Google+

Index des auteurs

jeudi 29 novembre 2012

Walking Dead tomes 11 & 12 - Kirkman

Je continue avec ferveur cette série signée Kirkman & Adlard, et avec l'agréable compagnie de Acro!

Walking Dead 11 : Les chasseurs


Delcourt, avril 2010, 137 pages
Ce tome débute assez brusquement. Sans en dire trop, on peut dire que dès les premières pages, les évènements sont plutôt rudes.
Des choix s'imposent et le côté psychologique de l'histoire va prendre une grande part au court du récit.
Les rescapés vont faire de nouvelles rencontres, et ce n'est pas pour nous déplaire.
Des rencontres qui promettent de belles scènes d'anthologie, ainsi que de belles pages illustrées.
Ça choque, ça remue... des nouveaux thèmes entrent dans la danse.
Les zombies sont un peu moins présents ici, mais on est vraiment dans un tome "psycho". J'ai été tenue en haleine tout du long et j'ai été impatiente de lire la suite.
Au niveau graphisme, j'avais déjà évoqué le fait que les dessins semblaient mieux finis, plus "arrondis", plus ombrés, plus contrastés, et c'est encore le cas. On sent qu'il y a une évolution dans les traits. J'ai vraiment apprécié le coup de crayon.
Un bon dessin, une bonne intrigue... bref un bon Comics.

Walking dead 12 : Un monde parfait


Delcourt, 137 pages, septembre 2010
Quelques jours après ma sortie du tome 11, je me replonge dans ce survivor. Fête!
Entre retournements de situation, révélations et nouvelles rencontres -oui, encore! Mais il faut dire que la tribu a connu des jours meilleurs- je couine!

A nouveau, pas trop de zombies dans ce tome, mais on sent comme un air de "calm before the storm". Enfin je suppose. Des choses se mettent en place, et l'ambiance est pesante. Beaucoup de questions se posent et on a beau tenter de deviner où Kirkman veut nous emmener, une chose est sûre... il va nous surprendre.
L'intrigue m'a donc tenue à nouveau en haleine. Depuis 12 tomes, je n'ai pas encore ressenti d'ennui en me plongeant dans cette série. Kirkman dose très bien entre les moments d'action, qui augmentent en intensité et en gore-itude, et les moments plus psychologiques où il dépeint à merveille l'évolution interne des personnages, leurs dérives et délires, leurs peurs et leurs actes héroïques. Les illustrations sont plus travaillées et il nous offre l'horreur dans toute sa splendeur.

Bref, je viens de refermer deux tomes qui m'ont transportée tout droit en enfer, dans une ambiance glauque et mal saine.
Vous souhaitez visiter la fin du monde aux Etats-Unis, l'agence de voyage Kirkman & Adlard est là!

Ma note : 4 étoiles

2 commentaires:

  1. Huhu "je couine" :D Le tome 11 est bien plus difficile que le 12 je trouve. Mais j'ai vraiment apprécié que Kirkman réussit à nous méfier de tout... comme les personnages.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'on est beaucoup dans la réflexion (et oui, un peu plus dans le 12 que dans le 11 sans doute).
      Il nous tord l'esprit.
      A ce stade, j'avoue ne pas savoir non plus vers quoi on va... suspense!!! :-)
      Me réjouis pour la suite...

      Supprimer