Google+

Index des auteurs

dimanche 20 septembre 2015

Back Up - Paul Colize

TITRE : Back Up
AUTEUR : Paul Colize
Folio Policier - 14/02/2013 - (pub.2012)
493p.

4,5 rocks








Un petit résumé avec votre thé?


Quel rapport entre la mort en 1967 des musiciens du groupe de rock Pearl Harbor et un SDF renversé par une voiture à Bruxelles en 2010 ? Lorsque l'homme se réveille sur un lit d'hôpital, il est victime du Locked-in Syndrome, incapable de bouger et de communiquer. Pour comprendre ce qui lui est arrivé, il tente de reconstituer le puzzle de sa vie. Des caves enfumées de Paris, Londres et Berlin, où se croisent les Beatles, les Stones, Clapton et les Who, à l'enfer du Vietnam, il se souvient de l'effervescence et de la folie des années 1960, quand tout a commencé...


Et mon avis, je vous le trempe?


❢ Enorme coup de coeur! Non mais quand je dis "énorme", c'est vraiment ENORME! Il y a parfois de ces livres qui vous font un effet terrible, et pour moi, Back Up en fait partie. Paul Colize nous embarque dans une intrigue à trois branches inextricablement liées. Entrée dans le roman par la rencontre avec une star du rock dans les années 60; plongée dans le présent avec l'accident d'un SDF à Bruxelles; retour à la fin des années 40 avec la naissance de notre SDF. Trois récits, trois intrigues qui balisent 40 décennies d'histoire sur fond de musique rock.
Musique by brindalou

❢ J'ai adoré me plonger dans les pans de l'Histoire à travers l'histoire de "X-Midi". Colize mêle fiction et réalité, ce qui, je trouve, donne une belle épaisseur au récit. Habilement, il place ses pions et le suspense reste intense jusqu'au bout. Du coup, impossible de lâcher ce livre, j'ai eu juste envie d'enchaîner jusqu'à plus soif. La tension grandit au fur et à mesure que l'on avance. On se pose inévitablement des questions sur le pourquoi du comment. Mais ce n'est que lorsque l'on pose la dernière pièce du puzzle que tout fait sens.

❢ Véritable page-turner, ce livre le doit également au style d'écriture de Paul Colize. Changeant de point de vue d'un chapitre à l'autre : un coup les membres du groupe, un autre le kiné du SDF "X Midi", et enfin "X Midi" lui-même- en utilisant l'italique pour rendre compte de l'état de Locked-in Syndrome dans lequel celui-ci est plongé; il forme un tout hyper bien rythmé. Son écriture est vraiment agréable à lire -mais qu'est-ce qu'une écriture agréable... hum- Paul Colize décrit avec minutie les ambiances liées aux diverses époques et avec comme fil rouge la musique qui les jalonne, sans tomber dans un texte long et bavard. Chaque détail compte et immerge le lecteur dans ce tableau.


❢ En bref, j'ai été tentée par ce livre parce qu'il nous plongeait dans le temps en côtoyant l'histoire du rock 'n roll. J'ai été appâtée par une couverture et un genre. J'en ressors avec l'énorme satisfaction de m'être plongée dans un polar palpitant, d'avoir voyagé dans un récit qui nous balade non seulement à travers le temps, mais aussi dans des villes comme Bruxelles, Paris, Londres, Berlin, d'avoir découvert un auteur belge avec une vraiment chouette plume -wais wais, c'est la minute, i'm proud of my country- et l'envie de continuer ma découverte. Back up est un roman dont on ne sort pas indemne. Mêlant fiction et réalité, ce roman nous invite à dénouer petit à petit les fils d'une intrigue extrêmement bien ficelée. Merci Paul Colize pour cet agréable moment de lecture.

jeudi 3 septembre 2015

Ca, tome 1 - Stephen King

TITRE : Ca, tome 1
AUTEUR : Stephen King
J'ai Lu - 1990
(1986)
497p.








Vous prendrez bien un petit résumé avec votre thé?


❢ Derry, Maine, 1957. L'histoire débute avec la triste de fin du petit Georgie, happé et charcuté par "une bouche d'égout". Mais la vie doit continuer pour son frère Bill. Les disparitions mystérieuses se succèdent. La peur plane sur la ville pendant ces vacances d'été. Des vacances où va se créer un lien d'amitié très fort entre Bill et ses amis du "Club des ratés". 27 ans plus tard, un coup de téléphone va les réunir tous à nouveau... Ca est de retour à Derry.



Et mon avis, je vous le trempe?


❢ Ca, c'est un livre d'horreur. Ca, c'est un livre avec du sang et des boyaux. Ca, c'est un livre qui te fait hérisser les poils sur les bras. Parce que même si tu ne crois plus au grand méchant loup, tu as toujours un frisson qui te parcourt le dos quand tu dois descendre à la cave et que l'ampoule est un peu défaillante. Ca va faire remonter à la surface toutes tes peurs les plus profondes. Ces peurs que tu avais pris soin d'enfouir au fond de toi-même parce qu'évidemment tu es grand maintenant, tu n'as plus peur de ces fantasmagories. Parce que Ca c'est aussi la figure emblématique du clown. Parce que Ca a été écrit par le plus grand raconteur d'histoires d'horreur de tous les temps.

❢ J'avais commencé cette histoire en 1993 -maissss aaouuuch-euuuh. A l'époque, j'avais dévoré les deux premiers tomes et laissé tomber mon tome 3 vers la page 40. Bon je ne sais plus trop pourquoi. J'imagine qu'enfiler toutes ces pages d'un coup était peut-être un peu longuet. Quand Acr0 m'a invitée à reprendre le tome 3 pour notre défi, j'ai fait des bonds, mais je me suis aussi rendue à l'évidence : impossible de continuer sans avoir relu le début. Et j'ai bien fait! Parce que j'avais oublié pas mal de trucs finalement.

❢ Le récit est découpé entre deux époques. 1957 : une bande d'enfants se fait le serment de revenir dans leur ville natale de Derry, si jamais Ca repointait son nez pour y faire régner l'horreur. Une année particulièrement sanglante, marquée par la mort du petit frère de Bill Denbrough, l'un de ces gosses.
1984 : 27 ans  plus tard, un coup de téléphone. Ca est de retour. Il faut honorer cette promesse. Un coup de téléphone qui va replonger chaque personnage dans ce passé. Un passé qu'ils ont tenté vainement de faire disparaitre de leur mémoire. CE qui est sûr, c'est que l'on sent bien qu'ils ont été marqué à vie parce ce qu'ils ont vécu.

❢ Après un premier chapitre centré sur la disparition du petit Georgie en 1957, Stephen King plonge le lecteur dans un énorme flash-back. Tour à tour, on va suivre les 7 protagonistes depuis la réception de l'appel téléphonique, jusqu'à leur départ pour Derry, en passant par des souvenirs marquants de cet été 1957. Enfin presque, parce qu'au bout de ce premier tome, nous n'avons pas encore exploré les souvenirs de tous. En effet, King n'est pas avare de détails et offre au lecteur un tableau dépeint avec minutie : décors, états d'esprit, personnalité, mais aussi et surtout, les peurs et les sentiments de chacun. Le tout nous donne un récit épique, dense et hyper prenant. Il nous immerge et on ne peut s'empêcher de repenser à toutes nos peurs d'enfants -oui, j'ai eu la chair de poule en imaginant le petit Georgie descendant à la cave pour prendre de la paraffine, effrayé par un quelconque loup l'attendant en bas pour le dévorer.


Pennywise by UndeadCelt

❢ En bref, les 500 premiers pages constituant le premier tome de ce récit ne représentent que les prémisses d'une histoire qui fait vraiment peur. Stephen King sait ranimer cette petite part de l'enfance que l'on garde au fond de nous, celle qui nous faisait sursauter à chaque claquement de volet pendant un orage, qui nous faisait imaginer l'existence des pires créatures sous notre lit, ou qui nous faisait piquer des sprints lorsque les ombres semblaient un peu trop menaçantes. Avec une construction passant d'un personnage à l'autre, nous décrivant la situation actuelle et les souvenirs de chacun, Stephen King délie petit à petit les fils de son intrigue. Il tease, il alimente, il nourrit une histoire qui ne manquera pas de nous faire frissonner. Il sait décrire les scènes les plus glauques pour secouer son lecteur, mais aussi nous faire plonger dans l'état d'esprit de ses gosses dans un récit palpitant... Du sang, des boyaux, de la rate et du cerveau!
A bien vite pour la suite!

Lu dans le cadre du défi ValériAcr0.





mardi 1 septembre 2015

Défi ValeriAcr0 #3.7 : La sélection de septembre

❢ Le défi ValeriAcr0, c'est un petit challenge qu'on se lance tous les mois avec Acr0. L'idée de base, c'est que chacune va puiser dans la Pile A Lire de l'autre pour en dénicher une lecture. Le binôme a le mois courant pour effectuer sa lecture, et jusqu'au 5 du mois qui suit pour poster sa chronique.

Haïku du mois de septembre

Indien de l'été
Tire sa flèche au bal des feuilles
Dans l'attente des flocons.


❢ Le dernier tiers de l'été est déjà bien entamé. Dernière ligne droite avant l'automne et les saveurs de la futur période pré-Halloween. D'ailleurs, pour le mois d'août, Acr0 me mettait déjà un peu dans le bain avec un titre qui m'aura bien replongé dans un univers où les enfants sont tués par l'incarnation de leurs peurs. De mon côté, j'avais envie de savoir ce qu'elle pensait d'un auteur que j'ai plutôt envie de découvrir. Un choix qui l'a enthousiasmée en tout cas!

❢ 9ème mois de l'année, 7ème sélection de notre défi 2015, 31ème sélection depuis le début de notre aventure, et toujours pas trace d'ennui à l'horizon! Non, moi je dis que se tirer dans la PAL l'une, l'autre, ça pimente notre quotidien de lectrice. Il faut avouer que parfois, la tâche peut s'avérer sportive, mais au final, on en sort souvent contentes d'avoir pioché dans cette tour de Babel -enfin surtout en ce qui me concerne, faut-il rappeler que sa PAL commence à faire de l'anémie?! Enfin je trouve :-). A nouveau, je ne perds pas de vue l'arrivée imminente du Challenge Halloween, et connaissant la ferveur de ma comparse pour cette période de l'année, j'avais envie de la mettre aussi dans l'ambiance. J'ai donc choisi de l'envoyer dans...

Joseph DELANEY :
L'Epouvanteur, tome 2 - La malédiction de l'Epouvanteur



❢ Alors, heureuse ou pas de ce choix?
Héhé, ce sera donc le tome 2 de cette série, en relecture. C'est bien, tu me motives, j'ai relu le tome 1 le mois dernier. Halloween, me voilà !

❢ Comme c'est un défi à double sens, Acr0 m'a également choisi un livre pour ce mois de septembre 2015. Envie de savoir ce que c'est? Monte sur le dos de la licorne ailée, elle t'amènera dans son pays imaginaire.