Google+

Index des auteurs

dimanche 27 juillet 2008

Cherche auteur désespérément - Debra Ginsberg


Cherche auteur désespérement est le livre que j'ai eu la chance de recevoir lors de la 3ème opération Babélio-Masse Critique.
Séduite par le résumé, j'ai coché la case correspondante à ce titre. C'est sur la plage que je l'ai dévoré! Le cadre de l'histoire s'intègre dans le monde des livres, de l'édition et des agents littéraires. En gros l'appât idéal pour une amoureuse des livres.
4ème de couverture : Angel Robinson a l'impression de vivre un rêve. Elle qui ne jure que par les livres vient de décrocher un poste d'assistante dans la plus célèbre agence littéraire des Etats-Unis. Mais elle découvre rapidement qu'il faut composer avec une patronne hystérique, des collègues lunatiques et des auteurs capricieux. Elle réussit pourtant, grâce à son sens littéraire hors pair, à se rendre indispensable et repère plusieurs projets intéressants. Un en particulier : le roman d'un auteur anonyme, livré chapitre par chapitre. Angel tombe sous le charme au gré des envois du mystérieux écrivain. Jusqu'au jour où elle comprend que le texte s'inspire de sa propre vie... Un éloge pétillant des plaisirs de la lecture, un roman jubilatoire qui séduira tous les amoureux des livres.

J'ai trouvé l'appât aussi savoureux que ce qu'il en avait l'air. Vivre l'intérieur du monde des livres, avec une intrigue prenante qui donne envie d'aller toujours plus loin, voici ce que propose l'auteur. Le fond de l'histoire n'est peut-être pas d'une originalité surprenante. Malgré le fait que je n'en ai entendu que des échos, les personnages font penser à ceux du Diable s'habille en Prada. Le style est très agréable, fluide sans s'apesantir sur des détails ou des digressions inutiles. L'action avance à grand pas en laissant une bonne place au suspense. Les personnages sont attachants ou détestables (selon le rôle qu'ils ont).
Ce livre est un très bon divertissement plutôt bien écrit.
Ce fût donc une expérience positive.
Cherche auteur désespérément, Debra GINSBERG, Presse de la cité, 2008, 3,5 étoiles.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire