Google+

Index dynamique

jeudi 13 août 2009

La ferme du crime, Andrea Maria Schenkel



Un livre à plusieurs voix qui nous plonge dans une ambiance froide, humide et glauque.

A la base de son polar, Schenkel prend un fait divers qui s'est déroulé en Allemagne dans les années 20 et qui n'a jamais été résolu. Elle le transpose dans les années 50, et lui trouve une issue. Pour parvenir à la clé de ce roman noir, l'auteur nous narre son récit à travers l'oeil de plusieurs "témoins". (Nombreux chroniqueurs font la comparaison avec le style utilisé par Truman Capote dans "De sang Froid" - Roman que j'ai envie de lire depuis longtemps, mais qui est encore à l'état de lacune sur mon tableau de lectures)

Petit à petit, le lecteur est amené à découvrir ce qui s'est passé dans cette ferme du crime. Le suspense est haletant. Chaque personnages apportant sa pierre à l'édifice.

J'apprécie l'idée de passer d'un narrateur à l'autre pour raconter une histoire. A travers les mots des personnages, on peut se faire une idée de leur caractère, se faire une image d'eux. Puis surtout, ça permet de donner une certaine "objectivité" en recoupant les différents témoignages. Concrètement, le lecteur reçoit différentes perceptions d'un même fait.

Petit résumé :
L'histoire se déroule dans une ferme de Tannöd, une région catholique très dévote, sur fond d'Allemagne imprégnée de désastre. Mais un soir, les Danner, habitant la ferme, sont assassinés sauvagement. Le père, la mère, la fille et ses enfants. Pourquoi un tel massacre? Jalousie, vengeance? Les secrets, le passé trouble, accentuent le côté malsain de cette intrigue.

A la base, je voulais m'offrir "un tueur à Munich" du même auteur, qui venait de sortir dans ma collection chouchou "Actes noirs". Je demande conseille à mon libraire, avant de réaliser un achat impulsif et compulsif. Celui-ci, bien attentioné, me signale que le premier livre de Schenkel vient de sortir en poche chez Babel noir.
Entre passion (pour la magnifique collection) et raison (une version poche et économique), j'ai penché vers la Ferme.

Je n'ai pas été déçue. Même si je n'ai pas été transcendée par l'histoire, j'ai été emportée dans l'intrigue et prise dans son atmosphère étouffante. A travers son texte, l'auteur nous laisse tout une sensation de malaise. En refermant la dernière page, j'étais sur le "pas mal", mais voilà que j'y repense quelques mois plus tard, et il m'en reste tout de même une sensation bizarre. Comme quoi, un texte se digère ;-)
Un bon bouquin pour les adeptes des romans noirs.

Ma note : 3,5 étoiles

Babel noir, mars 2009, 157 pages.
Mais aussi Actes noirs, janvier 2008, 160 pages.

Ils en parlent, en bien ou en mal....

8 commentaires:

  1. Un livre qui ne laisse pas indifférent, même à long terme

    RépondreSupprimer
  2. Non, il est dans ma LAL, mais j'attends que ma PAL diminue...

    RépondreSupprimer
  3. Celui-ci attend sagement dans la PAL – J'ai vraiment été emballé par "un tueur à Munich" Schenkel semble avoir le don de créer des atmosphères assez pesante !

    RépondreSupprimer
  4. Ce livre est en effet très percutant! on ne l'oublie pas.
    Béné
    mobylivres.wordpress.com

    RépondreSupprimer
  5. J'ai lu "De sang froid" et j'ai adoré. (je te le conseille d'ailleurs). (Et puis après il faut voir le film "Capote" qui parle du contexte du roman) Je ne connaissais pas celui-ci, mais du coup j'ai bien envie de le lire...

    RépondreSupprimer
  6. Gaelle> Je viens justement de recevoir De sang froid ;-) Ca fait des lustres que j'ai envie de le lire... et j'ai aussi en réserve le film... (en prévision de ma leture), ils ont vendu un coffret avec le film "de sang froid" et "Capote", euh donc si je ne me trompe pas, le film du livre et le contexte du livre...

    RépondreSupprimer
  7. Je conseille ce livre qui m'a laissé perplexe. Le suspense règne, tour à tour les villageois vont témoigner leur version des choses; cette idée d'interrogatoire est bonne à prendre :) Je n'ose même plus toucher le livre, tellement il me fait frissonner. Bonne lecture à tous!

    RépondreSupprimer