAcr0.





10 commentaires:

  1. Laisses faire, je ne le lirai jamais :D (je n'aime pas avoir peur) Cela t'a fait du bien de le relire (avant d'attaquer un jour, la dernière partie non lue) ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui hein! Je boucle deux trois trucs et je reprends le 2 que j'ai commencé avant de partir en vacances :-)
      OOhh si tu devrais essayer!

      Supprimer
  2. Oh ça me ferait peur je pense! (A tester donc^^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui il est bien effrayant!
      Il faut! Il faut!

      Supprimer
  3. Un de ses meilleurs romans ! Tu me donnes envie de le relire :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je trouve que ça vieillit bien en plus!
      Vas-y lance-toi!

      Supprimer
  4. Je vais commencer le tome 3 ;) Du grand Stephen King !

    RépondreSupprimer
  5. Ces livres sont vraiment très prenants en effet, j'en garde de terribles souvenirs (j'ai aussi vu et revu l'adaptation quand j'étais plus jeune, je suis toujours bien imprégnée par l'histoire) et ils font partie de mon Top King!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis à la fin du second tome. Y a pas à dire, Stephen King est un bon "conteur".
      C'est une relecture ici aussi. Je m'étais arrêtée dans le tome 3 (je ne sais plus pourquoi...)
      Ma première lecture date, et je redécouvre vraiment l'histoire.
      J'avais vu aussi l'adaptation (ça date aussi), mais je pense que je vais me la refaire quand j'aurais fini ma lecture.

      Supprimer