Google+

Index dynamique

lundi 10 novembre 2014

Succubus dreams - Richelle Mead

TITRE : Succubus dreams (Succubus #3)
AUTEUR : Richelle MEAD
Editions Milady
26 août 2011
476 pages



Vous prendrez bien un petit résumé avec votre thé?


 Pour rappel, Succubus, c’est l’histoire d’une Succube, aka Georgina Kincaid, démon qui se nourrit de l’énergie puisée lors de relations sexuelles avec des humains, à qui elle rabote la vie.
Succube “la nuit”, Georgina est libraire le jour. Sous les ordres du démon Jérôme, elle vit plus ou moins une vie pépère, quoique bien souvent secouée par des évènements perturbateurs.
Entre le premier et le troisième tome, Georgina s’est liée d’amour avec un auteur, Seth. Se promettant de ne pas consommer leur amour, afin d’éviter de raccourcir la vie de l’homme, leur relation s’en ressent quand même quelque peu, et le couple finit par se retrouver dans une impasse.
Ajoutons à cela les nuits épouvantables que Georgina est en train de subir à cause de rêves assez torturés, mais aussi le retour d’un démon dont elle se serait bien passée de revoir… La vie n’est pas toujours rose quand on est une succube!

Et mon avis pour tremper dedans, ça vous dit?


❢ En règle générale, je ne suis pas une grande férue de tout ce courant de bit-lit, fantasy urbaine, “monstre-d-amour-fait-moi-l-amour”. J’ai débuté cette série parce que j’étais quand même un peu curieuse de savoir ce qui se passait sous ces couvertures agaces-pissettes. Qui plus est, j’avais envie de lire un truc un peu girly-”sans prise tête”. Je me suis dirigée vers cette série suite à des avis plutôt positifs vus sur les blogs, et en effet, la série colle bien avec mes attentes.

Succubusby Tira-Owl
❢ Je n’avais pas envie d’un bouquin où ça couche une page sur deux, et qui finalement n’a pas du tout d’histoire. N’imagine pas que je sois prude ou allergique à tout contact sexuel! Juste qu’un auteur qui te met de la fesse toutes les deux pages, c’est que son histoire n’a vraiment rien dans le ventre.

❢ Bref. Dans Succubus, forcément y a de la jambes en l’air, mais je dirais pas plus de 3 scènes sur un tomes de 450/500 pages -je ne comptabilise pas les moments où l’attrait physique des persos ou d’autres fantasmes sont décrits, car ça ne dure pas plus de quelques lignes. Et donc, il y a quand même une intrigue qui vaut la peine d’être suivie. L’intrigue se tient, il y a pas mal de rebondissement et le roman passe comme un bon divertissement.

❢ En gros, si je me suis dirigée vers cette série, c’est surtout parce que l’héroïne principale est libraire. Les différents personnages sont plutôt sympathiques et l’auteur joue pas mal sur le côté humour et second degré. J’y suis revenue parce que, prise au jeu, j’avais envie de connaître la suite des aventures de Georgina. Maintenant, j’avoue que les états d’âme de la succube dans ce troisième tome m’ont un peu « soulée » -bon pas au point de me filer la gueule de bois, mais un peu quand même. Néanmoins, je pense quand même aller jusqu’au bout de la série, juste pour savoir…


❢ En bref, Succubus est une série d’uban fantasy divertissante, plutôt bien ficelée et qui réunit une belle brochette de personnages. Attirée par le statut de libraire de l’héroïne, je me suis prise au jeu de la série et je continue de la suivre, à petite dose, pour répondre à mes périodes j’ai envie de lire du girly. Fan de démons, de vampires et autres monstres de l’enfer, vas-y, lance-toi, c’est sympa. Ce n’est certainement pas un roman incontournable qui restera dans les annales de la littérature, mais c’est un bon moyen de se libérer l’esprit.

Une lecture qui colle bien avec le Challenge Halloween.

4 commentaires:

  1. Je le note pour le jours où j'aurais besoin d'une lecture facile, et divertissante...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui hein, c'est du divertissement! Faut pas chercher la réponse aux questions existentielles là dedans :-)

      Supprimer
  2. Les romans de Richelle Mead me tente pas trop ! J'ai un mauvais souvenir de Nalina Singh, le deuxième tome de sa saga sur les archanges est une DAUBE !
    Bon, l'essentiel est que le roman est divertissant ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que c'est le problème avec ce genre de littérature hyper-florissante... Soit tu tombes sur un truc "sympa", soit une grosse daube (vi tu vas me dire que c'est le cas tous livres :-))
      Je dis "sympa", parce que selon "mes goûts", je ne trouve pas ces séries "enrichissantes" et ça reste un simple divertissement quand t'as pas envie de trop réfléchir. Mais le risque de tomber sur des séries nulles est grand, je crois.
      J'aime bien leur format de poche et les couv' un peu extravagantes (mais bien bien kitschissimes). Mais voilà, je ne saurais pas limiter ma lecture à ce genre là... trop répétitif, souvent trop facile dans l'intrigue etc...
      Tu en lis "régulièrement"?

      Supprimer