Google+

Index dynamique

dimanche 3 avril 2011

Contes de la fée verte - Poppy Z. Brite

Je découvre Poppy Z. Brite version "nouvelles".
Un chronique qui me rappelle à l'ordre, car je n'ai toujours pas écrite ma note sur "Alcool", mon coup de coeur 2010 (lu en octobre).
Donc incursion dans le petit monde de Poppy Z.B., cet univers fantastique, glauque et putride que j'avais côtoyé lors de ma lecture "d'Ames perdues".
En entrant dans ce recueil, me voilà en terre un peu connue. La première nouvelle met en scène Ghost et Steve, les deux jeunes artistes du groupe Losts Souls, personnages centraux du roman "Ames perdues". C'est ce que je trouve plutôt sympa concernant les nouvelles quand elles sont exploitées ainsi. A l'origine du roman, l'histoire nous permet d'avoir un aperçu de la naissance du roman. La nouvelle peut-être également un épisode qui peut nous en apprendre plus sur le roman, ou sur une partie sous-entendue, ou..., ou...
Au final, une bonne entrée en matière. La première nouvelle est également à l'image, même si pas la pire, de ce seront les autres. Une plongée dans un univers décalé, bizarre, malsain. On fraye avec l'horreur, le fantastique et le gothique. Immergée dans le livre, le texte m'a donné plusieurs fois froid dans le dos!
Je ne me suis pas amusée de la même façon avec toutes les nouvelles. J'en ai trouvé certaines beaucoup plus géniales que d'autres. Mais en règle générale, c'était un bon moment de lecture.
L'écriture de Poppy Z. Brite est assez "poétique". L'horreur n'est pas décrite avec juste la volonté de dégouter. Je trouve qu'il y a une esthétisation de ces scènes "dérangeantes".
Quand je lis Poppy Z. Brite, je ne fais pas que regarder un paysage d'un oeil extérieur, je me sens vraiment intégrée dans l'univers, happée dans le récit, le décor s'installe autour de moi. On se déplace en Nouvelle Orléans (même si on y a jamais mis les pieds).
J'aime vraiment beaucoup cette auteur. Déjà, je trouve son nom plutôt terrible. Mais surtout, j'aime découvrir ses histoires. J'apprécie beaucoup cette partie fantastique et j'ai adooooré "Alcool".
Une auteur plein de ressources.
A suivre!

Je remercie vivement BOB et Gallimard pour le partenariat!

Ma note : 3,5 étoiles

Folio SF, janvier 2011, 265 pages

2 commentaires:

  1. J'ai bien aimé moi aussi :)
    Il y a quand même un certains glauque non négligeable même si c'est superbe.

    RépondreSupprimer
  2. Totalement... parfois glurps ;-)

    RépondreSupprimer