Google+

Index dynamique

dimanche 14 février 2010

Level 26 - Anthony E. Zuiker

Quand le créateur des Experts se met à écrire un livre, ça donne LEVEL 26.
Un thriller plutôt sombre et glauque qui nous plonge dans une ambiance proche de celles des séries télé du même auteur. On ne tombe pas dans un roman extra-ordinaire ou d'une grande originalité, mais un gentil "page-turner". Un prologue, un flash-forward de quelques années, une enquête rebondissante, un épilogue.
La "nouveauté" réside dans le fait que Zuike a "étroitement" lié son récit à des séquences vidéo. Toutes les vingtaines de page, le lecteur est invité à se connecter au site du livre (www.level26.com) et a encoder le mot de passe. Un aller-retour entre papier et électronique qui n'est pas vraiment obligatoire dans la compréhension et le suivi de l'histoire. Ce qui est plutôt rassurant quand on ne lit pas accroché à son clavier d'ordinateur.
Côté résumé, une présentation de l'éditeur : Les policiers du monde entier répartissent les criminels sur une échelle de 1 à 25, selon leur dangerosité. Un tueur échappe à cette classification. Cruel à l'extrême, insaisissable, sévissant sur tous les continents, il ne connaît aucune limite ni aucun mode opératoire de prédilection : c'est le niveau 26. Un seul homme peut l'arrêter. Il s'appelle Steve Dark, et depuis que ce monstre a massacré sa famille, il s'est juré de cesser de traquer les psychopathes. Mais bientôt, il n'aura plus le choix.

Côté avis : Après avoir failli mettre le grappin sur le tueur, Steve Dark en a fait les frais. Ses parents, soeur, neuveu... massacrés. Et de manière peu ragoutante. Après avoir tenté de retrouver le Sqweegel, Dark s'est finalement rangé. L'histoire débute alors que l'ancien collègue de Dark a deux options : soit il réussi à ramener sur l'enquête Dark, soit... il meurt. Pas très original, on se doute bien que Dark va revenir sur le devant de la scène, même s'il met du temps à se décider. Casé et bientôt papa, il aspire à une vie de calme et de sérénité (malgré un penchant parano...).
Le tueur balade les deux protagonistes, ainsi que le lecteur à travers les méandres de son esprit tordu. Même si la suite est assez prévisible (le femme de Dark, enceinte, va très certainement... hum... être impliquée... non ceci n'est pas un spoiler, mais dès le début, ça semble une évidence... pour la suite, je reste muette!), j'ai eu envie de savoir comment allait se dérouler la suite.
Lire le bouquin et regarder des vidéos, pourquoi pas... par contre, cela nous donne une vision toute faite des protagonistes. Notre imagination est mise au repos. Idem pour le tueur... qui, entre parenthèse, ne semble pas totalement crédible en tant que level26. D'accord il se faufile partout et se contorsionne... mais de là à se promener une jambe autour du cou dans un couloir vide... pourquoi?!
A la lecture de ce livre, j'ai bien senti l'influence de la télévision. Beaucoup de dialogues entre les personnages (ce qui contribue à la rapidité du récit). Je ne me suis pas ennuyée, mais il ne fallait pas envisager une histoire plus longue. J'ai lu ce livre, comme on regarde une énième rediffusion d'une série policière. Ca passe le temps.
La fin laisse présupposer qu'une suite ne va pas tarder à débouler sur les présentoirs des librairies. Je serais bien tentée de savoir ce qu'il va se passer ensuite, mais pas sûre de vouloir la lire (si on me raconte, c'est bien aussi ;-) ).
Ah oui, je voulais aussi ajouter un gros bémol par rapport à la vidéo. J'ai déjà évoqué le fait que ça nous coupait un peu notre imaginaire, bon passons... par contre, je n'ai pas pu digérer la scène mielleuse sur la plage entre Dark et sa femme (mieux qu'une scène de fesses... La scène de la plus merveilleuse journée qu'ils ont vécue ensemble et qui restera  gravée pour toujours dans leur mémoire... digne des Feux de l'amour).
Bref, une histoire qui se laisse lire, pas exceptionnelle, mais qui fera plaisir au fan des Experts et autres séries télé policières.
ma note : 2 (pas tout à fait bof, mais pas tout à fait moyen)
Une lecture réalisée dans le cadre du partenariat Blog-o-book/Michel Lafon (je les remercie tous les deux d'ailleurs).
Level 26, Anthony E. Zuiker, Michel Lafon, 373 pages, janvier 2010.

2 commentaires:

  1. bonjour tout d'abord je ne suis pas lecture alors ce sont les micro films qui m'ont interresse et puis je suis en deplacement , j'ai pris le livre au cas ou
    pas d'internet donc pas de film .
    j'ai lu le livre en une semaine .
    extraordinaire pour moi j'ai tres bien aimé je recommande une serie policiere digne des expert.
    fait travailler son imagination .
    j'attend la suite avec impatiente.
    ricardo.

    RépondreSupprimer
  2. Ricardo>Vrai que je n'ai pas été emballée, mais il en faut pour tous les goûts. Je suis très contente de voir que ça vous a donné le "goût" de la lecture! Il y a tellement de truc sympa à lire. Vous me direz des nouvelles de la suite!

    RépondreSupprimer