Google+

Index dynamique

samedi 18 juillet 2009

Les Miscellanées du Rock - Opération Babélio Masse-critique


Reçu dans le cadre de l'opération Babélio-Masse critique (merci! merci!), Les Miscellanées du Rock nous transbahute de chroniques en chroniques à travers toutes sortes d'anecdotes sur le Rock'n roll. Divertissant, comique (ça passe par des listes de groupes aux noms stupides, au plus long titre de chanson,...), apportant plein d'infos (euh par exemple les chansons du lundi, du mardi..., les producteurs les plus importants). En bref, l'histoire du Rock retracée à travers ses rumeurs et légendes, sur un ton léger, mais bien documenté. A lire d'une traite ou par petit bout, ce livre plaira aux amoureux de cette musique (encore plus si fan des Beatles... on y trouve pas mal de chronique ;-) ) J'ai apprécié me plonger dans ce bouquin. Certains articles me passionnant moins que d'autres, mais en règle générale, j'ai passé de bons moments. Merci encore pour l'opération Babélio, toujours amusant de découvrir de nouveaux titres. Les miscellanées du Rock, Perrin Jean Eric, Jérôme Rey, Gilles Verlant, Editions Fetjaine, 306 pages, mars 2009
3,5 étoiles

samedi 11 juillet 2009

Les sirènes d'Alexandrie - François Weerts


Une chose est sûre, je suis fan de la collection Actes Noirs de chez Actes Sud!
Découverte (et créée) via la série Millenium, cette édition de romans noirs est simplement jolie et agréable. La collection propose aussi deux format : un grand, comme pour Millenium, et un petit, comme pour ce livre-ci. Mon souhait, là, tout de suite, avoir toute la collection... (oki je vais stopper mes élans intempestifs et compulsifs d'achats...)
Je vais plutôt m'attarder sur le contenu de ce livre, qui en vaut vraiment la peine!

1984, Bruxelles, quartier nord. Antoine Daillez, un journaliste, hérite d'un lieu de plaisir, l'Alexandrie. Alors qu'il n'a pas encore découvert le bar, il est appelé pour couvrir une sombre affaire. Une dame retrouvée écrasée sur la voie ferrée. Drôle de coîncidence, il apprend que cette femme est la vieille locataire de l'Alexandrie. Quelques jours plus tard, c'est la tenancière du bar qui se fait agresser par des skinheads, à la recherche de documents. Quel mystère se cache derrière l'Alexandrie et le passé du grand-père d'Antoine? L'homme va mener son enquête.

L'auteur nous entraine dans une ambiance noire et lugubre, à la manière des polar US des années 50. Je ne suis pas spécialiste... mais plongé dans les sirènes, on ressent une atmosphère particulière. On vole de rebondissements en rebondissements. Impossible de lacher les pages de ce roman! Une intrigue bien ficelée, des personnages auxquels on s'attache, un Bruxelles Nord d'avant... Une lecture que je conseille à tous les fans de policier.

4,5 étoiles
Les Sirènes d'Alexandrie, François WEERTS, Actes noirs, 2008, 317 pages