Google+

Index dynamique

jeudi 24 novembre 2011

Top Ten Tuesday (5)

Aaah! Encore un Top Ten Tuesday périmé! 
On va dire que c'est comme le fromage, plus il vieillit, meilleur il est!
Initialement, le top Ten Tuesday a été créé par The Broke and the Bookish et repris en français par Iani.
J'essaye de participer à cette activité, mais la régularité n'est peut-être pas mon fort (mééé c'est pour ça qu'on t'aim-euh!)

Le thème de la semaine est-il inspirant... ou pas :


Les 10 manies ou habitudes littéraires que vous avez.

 1- Lire dans mon bain. Si ça, ce n'est pas une habitude chez moi, je vous demande ce que c'est. Donc quand arrive le WE (ou les jours fériés), j'ai pris l'habitude de m'installer pour minimum 1 heure dans mon bain avec mon bouquin. Avec une salle de bain au dernier étage, dans une pièce mansardée, avec fenêtre vers le ciel, c'est le meilleur endroit pour se couper du monde. Alors, petite technique pratique : s'enfoncer bien bas dans la baignoire et remonter petit à petit avec le niveau de l'eau, histoire d'être toujours couverte; et surtout faire couler l'eau pas trop vite (enfin, ça c'est quand on aime aussi écouter le bruit de l'eau, moi j'adore).


2- Je déteste abîmer mes livres. Genre, j'ai failli mourir un jour où mon beau-père a ouvert mon livre, en cassant bien la tranche, pour me faire réciter mon poème (concours de déclamation... il y a plus de 15 ans). Argh! J'aime pas trop non plus abîmer les coins. Maintenant, je peux être aussi extra-contradictoire et prendre un air désinvolte avec mes livres (euh ceux de poche...) en les triturant, les ouvrant et les laissant ouvert face contre table. Donc d'un côté, j'aime quand ils sont impeccables, mais d'un autre, j'aime bien le côté "j'ai vécu, j'ai une histoire". Bon, c'est un peu schizo, je l'accorde.


3- Jamais sans mon livre. Dès que je vais quelque part, j'ai toujours un bouquin sur moi. On se sait jamais. Que ça soit un trajet en voiture (même d'une demi-heure), ou pour aller faire les courses (enfin, moins régulièrement maintenant), pour lire dans la file... J'essaye de profiter de tous ces petits moments pour avancer dans mes lectures (étant donné que je passe beaucoup trop de temps à faire des choses pas très utiles au fond, au lieu de lire ;-) )


4- Régulièrement je regarde le nombre de pages total du bouquin, ou du chapitre, pour voir un peu mon état d'avancement.


5- Alloo, SOS superstitions faut que je me soigne, je ne m'arrête jamais à une page se terminant par le chiffre "13", ou au chapitre "13". Alors, tout ça parce qu'on a sans doute évoqué, dans ma petite jeunesse, que ce chiffre portait malheur. Depuis, pffff, je déteste les superstitions (eh ça va hein! Je n'ai eu que des chats noirs!), bin pas moyen de me séparer de celle-là. Alors par contre, j'y travaille... j'essaye... mais j'ai toujours peur d'avoir une poisse quelconque (ou grave) si j'envisageais de m'arrêter là... grrrr, faut vraiment que je prenne sur moi! Eh Oh! STOP! On arrête de rigoler là dans le fond!!! (Baah waai je me trouve débile avec cette manie... ce TOC oui!!!! grrrr. Mais à part ça je vais bien... Non, je ne suis pas totalement schizo!! -encore... ;-) )


6- Quand je lis un bouquin, je ne peux m'empêcher de penser au suivant, ou à ceux qui trainent dans ma PAL et qu'il faudrait bien lire ensuite... Par contre, mon choix varie souvent entre la pensée et le moment où j'ai fini le bouquin en cours ;-) (et ça je sais que je ne suis pas la seule... je l'ai lu sur d'autres Top Ten Tuesday).


7- Depuis que je suis petite, je m'installais un "bateau-livre". En fait, ça consiste à s'installer sur une couverture, un lit, un divan (un endroit où il y a de l'espace), avec tous ses bouquins (enfin tous... ou presque) pour choisir le suivant, ou tout simplement lire. Bon je n'ai plus fait ça depuis quelques temps, mais ça m'arrive quand j'hésite. Je prends les quelques bouquins susceptibles d'être sélectionnés... et je lis les quelques premières pages. Tout ça a commencé avec toute la collection de la Comtesse de Ségur (collection héritée de ma maman, mais dont je n'en ai lu que 3 ou 4).


8- J'aime bien les collections. Il m'est donc parfois arrivé de racheter un bouquin que j'avais lu en grand format (parce qu'impatiente d'attendre la version poche) et de compléter ensuite la série en rachetant le format poche. J'ai déjà aussi racheté un bouquin emprunté à la bibliothèque pour compléter la-dite collection. 


9- J'aime bien déplacer, re-ranger, modifier l'agencement de ma bibliothèque. Bon, il n'y a pas beaucoup de possibilités de rangement, néanmoins il m'arrive souvent de penser à "comment je pourrais les ranger autrement". Là ils sont classés par collection et ordre alphabétique. De temps en temps, je suis quand même obligée de revoir le rangement... quand la collection dépasse, déborde, et qu'on ne sait plus où pousser un nouveau bouquin...


10- Pour ces 3 derniers points, j'ai dû un peu me gratter la caboche.... hum, alors est-ce que j'ai une dixième manie? Sans doute que quand j'aurai posté ce billet, j'en aurai mille en tête, mais là j'avoue que je sèche. Une dernière manie... je ne peux m'empêcher d'acheter des livres. Parfois c'est comme un besoin, comme un drogué qui a besoin de son shout. Même si je sais que ma PAL déborde dans tous les sens, qu'il vaudrait mieux que je fasse des économies, aaah ça prend au tripes! Et dans la foulée, je préfère acheter mes livres que de les emprunter.


Voilà pour le Top Ten Tuesday péremptionné!
Prochain TTT chez Iani :
Les 10 livres dont la fin vous a laissé bouche bée

Prochain TTT chez The Broke and the bookish :
Top Ten Childhood Faves

mardi 22 novembre 2011

Lune de sang - Todd Ritter

Ixelles Editions, août 2011, 342 pages
Avec Lune de sang, je découvre Todd Ritter, journaliste américain pour un quotidien du New-Jersey, où il a couvert des enquêtes criminelles. De quoi nourrir son imagination.
L'histoire de Lune de sang prend place le soir du 20 juillet 1969, au moment où Neil Armstrong pose le pied sur la lune. Charlie Olmstead, 9 ans, disparaît. Son vélo sera retrouvé quelques heures plus tard en bas de la chute d'eau en bas de la rivière derrière le quartier de Perry Hollow (New Jersey).
La thèse de l'accident est finalement retenue.
43 ans plus tard, son frère, Eric, sollicite un ancien policier, reconverti en détective, pour faire la lumière sur cette affaire. En effet, la mère d'Eric et de Charlie n'a jamais cru à cet accident. Sur son lit de mort, elle demande à Eric de retrouver son frère.
Aidé par le sherif, Kate Campbell, Nick Donnelly (le détective) va soulever un amas poussiéreux sur des vieux dossiers, mais également sur de vieilles histoires de familles et de quartier.

Je ne vais pas aller plus loin dans le résumé de l'histoire, il faut laisser un peu de suspense quand même.
Ouvrir ce livre, c'est se plonger dans un policier-thriller qui se laisse lire assez facilement. 
J'ai tourné assez vite les pages pour connaître la suite de l'intrigue.
L'écriture est assez simple, directe et fluide, ce qui rend la lecture rapide. Entre dialogue et réflexion intérieure des personnages, l'immersion est assez agréable.

Au niveau des personnages, l'auteur place le décor qui nous fait découvrir leur psychologie, agrémenté d'éléments physiques.
A cela, j'aurais un petit bémol à ajouter, une petite impression de déjà vu, et ce dès les premières pages.
En effet, lorsqu'il décrit l'arrivée de Nick Donnelly, l'auteur mentionne qu'il est retraité de la police suite à une enquête qui a entamé ses capacités physiques. Nick Donnelly a une forte personnalité et se déplace en boitillant, avec une cane à tête de pitt-bull. Un élément qui fait obligation référence au personnage de Dr House.
Je pense que ce "détail", qui a toute son importance dans l'action du récit, m'aurait moins fait tilter si l'auteur avait mentionné cette ressemblance avec un célèbre Doc de série télé.
Pas de problème avec la ressemblance, mais sans notification, ça m'a paru un pompé.
Ensuite, lors de la présentation d'Eric Olmstead, l'auteur nous dit qu'il est auteur de polar et que son héros est détective, ex-journaliste sportif. Ici encore, j'ai tilté en me disant que ça me faisait vraiment penser à Myron Bolitar, le héros de Harlan Coben.
Même s'il s'agit de détails, je n'ai pu m'empêcher de penser que ça "manquait" un peu d'originalité.
Néanmoins, les personnages sont tout de même attachant. On découvre le shérif, Kate Campbell, en mère célibataire, et j'ai été curieuse d'en savoir un peu plus sur sa vie. Il y a aussi les voisins particuliers, dont l'aura mystérieuse persiste jusqu'au dénouement.

Au niveau de l'intrigue, le fait d'avoir placé le point central autour de la conquête lunaire est un élément qui marche bien. Ce fil conducteur donne une certaine dynamique à l'enquête qui se déroule sous nos yeux.
Le romans foisonnent de rebondissements, qui apportent un bon rythme au récit.
Là encore, petit bémol à la fin, où trop de rebondissements tue le rebondissement (enfin je trouve). J'ai apporté peu de crédit à un des derniers revirement, en me disant que c'était un peu tiré par les cheveux (texto : "Mais quel gros con!").

Au final, j'ai passé un agréable moment de lecture avec Todd Ritter et sa Lune de sang. Un livre qui se lit vite. Malgré quelques bémols, j'ai quand même adhéré à l'intrigue, et la fin me laisse penser qu'il est possible que l'on retrouve à nouveaux les personnages dans une nouvelle enquête.

J'ai reçu ce livre dans le cadre d'un partenariat avec Ixelles Editions, via Madame Charlotte.
Je les remercie tous les deux de m'avoir permis de découvrir ce roman.

Ma note : 3 étoiles

mercredi 2 novembre 2011

Disparition à Dallas - Charlaine Harris

J'ai Lu, Août 2009, 374 pages
Ou le tome 2 de la Communauté du Sud, aka True blood à la télé.
Cela faisait sans doute bien longtemps que je ne m'étais pas plongée dans une série avec plein de tomes (euh bon, okay, depuis Harry Potter), et par contre, je me demande en même temps si je me suis déjà attachée à une série si longue.
Donc en gros, j'ai commencé la série Anita Blake de Laurell K. Hamilton et la série de La communauté du sud de Charlaine Harris. Welcome in the vampire land! Parfois, il faut céder à la tentation de la mode... fashionista de la lecture (mais pas trop quand même !). 
Alors que pour la première série, je n'ai pas encore ouvert le tome 2; pour celle-ci, je me suis laissée emporter en septembre dernier.
En plein chantier d'étude en prévision d'un examen de recrutement (recrutement pour le boulot que j'exerce depuis 8 ans et demi maintenant), avec des matières totalement Urgh, Ouch, Woaow (allant de L'institution belge, à la finance publique, en passant par du marché public and co) et avec comme finalité le risque de... je-ne-sais-pas-trop, mais j'avoue ne pas vouloir le savoir), il me fallait une lecture facile, aisée, rapide, hoplà que je m'amuse et que je détende cet esprit tendu comme un string! 
(Pour la petite histoire, l'écrit était le 24 septembre... je l'ai réussi. Passé l'oral le 28 octobre, et bon là j'attends de voir... suite au prochain tome de la Communauté du Sud... enfin avec un peu de chance avant!).

Bon, je vais arrêter de m'égarer comme un agneau sans sa brebis avant de me faire déchiqueter par une bête sanguinaire, assoiffée et avide de nourriture (recule le chien!!! recule!! argh! Ouch... Dju que je suis comique ce soir!! hum).

Le tome 2, Disparition à Dallas, transporte notre héroïne, Sookie, à Dallas. Non sans blague... 
Le pourquoi : la voilà obligée de pactiser avec la vampire-family pour les aider à retrouver un des leurs disparus. Toujours éprise de son beau et ténébreux Bill, Sookie, la télépathe va devoir faire face sur plusieurs fronts. Car avant son départ pour Dallas, une tragédie frappe le Merlotte, le bar où Sookie travaille. Lafayette, le cuistot gay a été assassiné et retrouvé mort dans la voiture d'Andy Bellefleur sur le parking du bar. Mais qui est le coupable? Entre-temps, Sookie a également été agressée par une Ménade à l'orée du bois, une bête plutôt crado-dégueu qui vous bouffe tout-cru!

Le bouquin a bien joué son rôle de détendeur d'esprit. J'ai pris plaisir à me replonger dans l'atmosphère vampiresque du Merlotte et de ses environs, de retrouver le petit monde de Sookie.
C'est vrai qu'on pourrait se croire dans un Harlequin aux longues dents, entre les scènes d'amour et la blondeur de la jeune-fille (quoique je n'ai pas de point de comparaison, je ne me base que sur des apriori). Néanmoins, le roman ne manque pas d'humour. Il me semble également avoir lu Sookie dire qu'elle n'était pas si bête qu'elle en avait l'air.
Jusqu'ici, 2 tomes, je ne me suis pas ennuyée. J'ai pris ce récit comme il se présentait : un bon divertissement. Je ne pense pas que je pourrais limiter mon éventail juste à ce genre littéraire, mais ça fait du bien par moment de se laisser aller à quelque chose de léger, qui ne mange pas de pain.
Alors oui, je vais continuer la suite de la série. Parce que, moi aussi je veux suivre une série, et retrouver des personnages familiers!
Et bon advienne que pourra, le jour où la blonde et son bellâtre ne me divertiront plus... je passerai à autre chose.
Au passage, je ne suis, par contre, toujours pas tentée par la série télé.

Ma note :  3 étoiles

Lu aussi dans le cadre du Challenge Halloween!

Top Ten Tuesday (4)

Attention! Attention! Date limite de péremption atteinte, voire dépassée. En même temps, on peut se dire que c'est comme le vin ou le fromage... le vieux, ça a du bon!


Le thème (de la semaine dernière alors...) :
Les 10 livres de votre PAL que vous voulez vraiment lire mais dont vous repoussez sans cesse la lecture...

  1- Millénium tome 3, Stieg Larsson
Pour la petite histoire, j'ai acheté le premier tome dès sa sortie (ou quasi) et je me suis fait plaisir en le dévorant. J'ai ensuite enchaîné les achats dès que les suites étaient disponibles en librairie. Tellement envoutée par cette histoire, j'ai pris le temps de déguster les 3 et "uniques" tomes. Enfin, devrais-je dire 2, étant donné que je n'ai pas encore lu le dernier... en PAL depuis 4 ans... hum

  2- Le prédicateur, Camilla Läckberg 
Bon, il ne faut pas croire que j'ai une petite compulsion vis-à-vis de la série des Actes Noirs... enfin juste une petite! Par contre, ici je n'ai que les deux premiers tomes. Bref, j'ai découvert cette auteur il y a quelques mois déjà et, okay, j'avais déjà le second tome en réserve... Je pense qu'il va vraiment bientôt y passer (pour me faire passer un agréable moment!).

  3- La belle rouge, Poppy Z. Brite
Aaaah, fan de série on dirait! Second tome d'une trilogie (j'attends la sortie du 3 avec impatience!), suite de mon adoré, adulé, Alcool , il me tarde de me replonger dans les aventures des deux cuistots de la Nouvelles Orléans! (Mais enfin! pourquoi je traine autant!!)

  4- De sang froid, Truman Capote
Voilà un classique qui m'a fait de l'oeil et qui est sur ma PAL depuis déjà 3 ans environs. J'ai longtemps résisté, mais l'appel des chroniques élogieuses ont eu raison de ma compulsion... hoplà! Je l'embarque.

  5- Cent ans de solitude, Gabriel Barcia Marquez
Non, ce n'est pas le nombre d'année de présence dans ma bibliothèque. Quoique là, on arrive aussi à une époque où... je me demande... si je travaillais déjà (chuuut mauvaise langue, ça fait seulement 8 ans et demi que je bosse!). J'ai vraiment envie de lire ce bouquin... et là je me dis encore une fois... pourquoi ce n'est pas déjà fait.

  6- Le destin miraculeux d'Edgar Mint, Brady Udall
Pour ce livre, je me souviens que je devais participer à une lecture commune... bah ce n'est pas encore fait... hum. J'ai découvert ce titre via les blogs de lecture et je reste persuadée que ça sera une belle découverte... Reste plus qu'à le lire!

  7- Du bout des doigts, Sarah Waters
Reçu dans le cadre d'un swap dédié au thé, il y a plus de 4 ans (merci encore Virginie pour le colis!), je ne me suis pas encore plongée dans cette lecture. Par contre, je suis vraiment tentée! Alors, petite pensée particulière pour la boite de gaufrettes vanille de chez Meert qui accompagnait le colis.... un régal!

  8- La cité des livres qui rêvent, Walter Moers
Très beau livre de jeunesse, j'ai flashé sur lui pendant mon stage en librairie il y a trois ans. Un beau grand livre, bien lourd, avec de jolies pages illustrées, il s'agit à nouveau d'une série (2 tomes si je ne me trompe). Une piqure qui me rappelle que ça fait un bout de temps que je ne suis plus replongée dans un bouquin d'ado (exception faite d'Harry Potter).

  9- Les amants du Spoutnik, Murakami
Celui-ci ne stagne pas depuis troooop longtemps, quoique. Juste qu'il faudrait que je me décide enfin à me plonger dans la lecture de L'AUTEUR asiatique hypra connu... mais que je ne connais pas encore...

  10- Pierre de Lune, Wilkie Collins
Découvert via une collection de thriller édité par le journal Le Soir, voilà encore un auteur qui traine et que je devrais découvrir. Devrais, pas au sens obligatoire-sinon-t'es-trop-nulle-de-pas-connaître, mais dans le sens où... je passe certainement à côté d'un très bon auteur!

Voilà une petite liste qui fait mal au coeur... mais qu'est-ce que j'attends pour les lire!! Bon d'accord, ma Pile à Lire grandit, grandit... c'est pourquoi j'ai un peu mis le Holà! Ouch, ça fait mal (sauf pour le porte-monnaie). Tellement de livres qui attendent, tellement d'envies toujours repoussées à plus tard... C'est vrai que les nouveautés sont toujours alléchantes, mais il y a tellement de classique à découvrir... Cette liste aurait pu être allongée; et parfois, ça fait un peu honte devoir depuis combien de temps j'ai acheté certains bouquins. Alors, trêve de bavardages! Go Go lecturage!
Mention spéciale à ma lecture en cours, Dracula de Bram Stoker, qui attendait depuis bien longtemps et qui est en train de me procurer un beau moment de lecture! Ce à quoi je dis à nouveau... Au diable Bella et son Bellâtre Edouard, laissez la place!!


Le top Ten Tuesday a été créé par The Broke and the Bookish et repris en français par Iani.
Je fais l'impasse sur le Top Ten de cette semaine sur les 10 auteurs qui prennent le plus de place dans la bibliothèque.
J'aurais bien fait celui sur les 10 bouquins à lire pour Halloween... mais c'est un peu trop périmé là...

La semaine prochaine, les sujets proposés sont :
Pour la VF : Les 10 livres que vous garderiez à tout prix dans votre bibliothèque s'il ne devait rester qu'eux. (Auquel je ne suis pas encore sûre de participer).
Pour la VO : Ten Books That I Read That Were Outside Of My Comfort Zone (whether you liked them or not).



Remède mortel - Harlan Coben

Belfond, septembre 2011, 433 pages
3 ans et demi depuis ma dernière rencontre avec Harlan Coben (C'était avec Du sang sur le green, une enquête de Myron Bolitar). J'avais découvert cet auteur avec le sortie de son "premier" livre en poche : Ne le dis à personne. J'avais été totalement séduite par la plume de Coben. L'intrigue était prenante, angoissante. Bref, un bon thriller. J'ai continué avec un autre titre "isolé" et un autre de la série "Myron". A chaque fois, un bon moment de lecture.

Attention, ce titre n'est pas un nouveau thriller de Coben, mais son second (écrit en 1991). En guise de préface, Harlan Coben avertit son lecteur : s'il s'agit de votre premier roman de Coben, reposez-le et choisissez-en un autre. Non pas qu'il soit mauvais, mais il n'est évidemment pas aussi bon que les autres. Coben nous fait part de sa tendresse pour ce roman qui l'a lancé dans l'écriture, soulignant qu'il est bien conscient que celui-ci contient des "défauts de jeunesse".
Perso, je trouve plutôt sympathique de la part de l'auteur de faire part de cet avertissement. Une manière également de ne pas se griller vis-à-vis des nouveaux lecteurs. 
C'est peut-être aussi une manière de ne pas percevoir cet opus comme un pur produit commercial. Ce bouquin s'adresse avant tout aux fans de la première heure. Ceux qui connaissent déjà.

Alors, à ne pas confondre avec le plan éditorial de Dan Brown. oui, oui, vous vous souvenez, le type qui a fait un tabac avec son Da Vinci Code (que j'ai apprécié au demeurant) et qui au fil du temps, a publié ses bouquins à "rebrousse-poils" (à savoir que le Code était son dernier bouquin écrit, mais le premier édité; Anges et démons avait été écrit avant, mais publié ensuite, etc.). Dans ce cas de figure, quelle ne fût pas ma déception après la lecture de son troisième livre (mais en fait second écrit -Houlà, on va finir par s'y perdre), brrr, total cliché (le pire c'est que le titre était Deception point, exactement l'état où je me trouvais). Bref, j'ai bien vite tourné la page de ce thriller-boy. Pfff mwais pas terrible, merci, au revoir!

Retour sur Harlan, qui est quand même le sujet principal de cette "chronique".
Une fois prévenu, on entre facilement dans ce roman. Et il est vrai qu'on se retrouve vite face à des scènes un peu clichées, voire neuneus. Alors est-ce que mon esprit critique a été émoustillé par la préface, et me voilà à la chasse aux défauts, ou pas. Je ne pense pas m'être totalement détachée de l'histoire. J'ai joué le jeu et j'ai commencé à tourner les pages. Une intrigue sur fond médical plutôt inquiétante. Une plongée dans les années 90 (nonante, qu'on dit ici!) qui n'est pas pour me déplaire. Le cadre rappelle une époque déjà assez éloignée finalement. Un environnement baigné dans les apriori et idées reçues liées au thème central à cette époque (à savoir le SIDA).
Les personnages sont assez typés, même si quand même un peu clichés. Entre le flic, la journaliste, le sportif et les médecins, on a vite catalogué les gentils des méchants. Les doutes sont légers quand aux diverses personnalités, néanmoins, le suspense est conservé jusqu'au bout, grâce à certaines zones d'ombres. Je reprocherais peut-être un rebondissement plutôt cavalier dans l'intrigue (perso, le flic devient quasi un Bruce Willis, en exagérant un peu ;-)).
L'épilogue est plutôt bien présenté et entre-ouvre la porte de la folie.

En définitive, oui le roman est un peu cliché (le rapport entre le mari et la femme, parfois, pfff, je me sentais un peu dans du Beverly Hills), mais l'intrigue joue son rôle et m'a fait tourner les pages.
J'ai apprécié me plonger dans cet univers nineties et ça ne m'a certainement pas fait perdre l'envie de lire Harlan Coben. Comme quoi, il suffit de prévenir son lecteur pour ne pas le perdre.
Fan d'Harlan, s'il ne te manque que celui-là, fais toi plaisir!
Amateur de réseaux sociaux, vous pouvez rejoindre la page Facebook d'Harlan Coben!

Ma note : 2 étoiles

Je remercie les éditions Belfond et Madame Charlotte de m'avoir permis de découvrir ce roman.
Ps : je me rends compte que je n'ai pas résumé l'intrigue... oups... allez petit copié-collé du résumé de l'éditeur...
Une clinique new-yorkaise hautement sécurisée. Un médecin qui se suicide. Des patients sauvagement assassinés. Coïncidences ? Complot ? Et si l'annonce prochaine d'une extraordinaire découverte médicale avait déclenché cette vague meurtrière ? 
Sara Lowell, jeune journaliste très en vue, mène l'enquête. Mais ses révélations pourraient bien faire d'elle la prochaine victime d'un mystérieux serial killer... Guerre des lobbies pharmaceutiques, machination politique, pression des médias, mensonges... 

Un livre qui s'inscrit dans mon challenge Thriller.