Google+

Index des auteurs

dimanche 22 août 2010

L'inconnu du Nord - Anna Jansson

L'avant-dernière sélection du Livre de poche 2010, nous plonge dans la littérature suédoise. Un style de polar, qui existait déjà avant Millénium, mais qui pullule sur les rayons depuis le succès de Stieg Larsson. Ce n'est pas pour me déplaire. J'ai découvert la Suède avec le feu-écrivain à succès et c'est toujours assez plaisant de refaire un tour dans le grand nord (accompagné de Kütbullar, à bord de mon lit en kit). En début d'année, j'avais déjà pris mon billet vers la Suède avec "Celui qu'on ne voit pas". Au final, Mary Jungstedt m'a plus emballée qu'Anna Jansson.

Résumé :
L'île de Gotland passe pour l'un des plus beaux sites sauvages de Suède. Visby, son chef-lieu, est une cité calme où chacun se connaît et se respecte. Forêts, plages et collines y sont autant de refuges pour les hommes et les oiseaux. L'inspecteur Maria Wern y mène l'existence d'une femme d'aujourd'hui, entre deux enfants qu'elle adore et un ex-mari souvent absent. Jusqu'au jour où l'île bascule dans la terreur En lisière de forêt, un campeur a été retrouvé égorgé tandis qu'à quelques kilomètres au sud se déclenche une épidémie de fièvre foudroyante. Les malades meurent les uns après les autres, au même rythme que les assassinats, qui se multiplient. Mais tout cela est-il vraiment une coïncidence ? Aidée du seul médecin qui lutte encore, Maria Wern veut tenir bon et aller au bout de son enquête. A ses risques et périls...

Mon avis :
Ce thriller est loin d'être un chef d'oeuvre, mais il se laisse lire. Quoiqu'il y a de quoi souffler à la fin quand on est féru de thriller. Le style n'a rien de complexe. Il est simple, fluide et assez rythmé.
Le problème réside plutôt dans l'intrigue et la manière de la présenter.
A ma gauche, une pandémie de grippe. A ma droite, des meurtres à résoudre. Au milieu... bah... un peu flou le milieu. Si bien sûr, il y a un lien, sinon quel serait l'intérêt de mêler les deux intrigues.
Par contre, les faits sont un peu étalés comme ça, genre téléfilm de 45 minutes. Je n'ai pas vraiment cherché à deviner "who is the killer?" J'ai suivi le fil de l'histoire.
Avec un peu de recul, je n'ai pas l'impression que l'intrigue était si bien ficelée que ça. Il manque quelque chose de surprenant. Certes, cette épidémie de grippe fait peur (celle-ci est la H1N1... le livre date de 2006) et je me suis dit "brrrrrr ça fait peur quand même". Mais bon voilà.
Les personnages ne sont pas hyper attachants et le déroulement un peu facile (parfois un peu neuneu aussi).
Je ne me suis pas ennuyée, mais je n'ai pas fait des bonds. Ce qui me chiffonne un peu, c'est mon impression qu'il y a des choses qui ont été contournée, ou sont bizarrement clôturée. On s'en sort vite fait, tant pis si c'est que moyennement cohérent (sans tout dévoiler, il y a la relation du médecin avec sa femme; puis aussi la toute fin...soit j'ai loupé une page au début... soit manque quand même quelque chose dans l'histoire d'Angela et de Ruben).
Bref, je ne conseillerai pas de s'attarder sur ce titre. Ce tome ne laisse pas supposer une suite, mais un encart pub nous annonce "une nouvelle enquête de Maria Wern" (le personnage principal qui ne brille pas par son charisme).
Peut-être que cela ira en s'améliorant... mais je laisserai quelqu'un d'autre tenter l'aventure.
Je ne suis pas fâchée de l'avoir lu, maintenant... ça me fait un peu "ni chaud-ni froid".

Ma note : 1,5 étoiles

L'inconnu du nord, Anna Jansson, Livre de poche, juin 2010, 408 pages

On en parle aussi chez : Le signet, Cuné

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire