Google+

Index dynamique

mercredi 5 novembre 2014

The graveyard book - Neil Gaiman

TITRE : The graveyard book
AUTEUR : Neil Gaiman
Edition Bloomsbury
Pub. 30 septembre 2008
289 pages









Aujourd'hui on vous sert du résumé d'éditeur.


Un bébé échappe par miracle à un mystérieux assassin qui vient de tuer sa famille. Le nouveau-né trouve refuge dans le cimetière voisin. Adopté par un couple de fantômes– M et Mme Owens–, ami de Lise, une ex-sorcière excentrique autrefois brûlée vive, et protégé par un vampire mystérieux et fascinant– Silas–, le jeune Nobody Owens grandit heureux, entouré d’amour par une bien drôle de famille. Mais vivre parmi les morts peut se révéler aussi dangereux que d’affronter le monde des vivants. Car le meurtrier des parents de Nobody le traque toujours, plus que jamais décidé à accomplir sa mission : tuer Nobody…


Et mon avis est compris dans le package


❢ Un bail que je n'avais pas lu un livre en anglais, et ça fait quand même du bien. Acr0 m'a choisi ce titre pour notre défi ValécriAcr0 d'octobre 2014, mais il faut dire qu'elle me l'avait déjà choisi en septembre 2013 et que j'avais refusé l'invitation -oui je peux madame! Parce que j'ai des jokers!.
Donc il fallait bien que je le sorte. Qui plus est, je ne vais pas revenir, mais si en fait, sur ces collections anglaises que je chéris (format, couverture, illustrations).

❢ Ma dernière expérience de Neil Gaiman date de ma lecture de Stardust. Livre dont j'avais chéri la collection (Au diable Vauvert) et la couverture (encore!), mais qui au final m'avait convaincu mais pas totalement. J'avais bien aimé sans en faire un fixette. A nouveau, j'ai bien aimé cette histoire mais avec quelques réserves. Au niveau de l'histoire, j'ai apprécié le concept de l'enfant qui "disparaît" de la civilisation pour être élevé auprès de fantômes. Les personnages sont sympathiques (ou pas du tout pour les méchants), et certains sont assez mystérieux.

Nobody Ages by roseandthorn
❢ L'intrigue est assez prenante. C'est une "jolie" histoire dont on a envie de connaître le pourquoi du comment. Mais c'est plutôt au niveau de la construction du récit que j'ai eu plus de mal. Je m'explique. Le roman est en quelque sorte (physiquement même d'ailleurs) divisé en deux parties. Tout au long de la première partie, on découvre la vie de Nobody au coeur du cimetière, on découvre les relations qu'il entretient avec les résidents et comment il évolue et grandit. Le problème c'est que j'ai vraiment ressenti cette partie comme une succession "d'anecdotes", d'évènements, sans trop de liens entre eux, hormis le fait que l'on suivait l'évolution de Nobody. Donc c'est sympa, mais j'avais moins d'éléments d'accroche. On découvre sans avoir vraiment de "point" de suspense. Alors oui, on sait qu'il y a le mystérieux meurtre du début qui reste en suspens, mais c'est limite "oublié".

❢ Ensuite débute la seconde partie, et là enfin j'ai ressenti un plus grand suivi dans le récit. Les chapitres sont moins nombreux, se suivent et sont liés. Et à ce moment là, on a vraiment envie d'aller plus loin et d'enchaîner les chapitres (dans la première partie, on pouvait lire un chapitre et s'arrêter sans pour autant avoir l'envie d'en savoir plus -l'envie d'avoir envie comme dirait un certain Jean-Phi Smets. Le passé de Nobody refait surface et avec lui une série d'émotions.


❢ En bref, Neil Gaiman nous transporte dans une jolie histoire, qui donne parfois froid dans le dos et fait naître beaucoup de sentiments, que ça soit de la gaieté ou de la tristesse. Malgré un début un peu hachuré, il a su me récupérer dans la seconde partie grâce au développement d'un lien et d'une tension plus forte dans son récit. L'intrigue devient plus "stressante" et on a vraiment envie de savoir ce qui va se passe. Le roman met également en scène des relations humaines et des trahisons qui m'ont "marquées", dans le sens où j'ai ressenti pas mal d'empathie pour le héros. Une lecture qui m'a quand même pas mal plu et que je conseillerait aux jeunes lecteurs.

Livre qui a été lu également dans le cadre du Challenge Halloween.




11 commentaires:

  1. A la couverture anglaise donne très envie :) (comme beaucoup d'autres, surtout en comparaison des VF). Je préfère la plume de Neil Gaiman sur les romans adultes ; mais en littérature jeunesse, il reste une référence que je conseillerai justement au public potentiel (il me manque toujours un petit quelque chose, quand je lis). Il n'en demeure pas moins que j'ai beaucoup aimé ce roman-ci :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'adore le contenant! Je ne sais pas à quoi ressemble la VF.
      Pareil, j'ai bien aimé, mais il me manque un petit truc aussi. Mais bon, peut-être que je suis trop vieille :-) En tout cas, je pense que je le conseillerai aux jeunes ados que je connais.

      Supprimer
  2. Mmmh, je le note pour un futur Halloween ! Le côté fantômes m'attire beaucoup :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je trouve que pour noel ça marche aussi.
      C'est un livre pour une saison froide, ça c'est sur! :-)

      Supprimer
  3. J'avais beaucoup aimé les aventures de ce petit Bod, même si c'est plus l'univers du cimetière qui m'avait séduit plutôt que l'histoire :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je trouve aussi que le cadre était chouette. L'intrigue est pas mal, mais met du temps à démarrer.

      Supprimer
  4. Je me retrouve assez dans ta chronique, à dire vrai :) Un p'tit roman, très sympa !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vi pas une grande passion, mais un chouette moment de lecture!
      Tu en as lu d'autres?

      Supprimer
  5. Je me souviens que j'avais beaucoup aimé ce roman. En plus, je l'ai lu dans le train la toute première fois que je suis allée chez Acr0 alors il se rattache à plein de bons souvenirs :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et j'ai oublié de dire que j'enviais les anglais qui ont les illustrations de Chris Riddell, j'adore ce qu'il fait <3

      Supprimer
    2. Les illus sont chouettes oui!
      J'aime bien quand les romans sont illustrés. Ca me rappelle aussi tous mes Roald Dahl illustré par Quentin Blake.
      Aah c'est chouette de rattacher un livre à un "moment". Comme ça tu peux le chérir un peu plus :-)

      Supprimer