Google+

Index dynamique

dimanche 8 septembre 2013

Le tailleur de pierre - Camilla Läckberg

Troisième opus de la série mettant en scène Erica Falck et Patrick Hedström, après le terrible La princesse des glaces et le non moins palpitant Le prédicateur. Acquis lors de la Foire du livre de Bruxelles en mars 2012, j'ai un peu tardé laissé monter le désir de me replonger dans les romans de Camilla Läckberg avec Le Tailleur de pierre. Et j'en ai eu pour mon argent!
J'ai trouvé que ce livre était un bon page-turner et au sortir de cette intrigue, je n'avais qu'une envie... continuer les aventures issue de l'imagination de Camilla Läckberg.







Vous prendrez bien un petit résumé avec votre thé?


Le récit débute par la découverte macabre d'un pêcheur de Fjällbacka dans ses nasses : le corps d'une gamine noyée. Patrick Hedström va mener une enquête qui va le conduire dans les sinuosités obscures de la vie de quartier.


Et mon avis pour tremper dedans?


Actes Sud, 7 octobre 2009, 477p.
Plus d'un an et demi après ma dernière incursion dans le petit monde de Camilla Läckberg, c'est avec un grand plaisir que j'y reviens. Ce que j'apprécie dans ce type de série, ce sont les retrouvailles avec des personnages récurrents. Agréables ou détestables, j'apprécie de les voir évoluer au fil des différents tomes. Bon évidemment, il faut aussi que les personnages m'aient touché au départ. Chez Camilla, j'ai beaucoup aimé rencontrer une héroïne (féminine), trentenaire, avec un sacré caractère et qui menait sa barque comme elle l'entendait.
Note qu'entre le premier tome et celui-ci, c'est le héros masculin qui reprend le devant de la scène. Néanmoins, les deux personnages restent bien présents et Läckberg alterne entre les points de vue ses deux héros dans le développement de son intrigue.

Côté style, Camilla Läckberg m'a mise dans sa poche. Même si elle ne déploie pas un éventail de personnages totalement original, le ton qu'elle emploie pour les faire parler, penser, évoluer, me plaît vraiment. Son écriture est simple et léger. Le texte se laisse lire tout seul. Elle oscille entre la focalisation interne et les dialogues de manière agréable et rythmée. Certains diraient qu'elle fait de la black chick'lit (comprenez de la littérature noire pour les poulettes), sauf que... je connais pas mal de fans-garçons de cette série.

Au niveau de l'intrigue, je trouve que Camilla Läckberg a bien construit ce troisième opus. L'entrée en matière se fait de manière abrupte : le lecteur est tout de suite confronté à la découverte macabre. Ensuite, elle nous projette dans les années 1920, où l'on fait connaissance avec un "tailleur de pierre". Mis à part le rapport au titre, on ne voit pas très bien le lien entre la mort de la fillette et ce tailleur. Il faudra être patient.
Cette alternance entre les deux époques est intéressante et m'a rendue curieuse... page-turner power!
Au fur et à mesure des pages, l'auteur distille les éléments qui vont nous permettre de lever le voile sur le mystère. Au gré des recherches de Patrick, le lecteur découvre et tisse les fils. Entre déduction et rebondissement, difficile d'avoir toutes les certitudes avant d'arriver au bout.


En bref, une série sans prétention qui remplit bien son rôle de divertissement. Une intrigue bien ficelée qui m'a tenu en haleine jusqu'au bout. Un thriller qui se dévore en deux temps trois mouvements. Une fois plongée dans les aventures de Patrick et Erica, il est difficile pour moi de m'en défaire (du moins pour le moment).

4 commentaires:

  1. J'ai été séduit par la princesse de glace, mais la mode des polars scandinaves est un peu retombée. À quand la mode de mes polars ???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, mais il ne faut pas toujours suivre les modes :-)

      Supprimer
  2. J'ai bien aimé les deux premiers après, je trouve que ça se gâte sérieusement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaah j'ai le suivant qui m'attend!!
      Qu'entends-tu par "ça se gâte"??
      Au niveau des bouquins je suppose (j'hésitais avec la situation des persos qui se gâte).

      Supprimer