Google+

Index dynamique

mardi 29 septembre 2009

Le jeu de l'ange - Carlos Ruiz Zafon


Retour à Barcelone. Grand plongeon dans la brume et les méandres de la ville espagnole dans l'entre-deux guerre. David Martin est écrivain. Il débute à 17 ans dans un quotidien où il connaît un grand succès auprès des lecteurs et une haine de la part de ses collègues. Devenu indépendant, il se lance dans des séries policières qu'il écrit à un rythme effréné pour des éditeurs peu scrupuleux. Mais c'est d'autre chose qu'il rêve : écrire LE livre qu'il sortira de ses tripes. Après un accueil mitigé, David se voit proposer un contrat par un mystérieux éditeur français. A partir de ce moment, une étrange mécanique se met en branle.
Serait-ce lié au livre qui est venu à lui dans le Cimetière des livres oubliés?
Y-a-t-il un lien entre ce contrat et les évènements qui sèment sa vie?

Dans ce livre, on retrouve la merveilleuse librairie Sempere & fils, bien connue des lecteurs de L'ombre du vent. J'ai adoré revoir ces personnages attachants parmi les nouveaux. Des personnages hauts en couleurs, mais peut-être moins attachants que les deux libraires. Exception faite de la jeune Isabella, auto-proclamée secrétaire attitrée du héros, David.

Je me suis laissée emporter dans le tourbillon créé par l'auteur. Une fois ouvert, il est difficile de refermer ce livre. L'intrigue est prenante et j'avais envie d'en savoir toujours plus, de découvrir le fin mot de l'histoire. J'ai dévoré les quelques 500 pages, même si la tornade était moins envoûtante que dans le précédent roman de Zafon.
Le noyau de l'histoire met du temps à démarrer et pendant longtemps j'ai cherché le lien entre le résumé du quatrième de couverture et le récit que j'étais en train de lire. Néanmoins, j'ai bien aimé découvrir les péripéties de David, dans son cheminement pour devenir écrivain.
L'auteur construit, à nouveau, à travers ses phrases, une atmosphère particulière qui mêle le fantastique à l'historique. Un aspect plutôt agréable qui créé une grosse part de mystère.

Ma note : 3 étoiles.

Une bonne lecture issue du partenariat Blog-O-Book/Robert Laffon. (Merci, merci!)
On en parle aussi : Elfique, Chaplum, pimprenelle, Stéphanie, Solenn, Belle de nuit

Le jeu de l'ange, Robert Laffont, 537 pages, août 2009

4 commentaires:

  1. Grâce à Blog-O-Book, on vous suit à la trace... ;-)

    Heureux de découvrir votre billet sur ce roman! Personnellement, il me laissera, au bout du compte, une impression relativement mitigée - pas suffisante pour attaquer "L'Ombre du vent".

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Daniel... Vrai que l'histoire est pas mal, mais manque un petit quelque chose.
    Par contre, il ne faut pas se fier à celui-ci pour se lancer dans l'ombre du vent.
    Je le trouve meilleur. Il est plus transportant (ça se dit ça???), le héros plus attachant...
    Enfin, faut le tenter!

    RépondreSupprimer
  3. J'ai TRES envie de lire ce roman, et ton post me conforte dans mon envie... je n'ai pas encore lu l'ombre du vent, me conseilles tu de le lire avant ?

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Gaelle.
    Alors voilà un dilemme... D'abord on retrouve certains personnes de l'ombre du vent dans le jeu de l'ange, donc oui... c'est mieux de commencer par l'ombre.
    D'autre part, je trouve que l'ombre du vent était mieux que le jeu de l'ange... donc pourquoi ne pas garder le meilleur pour la fin ;-)
    Bon pour ma part, je préfère lire les livres dans l'ordre... surtout que j'ai ouie-dire (euh plutôt lu qque part...) qu'il s'agirait finalement d'une trilogie...
    De plus, l'ombre du vent est sorti est déjà sorti en poche...

    RépondreSupprimer