Google+

Index des auteurs

jeudi 25 septembre 2014

Les aventuriers de la mer #4, #5, #6 - Robin Hobb


TITRE : Brumes et tempêtes (Les aventuriers de la mer #4) AUTEUR : Robin Hobb
Parution : 03/10/2005
Edition : J'ai Lu
381 pages



TITRE : Prisons d'eau et de bois (Les aventuriers de la mer #5)
AUTEUR : Robin Hobb
Parution : 10/08/2006
Edition : J'ai Lu
315 pages



TITRE : L'éveil des eaux dormantes (Les aventuriers de la mer #6) AUTEUR : Robin Hobb
Parution : 04/05/2007
Edition : J'ai Lu
365 pages








❢ Les tomes #4, #5, #6 constituent le second tome de la version originale de la série des Aventuriers de la mer, intitulé "Mad ship" et publié en 1999. C'est à bord de mon vélo à la salle de fitness que j'ai englouti les trois tomes. J'avance petit à petit -deux tiers de la série dévoré à ce jour donc- mais pas assez vite à mon goût. Faut vraiment que j'aille pédaler plus souvent! L'effort n'en gâche point mon plaisir de lecture. Retour sur une histoire de bateaux, de serpents et de marchands -même que ça rime.





Vous prendrez bien un petit résumé avec votre thé?


❢ ADLM #4 : Après un an d'absence, Althéa revient à Terrilville à bord de la vivenef L'Ophélie. Ayant durement gagné son "pass" de marin, elle espère bien récupérer La Vivacia. Mais c'est sans compter les difficultés rencontrées par le navire en pleine mer. Kyle Havre ayant pris la décision de transporter des esclaves est tombé sous l'attaque de Kennit. Son destin, ainsi que celui de son fils, Hiémain, se trouvent désormais entre les mains du pirate. De son côté, Ambre tente de racheter Le Paragon à sa famille propriétaire.

❢ ADLM #5 : La famille Vestrit tente tant bien que mal de garder la tête hors de l'eau financièrement. Ronica et Keffria ont appris par Brashen la capture de La Vivacia. Le gouverneur Cosgo est route pour Terrilville où les âmes sont survoltées envers les taxes imposées par Jamaillia. La famille Tenira, dont le fils Grag s'est épris d'Althéa durant son retour à bord de L'Ophélie, fait également partie des Premiers marchands révoltés. Malta, bien décidée à prouver à sa mère et sa grand-mère qu'elle est "adulte", entreprend des démarches de séduction dont elle n'a pas conscience des conséquences.

❢ ADLM #6 : Le noeud de serpent est toujours en quête de Celle qui se souvient. Kennit tente par tous les moyens de s'attacher l'âme de La Vivacia. Althéa est bien décidée à sauver sa vivenef, quelque soit les risques à prendre, comme remettre à flot une vivenef aveugle et démente. La situation est de plus en plus chaude à Terrilville.


Et mon avis pour tremper dedans, c'est mieux non?

❢ Gymnastique de l'esprit intense pour résumer ces tomes et en parler sans spoiler l'histoire. D'autant plus difficile que les deux premières lectures datent de quelques mois. Mais on se montre souple et forte et on donne envie de découvrir un série vraiment formidable! -Alors, convaincu(e) ou vous en voulez un peu plus?


❢ Le récit se déroule petit à petit, et Robin Hobb sait ménager son suspense pour donner envie d'en savoir toujours plus. Plusieurs intrigues sont mises en place et chaque chapitre nous place en présence de l'un ou l'autre protagoniste. Cette manière de passer d'une situation à l'autre apporte une bonne dynamique au roman, à savoir qu'on se retrouve rarement plongé dans des temps morts. Il se passe toujours quelque chose chez Robin Hobb. On pourrait penser que "ça tire en longueur", mais pas du tout. C'est super rythmé.

❢ Le fait de passer d'un personnages à l'autre permet également de s'attacher vraiment à ceux-ci, car chaque chapitre se consacre vraiment aux personnages en question. Ainsi, depuis le début de la saga, on peut voir évoluer les héros, que ça soit sur le plan physique que psychologique. Tout va crescendo et mes sentiments pour chacun ont évolué également de la même manière. Certains sont chéris à mon coeur, tandis que j'ai envie d'en baffer d'autres. Mention spéciale à la petite Malta, un personnage que l'on aurait pu imaginer "secondaire", mais qui prend toute son ampleur dans ces trois tomes.


❢ En bref, je suis vraiment sous le charme de Robin Hobb : sa plume, son imagination, ses décors... Tout me plaît chez cette auteur. Elle sait préserver son intrigue et immerge le lecteur dans un monde créé de toutes pièces qu'on prend vraiment plaisir à découvrir. Certaines zones sont troubles et il faut démêler petit à petit les fils tissés par Hobb pour entrevoir tout leur intérêt dans l'ensemble de la saga. Ce qui donne envie de poursuivre, d'en savoir plus, de faire toujours plus connaissance avec ses personnages. Robin Hobb nous gratifie également de scènes d'action intense et parfois un peu "glauques". Une saga palpitante que je conseille de tout mon petit coeur de lectrice! Allez, je fonce lire les trois derniers tomes!


❢ Des copines se sont lancées dans une lecture commune et en parlent chez elles, allez jeter un peul-si ce n'est déjà fait.

❢ ADLM #4 : Acr0 - Eirilys - Olya
❢ ADLM #5 : Acr0 - Eirilys - Olya


8 commentaires:

  1. J'ai été littéralement ENCHANTÉE par cette série de bouquins, quand je les ai découverts il y a déjà bien sept ans. Même si L'Assassin royal est ma saga préférée, toutes catégories confondues, je repense pas mal en ce moment avec nostalgie aux ADLM.
    Je n'ose commencer son nouveau roman, Fool's Assassin. Peur d'être déçue....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est vraiment une chouette série!
      Je suis contente de l'avoir découverte (même le tome 1 de l'assassin est resté bien longtemps dans ma PAL).
      Bon je n'en suis pas encore au "nouveau" tome (je dois finir les aventuriers et lire le 2è cycle de l'assassin), mais je comprends ta peur. Enfin bon... faut tester! Pourquoi est-ce que ça serait moins bien?
      Tu as déjà lu d'autres séries de Hobb? Est-ce qu'avec les années, ses écrits sont moins biens?

      Supprimer
  2. Héhé j'imagine bien que la rédaction de cette chronique n'a pas dû être facile :) Oh j'aime beaucoup la plume de Robin Hobb dans cette saga. Même si j'aime Fitz, je suis encore plus attachée aux ADLM car nous avons "accès" à beaucoup de personnages. En tout cas, ce tome "VO" fait bien avancer les événements.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ça avance bien. J'allais dire, surtout pendant le 6 aussi. Enfin non, les autres ont également plein de ressources!
      Naan mais ses personnages sont juste terribles. Tous autant qu'ils sont. Difficile de dire lequel je préfère! :-)

      Supprimer
  3. Je comprends ce que tu veux dire pour la rédaction de ta chronique car j'ai fait pareil avec L'Assassin Royal et j'ai galéré pour dire tout ce que je voulais sans spoiler. Du coup je chronique les AdlM tome par tome. Je suis d'accord pour Malta, je ne pensais qu'elle prendrait autant d’ampleur au fil des pages. Les parties un peu floues sont assez déroutantes à la première lecture mais tout finit par devenir clair et les réponses valent vraiment la peine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je trouve que à la fin du 6ème, beaucoup de choses deviennent plus claires.
      En fait, j'aime bien en parler "par 3", vu que c'est le découpage VO, mais il faut vraiment que je prenne des notes. hihi... on ne se refait pas hein!
      Une relecture, ça doit être chouette aussi, parce que tu revois le début avec l'éclairage de la fin (euh... tu me comprends? :-))

      Supprimer
    2. Oui, c'est exactement ce que je disais aux filles ! Mais je comprends aussi pourquoi j'ai galéré à ma première lecture, Robin Hobb ménage bien ses révélations :)

      Supprimer
    3. Oui hein! Les histoires des serpents, c'est quand même très troublant au début :-)

      Supprimer