Google+

Index dynamique

samedi 15 octobre 2011

Les jeunes filles et la mort - Michael Genelin

Marabout, Août 2011, 504 pages
Michael Genelin est un auteur américain. Les jeunes filles et la mort est le premier tome d'une série d'enquêtes mettant en scène Jana Matinova, une inspecteur de police slovaque. Édité en 2008 pour la VO, il est sorti en août 2011 aux éditions Marabout. J'ai pu découvrir cet auteur grâce à un partenariat, via feu Bibliofolie. 
Résumé : L'intrigue démarre avec l'accident d'un minibus sur une autoroute verglacée de Slovaquie. Matinova est envoyée sur le lieu du drame, où 6 jeunes filles ont péri. Elle en reconnaît l'une d'elles, prostituée à Bratislava. Le conducteur est également mort, carbonisé dans l'incendie du bus. Cet homme s'avère être un tueur "intouchable". Ce début d'enquête, qui semble la mener sur une piste de traite d'êtres humains, va la conduire à Kiev, Strasbourg et Nice. 
Mon avis : J'ai été facilement emportée dans le sillon de Matinova. L'écriture de Genelin est agréable. Le livre se laisse lire tout seul. Au niveau de la construction du récit, l'auteur alterne entre des chapitres consacrés à l'enquête proprement dite, les rapports entre l'héroïne et son entourage régulièrement ponctués d'humour; et le passé de Matinova. Ce va et vient donne un bon rythme à la lecture et permet de découvrir petit à petit la personnalité des personnages et de comprendre leur évolution.
Je pense que ce qui m'a le plus plu dans ce récit, c'est de me plonger dans le passé de Matinova et de me familiariser avec la figure centrale d'une série.
J'ai trouvé assez "original" de placer l'intrigue dans un pays de l'est (perso, je ne me suis pas souvent plongée dans ce décor), avec tout ce que le décor comporte, d'un point de vue politique, autant que climatique.
Finalement, c'est au niveau de l'enquête policière que je me dis que ça dévie un peu. En relisant le résumé, je revois l'idée de base : traite d'êtres humains. En fait, j'ai l'impression qu'au fil de l'histoire, on s'éloigne de ce point de départ et que le roman se dirige plus vers une présentation des personnages qui seront certainement récurrents dans la série. Le suspense n'en reste pas moins bien présent, et à la fin de ce premier tome, des zones d'ombre planent pour attiser la curiosité du lecteur. Mais l'intrigue policière est un peu floue.
Je ne suis pas en mode "total impatience-vite-je-veux-la-suite", néanmoins, j'ai passé un bon moment de lecture et je me suis quand même accrochée aux personnages.

Ce fût une agréable découverte et je remercie les éditions Marabout et Bibliofolie pour ce partenariat.

Ma note : 3 étoiles

2 commentaires: