Google+

Index dynamique

samedi 28 mars 2015

Manesh - Stefan Platteau

TITRE : Les sentiers des astres #1: Manesh
AUTEUR : Stefan PLATTEAU
Ed. Les moutons électriques
3 avril 2014
467 pages










Un nuage de résumé dans votre thé?

"Quelque part dans la nordique forêt du Vyanthryr, les gabarres du capitaine Rana remontent le fleuve vers les sources sacrées où réside le Roi-diseur, l’oracle dont le savoir pourrait inverser le cours de la guerre civile. À bord, une poignée de guerriers prêts à tout pour sauver leur patrie. Mais qui, parmi eux, connaît vraiment le dessein du capitaine ? Même le Barde, son homme de confiance, n’a pas exploré tous les replis de son âme. Et lorsque les bateliers recueillent un moribond qui dérive au fil de l’eau, à des milles et des milles de toute civilisation, de nouvelles questions surgissent. Qui est Le Bâtard ? Que faisait-il dans la forêt ? Est-il un danger potentiel, ou au contraire le formidable allié qui pourrait sauver l’expédition de l’anéantissement pur et simple ?
Un huis-clos humaniste et un peu cruel, une histoire sans héros, quelque part entre Robin Hobb et Robert Holdstock."


Et mon avis, je vous le trempe dedans?

❢ Petite histoire autour de ce livre. En novembre 2014, j'ai eu la chance de pouvoir participer à une rencontre à la librairie "Livre aux Trésors" à Liège, qui réunissait Yal Ayerdhal et Stefan Platteau. Une chance, oui, parce que j'ai vraiment passé une agréable soirée. Venus pour nous présenter chacun leur dernier bébé, ils ont surtout fait preuve d'une grande convivialité en partageant leur vie d'écrivain, leurs expériences, mais aussi en s'installant tels deux pachas parmi "leurs potes". Wais, parce qu'on avait vraiment l'impression d'être entre potes. Un ton léger pour les deux; un peu de timidité pour l'un et une verve intarissable pour l'autre, c'est sûr, ils ont su nous mettre à l'aise. Le tout était orchestré d'une main de maître par Julien, le Naufragé volontaire -que je profite pour féliciter et remercier de cette super animation. Je suis évidemment ressortie de cette soirée le sac blindé de bouquins et des étoiles dans la tête. Je dis évidemment : vivement la prochaine! Merci les gars, c'était vraiment top! -mention spéciale également aux libraires qui savent recevoir avec un bon verre de vin! Faut aller à Livre aux Trésors, parce qu'en plus c'est beau!
Mais évidemment, plein de gens se mordent les doigts de ne pas avoir pu venir écouter ces deux auteurs ce jour là. Alors, peut-être que ce n'est pas aussi chaleureux qu'un vrai face à face, mais Julien a publié un enregistrement de cette discussion : son retour sur la rencontre, c'est là; l'accès direct au fichier MP3, c'est ici. Trêve de blabla. Ou presque. Donc lors de cette rencontre, Stefan Platteau a su m'enchanter et me faire repartir avec un exemplaire de son Manesh en poche. Si vous avez des doutes après ma chronique, allez l'écouter, franchement, franchement! Parce que, quoi de mieux que d'écouter un auteur parler de son oeuvre.

❢ Manesh est en fait le premier tome d'une trilogie appelée Les sentiers des astres. Et la seule chose que je veux savoir aujourd'hui, c'est QUAND! QUAND SORT LA SUITE! Parce que oui, ça rend addict. Dans ce premier volume, Platteau donne voix à deux protagonistes, et non des moindres, à savoir au barde de la gabarre, et au bâtard retrouvé échoué au début de l'histoire. L'un est sensé faire parler l'autre, apprendre comment il est arrivé là dans l'état qu'il est -je ne vais pas trop spoiler le début non plus. Le barde va dès lors nous transporter dans l'histoire qui entoure cette rencontre, nous conter les événements qui vont jalonner cette expédition au rythme de la gabarre remontant le fleuve. Le bâtard, va remonter aux origines, promener quelque peu son auditorat dans les méandres de son passé.
Sanaris by bwiti
❢ Tout au long de ce double récit, le mystère et la magie sont palpables. Cette envie d'en savoir plus pousse évidemment le lecteur à tourner furieusement les pages de ce livre. Et Stefan Platteau prend son temps pour mettre tout son décor et ses personnages en place. Petit à petit, il place ses pions, les déplace, les fracasse, les recolle et laisse son lecteur pantois. Alors on se laisse bercer par le flux des mots et le savoir historique de notre conteur. Dans Les sentiers des astres, Platteau créée une véritable civilisation, une mythologie, une histoire, un univers. Et même si celui-ci aura tendance à rappeler les cultures indiennes -déjà rien que les noms des protagonistes- c'est un monde bien à lui, mais un monde tangible -et pour répondre à sa question... je les ai vus blancs, un mélange d'être du nord, mais avec une touche de safran et de curry. Il faut dire que je ne suis pas familière de l'Inde. 

❢ J'ai adoré sa manière de décrire ses personnages, car au delà de la description physique, leurs manières de parler, de s'exprimer participent également à cette définition. Le ton sera tantôt doux ou réfléchi pour certains, tantôt bourru et brutal pour d'autres, je repense notamment au personnage de L'Ours, qui porte vraiment bien son surnom. J'ai adoré l'entendre pester et jurer, mais on ressent également une certaine tendresse au fond de lui. A plusieurs reprises, j'ai trouvé que Platteau avait un style d'écriture drôle et comique, léger et agréable à lire. Maintenant, il sait également adopter un ton plus grave qui va faire naître de la tension et du stress. C'est sûr, l'auteur sait rythmer son récit.


❢ En bref, avec Manesh, je suis entrée dans une saga prometteuse. J'ai découvert un auteur liégeois de qualité -pompompom mini Olà pour mon "chez moi", oui, ça rend fière!. Tout au long de ma lecture, j'ai ressenti la passion et la minutie que Stefan Platteau a mis dans son texte. Il chérit son univers et donne envie, à notre tour, de l'accueillir à bras ouverts. Le texte est dense, le ton sera léger parfois, mais bien souvent empreint de mystère. Il ne nous dira pas tout d'un coup et, telle une gabarre qui remonte un fleuve au grès du vent, il déroule petit à petit les fils de son intrigue, tout en mêlant d'autres noeuds. Dans ce premier tome, il laisse planer de nombreux mystères, autant sur l'histoire que sur certains personnages -mais que font la compagne et sa fille à bord en fait- et nous abandonne en bout de course sur une note périlleuse qui attisera la curiosité et le désir de lecture. Vivement la suite!

Un livre qui avait été pioché par ma pote Acr0 dans le cadre de notre défi mensuel.




6 commentaires:

  1. Cela devait être une chouette rencontre :) Et l'enregistrement de la discussion est une riche idée. La couverture de ce livre est très chouette. La saga compterait-elle combien de tomes au total, sais-tu ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah c'était vraiment chouette. Ils sont super sympas!
      Alors, je ne suis pas sûre pour la série, mais il me semble (dans ma tête) que c'est 3.
      Si jamais t'as l'occasion de te poser, ou pdt tes occupations de bricol' girl, ça doit être sympa à réécouter.

      Supprimer
  2. Houuuuu, c'est pas bon pour la wish-list, cette chronique ! Je dois dire que Manesh m'intriguait déjà pas mal depuis sa sortie, mais tu en parles carrément bien ! Et puis si l'auteur est sympatoche, c'est encore mieux :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rhooo oui, c'est vraiment une chouette découverte.
      Fais-moi signe si tu passes la pas :-)

      Supprimer
  3. Olalala *_* La rencontre devait être hyyyper sympa dis donc ! J'ai craqué sur Manesh il y a... Quoi, deux, trois semaines ? Autant dire qu'avec ta chronique, il me tarde de m'y plonger :D Avant les Imaginales, ça c'est sûr, puisque l'auteur y sera :3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui vas-y lance-toi!!
      J'espère que ça va te plaire autant qu'à moi en tout cas.
      La rencontre était vraiment sympa!
      Faudra que tu ailles le saluer aux Imaginales alors!

      Supprimer