Google+

Index des auteurs

vendredi 26 mars 2010

La trilogie berlinoise - Philip Kerr

Une brique de plus de 1000 pages qui réunit trois récits, L'été de Cristal, La pâle figure et Un requiem allemand. Un roman noir qui nous plonge dans l'Allemagne nazie du IIIème Reich. Trois périodes, 1936, 1938 et 1947, traversées par Bernie, ancien de la police berlinoise, reconverti en détective privé. Trois intrigues qui ont comme toile de fond une période sombre de l'histoire et ses obscurs protagonistes.
Au début, l'épaisseur du livre fait peur. Une fois poussé la porte des premiers chapitres, j'ai adopté Bernie. A l'image des détectives US des années 50, Bernie est un solitaire. Grinçant et insolant, sa perspicacité et son flair nous entraine dans des intrigues palpitantes et complexes. Rebondissements, faits historiques, le roman a tout pour passionner. Le premier volet est écrit a un rythme soutenu. Un rythme qui sera ralenti dans la troisième partie. Une perte de vitesse, pour moi, due aux descriptions plus longues des services américains, russes et allemands et à la multitude de protagonistes. Mais aussi un ralentissement qui témoigne de l'état d'esprit du héros. Forcé de réintégrer la police nazie dans le second tome, Bernie sort d'un camp de travail quand on le retrouve au début du troisième tome. Une page de l'histoire s'est écrite durant les 11 années qui sépare les 3 parties. On passe d'une Allemagne glorieuse, emplie d'ambition-peu reluisante- à une Allemagne déchue, dont l'avenir est bien sombre. Néanmoins, les retournements de situation sont toujours bien présents et entrainants.
Dès le début de chaque partie, je n'avais qu'une seule envie, savoir ce qui allait se passer. Difficile dès lors de lâcher le pavé!  Les pages se dévorent littéralement.
Même si je me souviens avoir vu cette couverture lors de sa sortie en grand format (pendant mon stage en librairie), c'est via la participation au prix des lecteurs du Livre de poche que j'ai découvert ce livre.
Editée pour la première fois entre 1989 et 1991, cette trilogie serait prolongée par une nouvelle aventure de Bernie Gunther! Une info alléchante! Un auteur que j'ai adoré découvrir.

Ma note : 4,5 étoiles

La trilogie berlinoise, Philip Kerr, Livre de Poche, janvier 2010, 1015 pages

2 commentaires:

  1. Inscrit sur ma LAL à la suite d'un billet élogieux sur un blog dont j'ai oublié le nom depuis. La re-sortie des trois volumes en un seul devrait finir par me convaincre de l'acheter.

    RépondreSupprimer
  2. Je ne connaissais pas l'auteur avant... et ça vaut la peine!!

    RépondreSupprimer