Google+

Index des auteurs

dimanche 23 décembre 2007

Peur, Thierry Serfaty - 3,5 étoiles


Voici enfin ma note de lecture de "Peur". Je suis un peu lente pour le moment ;-)
Donc voici un auteur que je découvre. Contactée pour participer à une rencontre avec l'auteur, à laquelle je n'ai pu prendre part malheureusement, je suis restée assez scotchée qu'on me le propose. Pour la petite histoire, je pensais franchement à un grosse blague!
J'ai donc recontacté la maison d'édition pour m'assurer que "c'était bien vrai tout ça!"! (Sur quoi, l'attaché de presse m'a fait remarqué qu'en belgique on aimait bien les blagues (référence à Bye Bye Belgium, docu-fiction, qui manque de pas être une blague finalement, ça c'est de la bonne blague belge!) bref...
Me voici donc à la rencontre d'un auteur-médecin, pas banal comme parcours, mis assez intéressant point de vue documentaire! Une belle brique dont le 4ème de couverture nous promet du sanglant!
Un homme se fait dévorer par des fauves, une femme se jette d'une tour... que du propre!
La question, il y-a-t-il un lien? Bon si on en parle, on suppose que oui... mais lequel! Voilà la grande question! Mais dès les premières pages du livre, on entre dans le vif du sujet!
En parcourant un peu d'autres blogs, je me suis aperçue que ce tome est en fait déjà un second tome. Enfin en tout cas il peut se lire indépendamment, mais il vous donnera certainement envie de lire la suite.
J'ai fait la connaissance d'Erik Flamand, héros et enquêteur, mais aussi de sa femme Laura, également flic et de Marina, leur collègue
. Nous voilà déjà en présence d'un sympathique trio, fort de caractère. Les personnages m'ont un peu rappelé les héros de la série "les experts". Chacun ayant son propre trait de caractère dominant, un zone d'ombre qui les entoure et surtout une grande complicité liée à des traits d'humour entre eux.
J'ai bien aimé ces personnages, je m'y suis acrochée, même si parfois certaines attitudes étaient un peu trop "télé" pour moi (me rappelait un peu trop la série mentionnée).
J'ai assez apprécié le déroulement de l'intrigue. Le passage des chapitres, nous transportant d'une situation à une autre, donne une bonne dynamique au récit. Il y a peu de longueur et beaucoup d'actions. Même les passages de descriptions de type médico-légale "respecte" les lecteurs non-connaisseurs : elles sont assez complètes, intéressantes, sans nous embrouiller l'esprit avec des choses superflues et trop médical.
Le développement des personnages est aussi intéressant. Au départ, c'étaient trois personnages, puis petit à petit, j'ai commencé à les découvrir et les apprécier plus. Maintenant, je suis en attente de savoir ce qui va leur arriver!
Car la fin nous indique clairement qu'il va y avoir une suite!
Pendant la majeure partie du roman, on suit une enquête, on tente de démêler les fils afin de trouver l'auteur machiavélique de cette conspiration démoniaque (euh ok je m'emporte ;-) ), puis la fin nous laisse au bout d'une falaise... c'est la fin, mais en même temps il y a au loin un bateau qui s'en va avec la clé du mystère. Il nous reste à prendre le prochain Ferry!
Donc j'ai fait ici une sympathique découverte, et je suis assez tentée de lire le premier tome des aventures de M. Flamand en attendant la suite.
Avec
Peur, on est dans le thriller psychologique, où la personnalité des héros a son importance et son influence sur le déroulement du récit.
Je pense que les amateurs de Chattam et de Joshua Brolin se laisseront embarquer. (Pour ma part, j'ai une préférence pour Brolin, je le trouve plus beau ;-) )
Peur, Thierry Serfaty, Editions Michel Lafont, 525 pages.
3,5 étoiles

Les filles t.5 : Au nom du père

Youhou!
Lors de mes pérégrinations à la recherche des cadeaux de Noël, je suis (bien) tombée sur le tome 5 d'une série que j'avais découvert l'année dernière : Les filles.
C'est avec joie que j'ai donc retrouvé cette bande de 4 copines et la suite de leurs aventures. Bon je vais pas dévoiler toute l'histoire ici, mais... c'est chouette ;-).
Entre maternité, fidélité, homosexualité, religion et famille... tout un programme.
Une BD qui se lit assez vite, remplie d'humour, c'est un régal ;-)Les filles, tome 5 : Au nom du père. Christopher. Editions Carabas. 4,5 étoiles.

mercredi 12 décembre 2007

Souvenir d'une rencontre

Dans le cadre de mes cours de libraire, il nous a été demandé de réaliser l'interview d'un acteur de la chaine du livre. Evidemment, qui ne reverrait de rencontrer un auteur et de lui poser mille questions sur son métier!
J'avais dans l'idée de rencontrer un auteur belge qui me semblait assez sympathique... Thomas Gunzig. Chose faite! Après quelques contacts électroniques, voici qu'arrive enfin la rencontre en chair et en os!
En route pour Bruxelles, GPS me conduit aisément dans ce quartier totalement inconnu (de moi, je veux dire ;-) ). Ding Dong, bonjour c'est Valériane... oui c'est ici! (entre-temps, je me dis "mince! j'ai pas demandé l'étage). Ouf, la porte du Rez s'ouvre, un tête apparait, c'est bien lui!
Un bonjour et une bise plus tard, nous nous installons dans la cuisine.
L'accueil était vraiment très gentil et je me suis bien amusée! (Euh, bon j'espère que mon interlocuteur a eu le même sentiment...). Thomas est vraiment quelqu'un de chouette (non je fais pas du cirage de pompes, c'est très vrai). Je le remercie encore de s'être pris au jeu.
Une heure de paroles plus tard... il me reste plusieurs souvenirs, dont une photo ;-)

Il ne me reste plus qu'à retranscrire tout ça ;-)
D'ici peu, je poste quelques questions/réponses!

lundi 10 décembre 2007

SWAP Noir c'est noir

Je me suis à nouveau inscrite à un SWAP ;-)
Celui là ce sera pour 2008...
C'est le swap Noir c'est noir, organisé par Fashion et Stéphanie
J'ai reçu le questionnaire ce WE et je vais tenter d'y répondre au plus vite! ;-)
Le mot d'ordre : Polar, Café et Chocolat!! Miamiam! ;-)
Ahh ces questionnaires, c'est quand même pas évident de penser à tout, mais c'est quand mieux pour aider notre swappeur!

En attendant, je suis en train de clôturer mes deux swaps en cours, à savoir le swapSFFF et le SWAP Brussolo.
Mes swappeuses ont été plus rapides que moi... mais les dates de fin des envois est le 24 décembre ;-) faut faire durer le plaisir ;-)
Bon mon premier est quand même prêt à partir cette semaine... manque juste une petite chose ou l'autre pour finir de garnir mon colis ;-)
(ça c'est un mot pour mes swappées qui ne peuvent pas se reconnaître étant donné que c'est une surprise!) ;-)

Sur cette note, je m'en vais préparer mon questionnaire... d'interview...
Demain je rencontre Thomas Gunzig! ;-)

samedi 8 décembre 2007

Joyeux Bloganniversaire!

Voilà,
Déjà 2 ans que je me suis installée à cette adresse.
2 ans que je partage mes notes de lectures avec tout qui voudra me lire!
J'espère évidemment d'abord qu'il y a des lecteurs ici (houhou!!! ;-), et ensuite, qu'ils auront toujours envie de revenir (youhou!! restez! restez!!). Enfin dans le pire des cas, c'est toujours un réel plaisir pour moi d'écrire ces notes -bon ok, j'ai eu un petit coup de flemme.
Merci pour les petits comms laissés, ça fait toujours plaisir!
Ouvrir cet espace m'a permis de découvrir le monde des blogs littéraires... et de rallonger considérablement ma PAL et ma LAL ;-)

Sinon une petite note à propos de ma future rencontre...
Mardi, je m'en vais rencontrer Thomas Gunzig pour une petite interview!
Cool ;-)
Je vais pouvoir poser pleins de questions à un auteur!! (Enfin vais essayer de pas être pétrifiée ;-)
Je viendrai partager ma rencontre ici!!
Alors à bien vite!!

samedi 1 décembre 2007

SWAPSFFFF

Voici venu le temps des SWAP...
Mon SWAPSFFF est arrivé cette semaine!















En tout cas MERCI JULIE!!!

Ps : je suis à la recherche du blog de julie... je voulais lui mettre un petit comm ...

mardi 27 novembre 2007

A venir...

Voici venu le temps des SWAP...
Mon SWAPSFFF est arrivé aujourd'hui!
A suivre les photos et mon commentaire!!

En tout cas MERCI JULIE!!!

dimanche 18 novembre 2007

Et de 4...

Euh, oui je suis toujours en vie...
Bon j'ai juste passé une journée à chipoter (là est bien le mot) avec iweb... en vue de réaliser un nouveau fond pour mon blog.
Bon je suis pas totalement convaincue, mais je pense que j'ai encore des manipulations à revoir!
Pour ce qui est d'un petit virée en librairie vendredi, je me suis octroyée le plaisir de m'acheter un livre! Le tome 4 des aventures de Thursday Next vient de sortir : Sauvez Hamlet!
Jeudi, c'était mon premier examen au cours de Libraire : Bibliothéconomie. On n'aura pas vent des résultats avant... la fin de l'année scolaire (ce qui va faire long), mais j'ai bon espoir.
J'ai donc, entre-temps, eu un nouveau cours, "Actualité du livre", et la semaine prochaine ce sera -ôh grande joie!- Comptabilité & fiscalité qui va débuter!
En attendant, je suis en cours de prise de rendez-vous avec Thomas Gunzig, pour réaliser un entretien pour le cours de "Technique et métier du livre".
Une petite note à venir, pour parler en français de Harry Potter et les reliques de la mort, et un clin d'oeil à mon challenge 2007 qui stagne un peu!
Je pense que pour 2008, je vais un peu arranger les règles à ma sauce, en choississant 26 bouquins à lire ABSOLUMENT cette année.
Tant pis si j'ai 3 C et aucun X... mais c'est pour la bonne cause (la réduction de ma PAL!)
Un dimanche qui se termine et une nouvelle semaine qui pointe déjà le bout de son nez.
Allez, je file sous ma couette avec mon bouquin... j'ai assez informatisé pour aujourd'hui!

dimanche 4 novembre 2007

Folie furieuse... bis

-Edit-
Petite mise à jour de ma Boutique...
Et ce n'est pas encore finit...

Quelle mouche me pique...
mais j'ai décidé de mettre quelques bouquins en vente.
Le porte-monnaie sent le courant d'air, certains bouquins ne sortiront jamais de ma PAL ou d'autres ne seront jamais relus...
Bon je tente le coup sur ebay et pour l'occas j'ai ouvert une petite boutique...
http://stores.befr.ebay.be/chezvaleriane

N'hésitez pas à venir faire un tour...
Je sens que je vais avoir mal au coeur lorsque je vais faire les colis (en admettant que j'ai la chance de vendre ces livres!)

jeudi 1 novembre 2007

Fantasia Chez les Ploucs - Charles Williams


Me voici à la lettre "W" de mon Challenge 2007. J'avais lu des avis plutôt positifs de ce titre, édité dans la collection policier de Folio. J'ai bien aimé, mais pas à me "taper le cul par terre". Billy, 7 ans, vit avec son père, en alternance avec des homes d'accueil quand ce dernier se fait avoir par la police. Squatteurs des champs de courses, Sam décide de se poser quelques temps dans la ferme de son frère, Sagamore. Bête noire du shériff du Comté, Sagamore vit de magouilles et autres escroqueries. Billy se rejouit de cette mise au vert. Il faut dire que depuis son oeil d'enfant, son oncle et son père passent pour des enfants de choeur. Sa naïveté et son premier degrés sont touchants et assez amusants. L'histoire s'emballe le jour où ils rencontrent un homme et une très jolie femme sur le bas-côté de la route. Ceux-ci cherchent un coin pour s'isoler pour "raisons médicales". Sam leur propose donc de louer, pour un prix modique..., un morceau du champ de Sagamore. Est-ce une pure coïncidence, mais au même moment des types du genre gangster zonent aux alentours du village... Avant de lire ce livre, j'en ai entendu du bien. On le présentait comme un incontournable hilarant. Alors est-ce moi ou le bouquin, mais je pense que j'aurais pu le contourner et que je n'ai pas rit aux éclats. Bien sûr certains passages sont assez cocasses. Le ton du récit de Billy contribue au comique de l'histoire. C'est même plus que contribuer... l'histoire racontée par un adulte n'aurait pas eu le même impact. Donc j'ai bien apprécié le style volontairement enfantin et naïf utilisé. L'histoire est plutôt sympathique. Je ne suis pas totalement déçue, pas déçue du tout (houlà... mon avis est plutôt confus), mais il faut dire que je m'attendais à quelque chose de plus entrainant. J'ai lu chez Kalistina, une note un peu plus positive que la mienne ;-) Bref, un roman qui se lit assez vite, mais pas toujours très rapide (on se comprend??), un ton et un style intéressant, une histoire qui a des côtés comiques et d'autres plus prévisibles. Il existe une suite à ce roman, Aux urnes les ploucs! Je lui mets... 2,5 étoiles.

samedi 20 octobre 2007

Furuyama - Le cercle du suicide


Un petit 4ème de couverture pour commencer cette note... (euh non je suis pas pourrie!! juste un peu fainéante!) Le 31 mai 2001, en gare de Shinjuku, 54 lycéennes, main dans la main, se jettent sous un train. Seule Saya en réchappe. Un mois plus tard, la jeune fille se plaint à Kyôko, son amie d’enfance, de n’avoir pas péri en compagnie Mitsuko, une autre de ses amies. Surprise, Kyôko sait néanmoins que Saya appartenait à un mystérieux « club », dirigé par la défunte. A présent, de nouveaux changements s’opèrent sur elle : tandis que des rumeurs se répandent à son sujet sur le Net, Saya s’attire la fréquentation de nombreuses jeunes filles… Il s'agit d'un manga en One shot. Les dessins sont plaisants, mais peuvent heurter la sensibilité de certains (comme on dit pour mettre en garde). L'histoire n'est pas du tout joyeuse. Nous sommes en présence d'une jeune fille malheureuse et mal dans sa peau. Même si cet état était antérieur à sa rencontre avec la certaine Mitsuko, il s'est amplifié avec sa condition de survivante. Une part de mystère "fantastique" plane sur cette histoire. Et la notion de cercle prend tout son sens : club, mais aussi vicieux. Une incursion dans le monde des adolescentes japonaises. Dans le monde des adolescentes tout court. Ce n'est peut-être pas un sujet "original" (le regroupement mystique en cercle secret de jeunes filles), mais la présentation par l'auteur m'a apporté une histoire nouvelle. Lorsque j'avais acheté ce manga, j'avais été attirée par cette couverture orange. Je n'ai pas été déçue de cette lecture. Il ne laisse pas le lecteur indifférent. Il apporte son lot de questions. Cette histoire est présentée comme une sorte de "légende urbaine"... reste à savoir où est la frontière entre la légende et la réalité. 3,5 étoiles

Jonquet Thierry - Mygale - 4 étoiles


J'ai attendu avant d'écrire cette note de lecture... non pas par scepticisme, mais plutôt par manque de temps et de motivation scribale (euh, oui ça vient de mon dico perso). Et plus j'y repensais- parce que je pensais souvent à la manière de présenter cet bouquin- plus sa note augmentait dans mon esprit. C'était vraiment terrible ce livre! Et je pense bien suivre les conseils reçus en commentaire et me laisser tenter par d'autres titres. Je ne sais toujours pas comment en parler sans tout dévoiler. La seule issue, ne rien laisser sortir du résumé! Il y a bien assez sur le 4ème de couverture. Quoique, entre la lecture du résumé et le commencement du roman, je ne voyais pas très bien où tout cela allait me conduire. Le fait est que dans ces 150 pages se trouve une superbe intrigue! Ami du polar, bonsoir! C'est froid, c'est noir, c'est glauque, c'est bizarre et ça intrigue! On ne sait pas où on va. Je me suis laissée guidée par les mots de Jonquet, j'ai visité les tableaux qu'il me permettait de voir, je l'ai suivi... jusqu'à l'assaut final. Une fin en tornade, un dénouement "juke box" -ça veut dire "la pièce tombe et on comprend." Difficile d'aller plus loin et j'espère ne pas en avoir trop dit. La seule chose à ajouter : il faut absolument lire ce titre. Une écriture mystérieuse à plusieurs voix, qui s'entremêlent comme la toile d'une mygale.
Folio policier, 156 pages, Nouvelle édition revue 1999.

vendredi 12 octobre 2007

Youhou!! LiThérature!

Surprise ce midi... un colis est arrivé pour moi!!
Il s'agit du colis Swap Thé et littérature... le swap LiThérature.
Alors merci Virginie!
Je suis gâtée : Un petit mot sympathique, les livres : du bout des doigts de Sarah Waters (que je venais d'ajouter sur une wishlist "non publiée"... là t'as vraiment bien senti!) et les voleurs de beauté de Pascal Bruckner (le résumé me tente bien aussi!!!)
Ensuite côté gourmandise, un thé épicé (Lapsang crocodile) que je suis en train de découvrir (à petite gorgée, je le goûte et tente de découvrir quel est son "élément" de base... Il est très spécial, je n'avais pas encore bu un thé de ce style! Je suis agréablement surprise! (non, non sans rire : première gorgée un peu interrogatrice, mais plus j'avance vers le fond de ma tasse, plus je l'apprécie!)
Et ensuite, le comble du comble du meilleur du très très bon qui va me faire venir jusqu'à Lille parce qu'à la première bouchée j'ai été endoctrinée.... : les incontournables gaufres vanille de chez MEERT. Une institution lilloise (pour reprendre les mots de Virginie)...
Nom di djù! Qu'est-ce que c'est bon! A se taper le cu* par terre!!
Alors si vous passez par Lille... il faut absolument gouter ces horreurs pour la ligne ;-) (enfin hiver=grands pulls).
Encore un grand merci pour le colis, mais aussi à Loutarwen pour l'organisation du SWAP!

Bon ce WE je prépare mon colis à envoyer!

mercredi 3 octobre 2007

10 000 litres d'Horreur pure - Thomas Gunzig


G comme
Gunzig. Voici l'auteur choisi pour continuer mon challenge.
Thomas Gunzig est un auteur belge. Ma PAL comptait déjà de cet auteur "Mort d'un parfait bilingue" et "Le plus petit zoo du monde". 10 000 litres d'horreur vient à peine de sortir, mais le thème avait l'air plutôt amusant... et l'est.
Gunzig nous présente son projet dans une préface. Il a souhaité écrire un roman issu de la tradition des slashers, ces films d'horreur dégoutant et pas ragoutant des années 80, tels
Massacre à la tronçonneuse, Evil dead, and co. Le genre de film où une bande de jeunes décident de partir pour un WE sympathique et qui se transforme en cauchemar.
Le genre où on sait que c'est débile, mais qu'après... on n'ose même plus aller faire pipi de peur qu'un être monstrueux ne sorte par la cuvette et nous transforme en chair à pâté!
J'ai bien été prise au jeu de son roman. J'ai ressenti quelques angoisses au fil des pages. J'ai eu peur pour les personnages (non je ne criais pas "pas par là! idiote!!" mais j'en étais pas loin).
En gros, Patrice, JC, Marc, Ivana et Kathy partent pour le chalet au bord d'un lac de la tante de Patrice. Un bruit surprend JC et Kathy en début de nuit. Ils sortent pour voir ce qu'il en est... la foret est sombre et JC fait une malheureuse rencontre qui se termine par un gros coup sur la tête et la disparition de Kathy. Entre-temps, Marc et Ivana entendent un cri dehors... et sortent voir.
Patrice endormi comme une marmotte dans le salon, est réveillé en catastrophe par ces deux derniers qui ont retrouvé JC inanimé.
De là s'en suit une foule d'évènements et de rebondissements.
Le livre se lit d'une traite. Le texte est clair, simple, il va à l'essentiel tout en offrant une belle vision du décor. On est plongé dès le départ dans ces
10 000 litres d'horreur pure et on n'en ressort pas sec. Comme dans les films du même genre, le livre se termine sur une fin plutôt ouverte qui appelle des suites et des surenchères permanentes (comme dans Rocky... euh ah non je voulais dire Freddy...)
Je conseille donc ce roman bien ficelé, haletant et surtout très second degrés.
C'est ma première lecture de cet auteur, mais je vais me dépêcher de lire les autres.
3,5 étoiles.

mardi 2 octobre 2007

JK Rowling and her last Harry Potter

"Harry Potter and the deathly hallows" is the last opus of the Harry Potter adventures.
For the people who live in a grotte : Harry Potter is a little sorcier. He's 11 when he receive his letter of admission at Hogwart (Poudlard), the wizard school.
Seven tomes plus tard, Harry, Ron and Hermione are 17 years old. It's their last year at school, but they don't spend it at Hogwart. The magic world is in a critical situation. Voldemort come back and want his revenge on the boy who lived. He want to be the most powerful wizard... but he's not a gentil wizard. The-one-who-must-not-be-named is plutôt the bad bad wizard with lot of pustulles on the noose and who stink so beurk.

Harry Potter et les reliques de la mort sortira dans moins d'un mois (le 26 octobre prochain). Dernier tome d'une série qui tient une foule de lecteurs en haleine depuis 10 ans. Des plus petits au plus vieux (oui oui, même ma Mémé attend la fin, ok avec patience... mais c'est comme la sagesse, paraît que ça vient avec l'âge), quand on a commencé et apprécié... on ne peut qu'aller jusqu'au bout. A moins qu'il existe quelques motivés, décidés à boycotter le tome 7 pour imaginer eux-mêmes la fin de l'histoire. Je le dis tout de suite... ce n'est pas mon cas!

Is this book bring a the responses? Is this book have an happy end, or a terrible ending?
Genre : Voldemort est en fait le cousin de M. Weasley, mais on le savait pas parce qu'il avait teint ses cheveux, puis il les avait perdu à cause d'un excès de mauvais sort. Au passage, il embobine sa belle-soeur, Mme Weasley, ils partent ensemble sur une île britannique, parce qu'elle vient justement de gagner à l'Euro-million.
Harry Potter, vexé par cette attitude, décide d'avouer à tout le monde qu'en fait il est amoureux de Drago Malfoy, ce qui est loin de plaire à son père. Il démménage donc ses affaires de la tour Griffondor pour s'installer dans le dongeon des serpentards.
Il est évidemment mal accueilli par les autres, mais c'est une autre histoire (peut-être un tome 8?)!
Bon je stoppe là mes idées... Si Rowling les trouvait, elle pourrait s'en servir pour encore faire grossir sa fortune!

Je n'ai vraiment pas été déçue par ce dernier tome attendu depuis si longtemps. Le début est plus lent, mais à partir de la moitié, tout s'enchaîne et c'est impossible de le lâcher jusqu'à la dernière page. On retrouve l'univers qu'on commence à bien connaître et dans lequel on se sent comme chez soi (c'est un peu comme chez Ikea, tout est mis en place pour que l'on se sente comme dans notre salon!).
Beaucoup d'émotions et de surprises et puis aussi cette épée de Damoclès : ce tome sera le dernier... bye bye, une page se tourne, une porte se referme, un monde s'éteint (bouuuuuhhhhbouuuuhhhhh).
Espère-t-on une suite? Un revirement de situation?
Pour ma part... non (c'est difficile à dire, mais non!!!) Tout simplement pour ne pas essouffler cette aventure. Prévue au départ sur 7 tomes, en ajouter ferait vraiment trop "commercial".
Bref, je garde un bon souvenir de ma rencontre avec Harry Potter.
Il ne me reste plus qu'à les reprendre à partir du premier tome!

dimanche 30 septembre 2007

Les hommes de paille - Michael Marshall


Un thriller plutôt palpitant qui nous entraîne dans un tricot de suspense. En gros, ça s'emmêle et s'entre-mêle jusqu'à une fin... qui nous assure une suite!
1991, une fusillade dans un fast-food : deux hommes abattent 60 personnes avant de laisser une message, Les hommes de paille, et de fuir-un par la porte, l'autre par le suicide.
11 ans plus tard, une jeune fille est kidnappéen selon le même schéma qu'un serial killer prénommé l'homme debout. Au même moment, Ward se rend chez ses parents qui viennent de trouver la mort dans un accident de voiture. Il ne peut se résigner à leur disparition compte tenu du message dissimulé dans la maison "Ward, nous ne sommes pas morts".
3 situations, 3 énigmes, aussi bien ficelées les unes que les autres. L'auteur propose un récit fluide sans aucun temps mort. Petit à petit, le lecteur défait les noeuds et tente d'arriver au bout du fil.
C'est sans compter sur l'imagination de l'auteur.
Sanglant, mais subtil, je suis bien tentée de poursuivre les aventures de Ward et Zandt. Un petit côté "à l'américaine" dans le déroulement de certaines actions apporte une dynamique intéressante (on n'est pas dans du Schwarzeneger, ni du Stallone non plus).
Je lui mets 3,5 étoiles avant de poursuivre avec la suite.

N : Nothomb Amélie - Ni d'Eve ni d'Adam - 3,5 étoiles

La tradition de la fin du mois d'août, c'est de s'offrir le dernier Nothomb, qui sort pour la rentrée littéraire. Voici déjà plusieurs années que je n'y coupe pas. Généralement un roman pas très épais qui se lit assez rapidement, mais également assez satisfaisant. La seule fois où j'ai lâché un Nothomb, c'était "Attentat", il y a un peu plus d'un an. (C'était un rattrapage pour les années où je ne me ruait pas encore en librairie pour l'acheter dès sa sortie). Bon je n'ai pas été bien loin avec ce titre, mais peut-être que ce n'était pas le bon moment. Bref, avec Ni d'Eve ni d'Adam, Amélie nous transporte dans son Japon natal bien aimé. On revit avec elle une époque qui l'a définitivement marqué. Dans ce roman, on retrouve l'Amélie du temps de Stupeur et tremblements. Alors que dans le premier, on la découvrait en désastreuse employée dans une entreprise nippone, ici, on la retrouve dans une histoire d'amour à la Amélie... L'histoire débute alors qu'elle dépose une annonce pour donner des cours de français. De cette manière, elle espère également améliorer sa pratique du japonais. C'est ainsi qu'elle fait la rencontre de Rinri, un jeune tokoyte un peu spécial. A ces côtés, elle va découvrir les habitudes des jeunes japonais universitaires. Ces pré-adultes vivent une parenthèse dans cette vie effrénée et n'ont qu'une envie... "jouer". Le récit d'Amélie Nothomb est parsemé d'histoires dingues et de situations concasses. C'est aussi à cette époque qu'Amélie s'est lancée dans le monde de l'écriture. J'ai bien apprécié ce roman : il se lit vite, n'assomme pas le lecteur, offre des paysages très jolis et surtout... m'a donné envie de nouilles et de sushis! Les critiques divergent sur ce bouquin, mais en y réfléchissant, les critiques divergent toujours à propos de titres d'Amélie Nothomb. Je lui ai donné 3,5 étoiles et vous invite à le lire... vous n'y perdrez pas votre temps.

vendredi 21 septembre 2007

Et l'été s'efface peu à peu...

D'ici dimanche, l'été laissera sa place à l'automne. Déjà qu'il avait laissé sa place depuis juin jusqu'il y a pas longtemps à la 5ème saison, la Pourrie...
Et je constate également que je suis muette comme une carpe depuis le 1er septembre.
Non je ne suis pas partie en dépression à cause du chat. Et oui je continue de lire!
J'ai donc deux critiques en retard... celle de Nothomb et celle d'un livre prêté par un collègue, "les hommes de paille" de Michael Marshall.
J'ai effectué une bonne avancée dans mon Harry Potter (il me reste 200 pages que je compte bien quasi anéantir ce WE!!!)
Ce serait un peu bête de se retrouver le 26 octobre, avec un livre en VO non terminé et acheté le 21 juillet...
Mais bon, je l'avais un peu délaissé pour en finir avec ce Tommyknockers, puis il y a eu l'annuel Amélie, la découverte de Blondel et le prêt du Marshall...
bref depuis une semaine maintenant, je suis vraiment replongée dedans rien que pour lui!!
Et ça bouge ;-)
Donc, je vais tenter de faire mes petites critiques en retard ce WE, même s'il s'annonce déjà un peu chargé.
Ce mercredi soir, j'ai également fait un grand pas!
J'ai commencé les cours du soir de Libraire!!
Voilà déjà des années que j'y pense, puis que je ne me lance pas... cette année c'est la bonne.
Me voilà donc partie pour deux années de cours du soir (4 fois 50 minutes les mercredi et jeudi... et parfois le mardi en plus ;-)
Ca fait tout drôle de reprendre le chemin de l'école ;-)
Donc j'ai déjà eu cette semaine : Psychologie de la vente, Droit, Techniques et métiers du livre et Bibliothéconomie.
Va falloir attendre décembre pour le cours de littérature comparée ;-) et mai pour ceux d'ouvrage de BD et de littérature belge... patience!!
Sur ce... je vais me plonger dans mon retard de lecture de blogs...

samedi 1 septembre 2007

Réconfort...

Après 17 ans de bons et loyaux ronronnements, Réglisse, chatte noire, a dû fermer ses yeux pour l dernière fois le 31 août. (Ok, on l'a un peu décidé pour elle... mais son état était préoccupant).
10 ans après Lady Di... Peut-être qu'Elton écrira une chanson pour ma princesse noire!
Bon donc avec ce 1,7 kg de chat en moins (quand je disais préoccupant), il fallait bien que je comble le vide par quelque chose.
D'où une virée à la librairie (et un t-shirt + une paire de bottes aujourd'hui = ok ça dépasse le poids du chat, mais pas celui de ma tristesse. Ok j'exagère, vu son âge, il fallait bien se préparer à son départ).
Bref, je suis donc rentrée (et je me suis tordue les doigts pour ne pas en prendre plus, comme le dernier Douglas Coupland par exemple!) avec :
1979, de Jean-Philippe Blondel. Découvert il y a une semaine, je viens de passer une nouvelle commande pour les autres titres dispos en poche.
10 000 litres d'horreur pure de Thomas Gunzig, un compatriote, et une édition que j'aime beaucoup (au diable vauvert).
Donc voici encore des titres à ajouter à ma PAL...

mardi 28 août 2007

Accès direct à la plage, merci BLONDEL!


Suite aux beaux mots lus sur le biblioblog à son propos, je me suis laissée tentée par "Accès direct à la plage", de Jean-Philippe Blondel, lors de ma dernière virée en quête du Nothomb.
Je l'ai lu en peu de temps, mais ce fut un temps intense!
J'ai adoré, un coup de coeur!
Ses personnages sont attachants, personnalisés. On a envie de les connaître, d'en savoir toujours plus. Au fil du roman, je me suis laissée prendre au jeu du retour en arrière : des noms, des situations qui reviennent pour donner un tout cohérent.
Le roman se présente comme une série de courts chapitres de 3, 4 pages, regroupés en prériode (1972, 1982, 1992, 2002). Ces morceaux qui semblent au départ épars forment en fin de compte un tout cohérent et suivi... et comme le tout est plus que la somme des parties (euh ça vient pas des maths ça), Blondel offre à son lecteur un bouquin merveilleux!
En tout cas moi j'ai adoré.
C'était mon premier livre de cet auteur et je ne pense pas le dernier. Son style est simple, clair et varie en fonction de la voix du narrateur. Cette voix nous plonge littéralement au coeur de l'histoire de chaque personnage, nous rapproche d'eux, un peu comme si on était à côté d'eux.
Dès les premières pages, j'imaginais bien ce livre adapté au cinéma, tellement les images étaient prenantes.
C'est donc un grand 5 étoiles que j'accroche sur la couverture de ce livre!

Bibli-O-Swap... il est là!

AAAHHH mon Swap est arrivé!!!
Merci Laconteuse!!
Alors franchement, si c'est ti pas bien trouvé tout ça!!
Trois bouquins que je voulais découvrir, trois auteurs que je voulais découvrir!
Des marques-ta-page que je pourrais lire 35 livres en même temps!
Un carnet et un beau bic!
Et surtout, une petite touche très mignone : trois petits savons colorés marqués de V-A-L!
Alors Merci, merci à la Bibliofolle pour l'organisation, Laconteuse pour son colis...
Je crois que le Swap est l'invention de l'année ;-)
Et pour finir.... des photos!

dimanche 26 août 2007

K : Les tommyknockers, Stephen KING


Cher Stephen, Tu permets, que je t'appelle Stephen, n'est-ce pas. Tout ce temps, passé ensemble! Ca créé des liens pardi! Voilà que je termine enfin ce livre commencé pendant mes vacances. J'ai une chose à dire en premier : dommage que mon escapade au soleil n'a pas duré aussi longtemps! J'avais beaucoup d'espoir en choisissant ce bouquin, plutôt que de m'attarder sur la Weisenberger et son diable en Prada. Puis cela faisait des années (3 ans déjà) que je n'avais pas repris un de tes pavés. Avec deux semaines de soleil-piscine devant moi, je pensais pouvoir avaler les 945 pages (oups.... 957 avec l'épilogue...) assez rapidement. Eh bien je me trompais! Bon je pourrais aussi mettre ça sur le compte de Harry, mais celui-là je ne l'emmène pas partout! Ok, ok, j'ai corné du coin et les couvertures sont un peu flagadas... mais au moins tu as eu la chance de faire du bord de piscine, protégé par de la crème solaire! Enfin pour en revenir à ton histoire. Je vois qu'à la fin, je n'ai pas été seule à trainer : deux ans pour l'écrire! (Je critique pas là! Entendons-nous bien! Je ne me permettrais pas!) Tout semblait commencer assez bien. Une femme écrivain comme première héroïne, un beagle pour lui tenir compagnie (comm moi), un truc bizarre dans un bois (ici, j'ajoute que je pense à toi chaque fois que je me promène dans le bois... j'ai un froid dans le dos!!!). Bref déjà quelques bons ingrédients. Puis vint ensuite l'arrivée du second héros, Gard, poète-pochard au bord du suicide. Et là, j'avoue, je me suis complètement perdue dans son déraillement total avec le nucléaire. Un peu trop long à mon goût, la dynamique du récit se ralentissait. Le premier livre se passe, un peu lentement au tiers, mais j'arrive enfin au second livre. Pour info, Les tommyknockers avaient d'abord été publiés en trois tomes distincts (j'adorais les fins de tome à la Stephen King, ça nous abandonnait sur un mot et.... pour reprendre la fin de la phrase au tome suivant!) et sont ici regroupés dans une seule grosse brique. Donc cette seconde partie reprend un peu de vitesse et d'action. J'apprécie. Ensuite vient le livre Trois, intitulé les Tommyknockers. C'est en quelque sorte la consécration des 664 pages précédentes et pourtant, me revoilà à nouveau perdue. Je m'égare, lis en zig zag, me donne du courage en décomptant ce qu'il me reste avant là fin (oui, je compte, mais tu ne peux pas me le reprocher!). A certains moments, l'histoire reprend du poil de la bête, à d'autres... bin à d'autres quoi. J'avoue avoir déroché en m'apercevant hier soir que cela ne se terminait pas à la page 945... mais bien à la 957. J'ai donc gardé l'épilogue pour ce matin. Et j'avoue avoir passé un agréable moment! Je suis donc un peu déçue de cette lecture. Je revois encore ma voisine me parlant des Tommyknockers, il y a près de 15 ans, comme d'une révélation! Et là, je me demande où est passé le Stephen King de Miséry ou de Simetierre! Celui qui fait peur brrrrrrrrrrrrr, avec des scènes pas ragoutantes! (oui, il y en a aussi ici!) Celui que je reprends volontier. Celui dont j'ai acheté quasi toute la collection pendant les promos librairie (-25% quand même!) d'une grande surface, synonyme de croisement. Bon, j'en ai d'autres en réserve. Je ne vais pas t'abandonner sur une déception. Je ne suis pas totalement déçue, je trouve juste qu'avec 200 voire 300 pages de moins... ça aurait pu être mieux. Alors voilà, cher Stephen, difficile de t'accorder une note. Je tiens quand même compte du fait que je n'ai pas abandonné avant la fin. Je t'envoie donc 2 étoiles pour ce bouquin. (oui bof, mais bon j'ai pas accroché et puis c'est tout). Je te souhaite du bon boulot par la suite. Et j'attends tes conseils sur ma prochaine lecture provenant de ta bibliographie.
Amicalement,
Val

samedi 25 août 2007

Folie du SWAP

Voilà une nouvelle maladie amusante!
Le SWAP!
Après avoir participé au SWAP jeunesse, je participe à un SWAP "général" organisé par une Bibliofolle - j'ai ma boîte... me manque plus que tout emballé et de le porter à la poste!

J'attends avec impatience mon colis pour ce dernier swap... mais en attendant, je me suis inscrite à deux autres...
D'abord un swap thriller/Brussolo
L'idée : envoyer un thriller et un bouquin de Brussolo... auteur que je ne connais pas encore et que je me réjouis de découvrir!

Ensuite un swap Thé et littérature, qui allie thé et littérature (bin tiens...)
Donc des bouquins en général et du thé (bin encore re-tiens!)

Je trouve que l'idée du swap est vraiment très chouette...
Une idée qui va permettre d'écraser les factures au fond de la boite aux lettres!!!

vendredi 17 août 2007

Lions-nous

Voilà déjà quelques semaines que j'y pense... mais ce week-end je m'y mets!
Mettre à jour mes liens, mais surtout... créer un "blog", une page à part, rien que pour eux!
De blog en blog, je découvre de plus en plus de blogs litts que j'ai envie de suivre et de relayer...
Le hic dans tout ça : le temps passé sur internet! C'est sûr, ça ralenti la baisse de ma PAL -au contraire j'aurais même tendance à croire que VOUS êtes la cause de la montée incessante de cette PAL (donc merci pour vos notes, critiques et avis qui donnent envie!). De plus, ces notes permettent de faire le tri dans tous ces bouquins!

En espérant pouvoir tenir mon objectif de la semaine (et par la même occasion, finir au moins le Stephen King en cours... pas mal, mais parfois un peu long).

lundi 6 août 2007

O : OATES JC - Sexy - 3,5 étoiles


Sexy est mon premier roman de cet auteur.
Il s'agit d'un roman de jeunesse, édité dans la collection SCRIPTO (très jolie collection!).
L'histoire : Darren Flynn, 16 ans, est un magnifique garçon. Bon nageur et plongeur, tout le monde l'admire, sauf que lui ne comprend pas pourquoi. Il n'est pas très bon élève et même dans son sport, il pourrait être meilleur. Sa vie bascule le jour où son professeur, M. Tracy le raccompagne en voiture chez lui. Que s'est-il passé ou ne s'est-il pas passé?
Partant de la pédophilie comme point de départ, le sujet de JC OATES glisse vers un autre thème et ses conséquences- je garde le silence pour le suspense.
L'écriture de JC Oates est agréable, simple et directe. Elle s'adresse à des jeunes et ne prend pas des gants, elle appelle "un chat, un chat". Son écriture est dynamique : de courts chapitres qui brossent le récit, qui passent d'un personnage à l'autre, qui entrainent le lecteur au long des pages.
Ce premier tome m'a donné envie de découvrir encore plus cet auteur, en littérature adulte autant qu'en jeunesse. Je suis contente d'avoir enfin acheter ce bouquin que je lorgnais depuis déjà un bout de temps.
Une lecture agréable, un sujet prenant, des personnages attachants.

B : Burroughs Augusten - Déboire : 3,5 étoiles


Augusten, 25 ans, travaille dans l'univers impitoyable de la publicité à New-York. Hanté par son jeune passé, stressé par son boulot, il se libère l'esprit, généreusement, dans l'alcool. Pointé du doigt par sa collègue et ses supérieurs, Augusten doit finalement envisager une cure de désintox. Il choisit un centre gay et décalé pour faire plaisir à cet entourage. Va-t-il remonter la pente? La redescendre? A lire pour découvrir la suite!

Augusten Bourroughs raconte son histoire de manière plutôt humoristique. Même si le destin du héros est assez catastrophique, il nous fait sourire. Au départ, son style est assez dynamique, la lecture avance assez vite. Dans la seconde partie, je me suis un peu enlisée, à certains moments, dans le texte d'Augusten. L'histoire était moins "drôle", j'avais moins envie de savoir, de découvrir ce qui allait arriver. Peut-être parce qu'il y avait une évidence, peut-être parce que les situations sont moins concasses. Néanmoins, j'ai bien apprécié cette lecture. Le récit que je trouvais essoufflé, reprend vie et à la fin je n'ai pas été déçue.
Même si j'ai un peu de mal à exprimer mon avis... (Voilà déjà plus d'une semaine que je la traine).

samedi 4 août 2007

SWAP

Dans le courant du mois de juin (si je me souviens bien), je me suis à nouveau inscrite à un SWAP (pas jeunesse celui-ci) le Bibli-O-swap.
Pendant mes vacances, j'ai reçu avec joie le questionnaire de mon swappé attribué (qui est plutôt une swappée attribuée-et qui sait qui elle est, mais je fais comme si elle ne savait pas ;-)
Le but étant de préparer un joli colis livresque pour une personne, tout en gardant la surprise!
Cette semaine, je me suis donc déjà mis en quête... et comme ma swappée est bien organisée... j'ai trouvé sa wish-list (une liste placée dans une librairie en ligne, avec les livres qu'elle souhaiterait se procurer, recevoir, etc...). Pas placée là exprès pour le swap, elle va bien me servir tout de même et m'éviter de lui envoyer (je l'espère) des doublons!
Donc indirectement je lui envoie un signe si elle me lit... et comme dirait ma mère "on ne s'achète pas des trucs juste avant les fêtes!" (et le swap c'est une fête!).
Allez je file continuer mon colis!

mardi 31 juillet 2007

Virée à la Fn**

Impossible de tenir plus longtemps... ou plutôt si, mais pour bien faire les rayons auraient dû être moins agichants!
Donc de retour de ma promenade avec un sac bien rempli -pas seulement pour moi!
D'abord, le second tome de la série Millenium de Stieg Larsson : La fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une alumette.
Ensuite, deux mangas de Ai Yazawa : Je ne suis pas un ange, tome 2 et Last Quarter, tome 1 - une nouvelle série.

Pour Chouchou... le tome 22 de 20th century boy et le tome 10(II) de Trolls de Troy d'Arleston.

Voilà de quoi mettre du baume aux yeux pour les journées un peu maussades!

dimanche 29 juillet 2007

Partie comme une voleuse ;-)

Me voilà de retour de vacances...
Je suis un peu partie comme une voleuse, avec l'espoir de trouver une connexion sans fil dans la Saint-Ambroix où nous avons séjourné pendant 15 jours.
Au vu de l'endroit, je pensait qu'il s'agissait de Mission impossible (le calme, un coin de "campagne"-comme on dirait par chez moi)... eh bien pas du tout, mais par contre, ces connexions étaient protégées...
J'ai néanmoins trouvé un cybercafé dans le village, la première semaine. J'en ai profité pour payer une facture, et relever les-déjà-nombreux-mails.
Même si l'envie était grande de communiquer électroniquement... j'ai tout de même continué mon sevrage multimédia (bon je mens, j'ai profité du gsm pour voir si j'avais reçu des mails, mais seulement possible avec une seule adresse...)
Je me suis donc plongée dans une retraite de lecture... euh là j'exagère aussi... j'aurais pu lire plus, mais étant donné qu'on a quand même bougé hors du bord de la piscine... Donc à mon actif...
Fini le "Déboire" d'Augusten Bourroughs, commencé et fini le "Sexy" de JC Oates, commencé et bien entamé "les Tommyknockers" de Stephen King et surtout.....
acheté et commencé mon précieux "Harry Potter and the deathy hallows" de JK Rowlings.
Concernant le Challenge ABC, qui a bien changé, bin ça fait quand même 4 lettres en plus... (B-O-K-R).
Je vais donc rassembler mon courgae pour rédiger mes quelques notes, lire tous les articles des blogs suivis... ça m'aidera à ne pas déprimé face à ce merveilleux temps de Mer*** qu'il y a ici en Belgique....
Au revoir Soleil, criquets et degrés du GARD, Languedoc-Roussillon... Bonjour grisaille et pluviaille sérésienne, liégeoise...

mardi 10 juillet 2007

SWAP jeunesse IV



Voilà, j'ai reçu mon premier colis swap! (et j'espère pas le dernier!!)
Il m'a été envoyé par Hilde, tout droit de Bretagne (j'ai du flair!! et j'ai tout de suite repéré les galettes bretonnes!). Marque-ta-page, cartes, carnet, biscuits et deux bouquins!
Avec un gentil mot inscrit dans une jolie carte (avec le petit hamster ;-), de quoi apporter un rayon de soleil dans cette météo belge assez pourrie!
Merci Mélanie et Gawou pour l'organisation!

dimanche 8 juillet 2007

Le comment du pourquoi...

Je viens d'être harponnée par Hélène.
La question est de savoir... comment je choisi mes livres. C'est tout un programme que voilà, j'espère pouvoir y répondre sans y passer toute la nuit!
Alors, par où commencer?!
Tout d'abord, je pense que ma réponse sera sans doute assez proche d'autres fanas de bouquins (déjà en lisant l'article d'Hélène, j'ai pas mal d'éléments de réponse).
Que ce soit en vrai, comme sur internet (avec un nette préférence pour le vrai évidemment), j'adore me promener dans les librairies. Regarder les livres, passer mon regard sur les couvertures. Ce qui peut être un déclencheur de choix... évidemment si le résumé me plait aussi.
Donc la couverture (titre - illustration) et le résumé.
Ca c'est un peu une course au hasard... mais ne dit-on pas que "le hasard fait bien les choses"...
J'ai aussi mes petites références. Il y a d'abord le grand Sébastien Ministru, auteur d'une chronique sur Purefm (le close-up) et le lundi, c'est close-up livres! Ce Môsieur oeuvre également pour mon hebdo préféré (le télémoustique) et j'y lis également ses notes de lectures. J'épingle ici que c'est grâce à lui que j'ai découvert Stieg Larsson, entre autre.
Autre référence, ma libraire Valérie (elle travaille dans une grande enseigne qui commence par F**- je sais c'est pas bien pour les petits libraires, mais je l'aime beaucoup ma libraire!)
On se connaît "un peu" (elle a l'habitude de me voir zoner dans ses rayons), elle sait ce que j'achète souvent (elle était même étonnée que je lui demande son avis sur le dernier Marc Lévy... j'ai précisé que c'était pour ma maman... et elle a ajouté qu'elle s'était bien douté que c'était pas pour moi ;-) (euh à part ça, cher Marc Lévy, vous apportez de bonnes lectures à ma maman, moi j'ai pas trop accroché ;-)
Donc je demande souvent l'avis de Valérie! Eh je n'hésite pas à prendre en compte ses petites notes accrochées aux couvertures des bouquins!
Ensuite, il y a les "affaires " qui marchent... les auteurs que l'ont connaît déjà et que l'on suit toujours en attendannt le prochain. On est parfois déçu, mais on y revient toujours.
Il y a aussi les auteurs qui sont présentés comme "dignes descendants de..." cet auteur qu'on adore! (là je pense à McCall Smith, que je viens d'acheter avec 44 Scotland Street, présenté comme "dans le veine de Maupin").
Bon cette option recoupe un peu le point de vue du libraire.
Comme Hélène, j'aime aussi m'attarder sur des collections... moin pêché pour le moment, c'est 10-18 ;-) (ceci recoupe aussi l'idée des couvertures).
Dans la vraie vie pas électronique, j'aime bien aussi d'avoir les avis de mes amis. (Et puis surtout, j'aime bien leur bassiner les oreilles avec mes bouquins. ça les aide parfois à trouver des trucs!)
Du côté d'internet...
Je suis vraiment contente d'avoir découvert tous ces blogs de livres et de lecture...
Et il y en a tellement d'autres que je souhaiterai découvrir! Les amis de mes amis sont mes amis... en gros les liens de mes liés deviennent mes liens (enfin on se comprend je crois).
(Et là je remercie mon netvibes, qui me permet d'être au courant des mises à jour un peu partout-rienà voir avec la lecture, c'est un agrégateur de fil rss, mais bon, il me rend bien service).
Voilà, je pense avoir répondu à la question... j'espère avoir tout déballé -quoique je suis à peu près sûre que dès que j'aurais éteint l'ordi, ça va cogiter et que je vais rager de pas avoir mis ça ou ça!
Et comme c'est le jeu... je vais moi aussi renvoyer la patate chaude...
Sont appelés à répondre... (évidemment, j'espère qu'ils me lisent ;-) :
Loupiote
Virginie
Arsenik
In cold blog
Haëdalyn
(Bon celui qui veut répondre, même s'il a pas reçu une patate... il le fait (et je veux même bien l'ajouter dans la liste-enfin si ça sert ;-) c'est étendre le réseau ;-)

Stieg Larsson - Millenium t.1 : 4,5 étoiles

Les hommes qui n'aimaient pas les femmes, est le titre complet de ce roman suédois. Il s'agit du premier tome d'une série écrite par Stieg Larsson. Cet auteur est très agréable à lire, mais quand on a accroché, il faut déguster chaque page. En effet, il n'y aura que 3 tomes de Millenium, et 3 livres tout court de cet auteur. La cause est simple : Stieg Larsson est décédé en 2004 d'un arrêt cardiaque et ses romans sont donc édités post-mortem.
Dans cette première histoire, nous sommes d'abord mis en situation. Un vieil homme reçoit une fleur pressée dans un cadre pour son anniversaire. Il l'accroche au mur à côté de plus de 40 autres cadres similaires. Il le fait avec le coeur serré car cela lui fait penser à la disparition de sa nièce, en 1966. A plus de 80 ans, l'homme rêverait de percer le mystère de cette perte. Malgré toutes les pistes explorées, la solution n'a pas encore été trouvée.
D'un autre côté, nous faisons la connaissance de Michael Blomkvist. Grand journaliste et rédacteur du journal Millénium. Ce dernier connaît un revers cuisant : jugé et condamné pour diffamation à trois mois de prison pour un article écrit sur un grand financier.
Michael va être néanmoins contacté par Henrik Vanger, le vieil homme aux fleurs, en vue de démystifier le meurtre de sa nièce, Harriet. Ayant besoin de s'éloigner un peu, Michael se résigne et accepte d'intégrer l'île de Hedeby en vue de travailler sur une "chronique familiale".
J'ai été très contente de découvrir cet auteur. Je me réjouis de me procurer le tome 2 pour connaître la suite des aventures de Blomkvist.
Une fois "familiarisé" avec les noms suédois, on entre complètement dans le grand nord!
L'écriture de Larsson est claire, simple et fourmille de détails. Du début à la fin, il nous plante un décor parfait. Et ça en vaut vraiment la peine. Je me suis plongée dans son histoire, je la vivais avec les protagonistes- et ce n'est pas toujours tout rose, pour ainsi dire c'est plutôt noir et sang. Il s'agit d'une "belle brique" (575 grandes pages en grand format, mais ça m'étonnerait pas qu'il y en ait presque le double en format de poche...bref, le lecteur en a pour ses sous ;-)
Le début est assez calme. L'histoire est mise en place, les personnages vivent au rythme des jours, d'abord très froids, d'hiver. Ensuite le rythme s'accélère, au fil des découvertes du "héros" et de sa collaboratrice, Lisbeth Salander. La psychologie des personnages est très importantes et leur description, pas négligée! Les intrigues, très foisonnantes, commencent à s'enchevêtrer, et on est pris dans une spirale infernale!
J'ai donc d'abord lu plutôt calmement, pour ensuite littéralement dévorer pages après pages, sans pouvoir m'arrêter.
Une très bonne lecture, que l'on soit en vacances ou pas. Ce n'est pas un petit polar qu'on lit pour se libérer l'esprit... Il s'agit d'une "fresque" familiale, tortueuse et mystérieuse. Et qui piège notre esprit dans ses filets!
Un très bon 4,5 étoiles pour ce titre qui m'a fait découvrir la Suède, autrement que par ses meubles en kit!

mercredi 4 juillet 2007

SWAP jeunesse III

Voilà, j'ai swappé...
mon colis est parti!
Malheureusement, je me suis tellement appliquée à préparer le colis, le fermer, le sceller, le peser... que j'ai complètement oublié :
  1. de le prendre en photo sous toutes ses coutures;
  2. de mettre un petit mot pour le destinataire.
J'ai flashé alors que j'étais en train de m'endormir...
Bon pour les photos, j'espère que le swappé sera moins étourdie que moi...
Pour le petit mot, je m'y attèle de suite et il partira tout seul...
Bon en tout cas j'espère que le colis fera plaisir!
Je me réjouis qu'il arrive!

samedi 30 juin 2007

SWAP jeunesse II

Voilà,
je suis en cours de finalisation de mon colis.
Les idées tournent et je me réjouis d'emballer tout ça.
J'espère que ça fera plaisir à mon/ma swappeur(se) (hahah! je garde le secret!)
Il me reste encore à trouver une chose ou l'autre et lundi je file à la poste!
La date limite d'envoi est ce 6 juillet...
Je me réjouis également de voir arriver un colis... ça me changera des habituelles factures!
Prochainement, des photos du colis avant envoi...

vendredi 22 juin 2007

Rectificatif...

Je suis quand même en train de me demander si je vais pas le descendre à 2,5 étoiles ce DVC...
J'ai toujours peur de mettre une "mauvaise" note... mais bon, si j'ai pas accroché, j'ai pas accroché.
Donc voilà c'est officiel, "Rencontre sous X" écope d'un 2,5 étoiles.
Et on ne discute pas!

mercredi 20 juin 2007

V : Rencontre sous X - D VanCauwelaert


Me voici à la lettre v, la 10ème lecture, de mon challenge ABC 2007. Les auteurs ne se bousculant pas au portillon pour cette jolie lettre (oui, oui je trouve...), en ce qui concerne ma PAL je veux dire, j'ai choisi ce titre. Il s'agit d'un livre que j'avais offert à ma maman (je lui ai subtilisé un jour, mais promis je vais lui rendre). Ce livre est également le deuxième que je lis de cet auteur. Et je pense pouvoir dire que Didier n'est pas ma tasse de thé. J'avais fait mon baptême DVC avec la demi-pensionnaire. Comme lors de ma découverte, cette lecture ne m'a pas totalement transportée. Je suis restée un peu sur le bord de la route. J'ai avalé les 100 premières pages en une petite grasse mat', me disant que je ferai l'affaire des 150 suivantes le soir même ou le lendemain. J'ai quand même réussi à les trainer pendant 5 jours...
Je ne peux pas dire que je me suis ennuyée, mais j'avais l'impression de déjà vu (par rapport à l'histoire de la Demi-pensionnaire). Deux personnes, un homme et une femme. Tous deux dans une situation psychologique délicate. Rien n'aurait pu les réunir, et pourtant...
Ils se rencontrèrent, vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants... non j'exagère!
Le schéma reste le même, le décor change. Ici, on rencontre Roy, joueur de foot sud africain, qui n'a joué qu'un match dans son équipe française et est sur la touche depuis des mois. Puis il y a Talia, hardeuse, qui rêve d'une vie meilleure, mais prend son mal en patience le temps d'économiser. Vous ajoutez un peu de poivre et de sel et hop, l'histoire est lancée. Même si certains passages étaient chauds, pour moi il manquait un peu de piment.
Néanmoins, le style de l'auteur est assez agréable à lire. Il n'est pas barbant, n'embarque pas le lecteur dans des phrases à rallonge, ne nous berne pas avec des mots sortis de nulle-part.
Il écrit, il décrit, il raconte, et assez joliment. Bon c'est déjà ça, même si je n'ai pas adhéré au récit.
Reste sur ma PAL "attirances" et "l'evangile selon Jimmy" (lot acheté d'occas), si vous pouvez les sauver de la poussière et m'inviter à retenter ma chance... les commentaires sont à vous ;-) (si vous voulez m'inviter à les offrir aussi).
Alors pour Ma deuxième rencontre avec DVC, ça sera un moyen 3 étoiles. (pour l'écriture agréable)

dimanche 17 juin 2007

Fascination - Stephenie Meyer 4 étoiles

Tellement d'auteur en M dans ma PAL que j'ai décidé de mettre le challenge en parenthèse pour lire ce premier tome de Stephenie Meyer. J'espère ne pas froisser les autres titres en attente, car celui-ci n'a vraiment pas fait long feu dans la PAL...
Fascination sort de la collection Hachette Jeunesse et sa couverture a le don d'attirer le regard du promeneur de librairie.
L'histoire : (Isa)Bella, 16 ans, décide de quitter Phoenix, le soleil et sa mère pour s'installer chez son père, à Forks, une bourgade pluvieuse où tout le monde connaît tout le monde...
Au lycée, elle se fait rapidement des copains parmi les élèves qui ont pris en charge son arrivée, mais c'est un autre groupe de personnes qui l'intrigue. Ils sont 5, 3 garçons et 2 filles, écartés des autres ados. Enfants adoptés par un médecin du coin, ils ont un physique à part. Malgré leur teint blafard et les cernes sous les yeux, ils sont d'une beauté fascinante... surtout celui qui semble être célibataire, Edward Cullen. Son coeur bat la chamade et elle décide de connaître un peu mieux ce garçon.
J'ai quasi dévoré ce livre. Dès qu'on entre dans le petit monde de Bella, impossible de s'en détacher, tellement l'envie de découvrir la suite est présente. Ce livre est très bien écrit. Le style est simple, mais à la hauteur d'un "bon lecteur". Dans le sens où, il s'agit d'un livre de jeunesse, mais qui utilise un vocabulaire déjà élaboré et une syntaxe plus complexe. On ne tombe pas dans un récit "neuneu". Au fil des pages, on vit sa vie d'ado, sans rencontrer de crises existentielles superficielles. Les personnages sont attachants et vrais. Leurs caractères ne sont pas exagérés et correspondent à la réalité (du moins celle que je connais). Ce dimension proche de la réalité participe à l'intégration du lecteur dans l'histoire. Malgré le côté fantastique, qui entre vite en scène,je n'ai jamais imaginé que tout cela ne pourrait exister.
Je suis vraiment contente d'avoir succombé à cet achat... et j'ai déjà le second tome en attente sur mon étagère (Tentation). Le premier tome est un prélude à une grande aventure...
Une grosse partie de l'histoire est centrée sur la découverte de ce nouvel environnement, de ces nouvelles connaissances, ponctuée de petits évènements. L'action "majeure" se situe dans le dernier tiers du livre et ouvre ainsi une porte vers une suite.
4 étoiles pour ce très joli bouquin!

lundi 11 juin 2007

Ma PAL se porte bien, merci!

Loin de moi la résolution de ne plus acheter de bouquin ou presque...
Ok, je tente de faire des efforts pour ne plus exploser mon salaire en livres, mais y a quand même du craquage dans l'air...
Ce samedi, après ma visite à la librairie, je suis repartie avec deux bouquins sous le bras...
Au secours pardon, le dernier Beigbeder
et un illustre inconnu (pour j'entends), Alexander Mc Call Smith "44 Scotland street". Paru dans la nouvelle collection de chez 10-18, je n'ai pu résister à son format, et surtout aux mots "roman-feuilleton" du 4ème de couverture. Ca m'a fait pensé aux Chroniques de Maupin... qui me manquent tellement.
Ensuite, je me retiens, mais j'ai bien en vue de commander le tome "tentation" de Stéphenie Meyer.
Séduite par le premier "fascination", il me tarde de connaitre la suite des aventures de Bella et Edward (critique à venir).
Puis surtout, je vais bientôt commencer à décompter les dodos... jusqu'au 21 juillet...

samedi 9 juin 2007

SWAP jeunesse

Ayant raté de peu l'inscription au SWAP, on m'a recommandé un swap-jeunesse... mais quand même ouvert au grand!
Donc voilà, je me suis inscrite, et je viens de recevoir le questionnaire de mon swapé (ou ma swapée).
Donc en gros, il s'agit d'un échange de surprise entre personnes, via la poste, sans savoir de qui on va recevoir notre surprise. La surprise consiste en livres et autres objets entourant le monde des livres (marque-ta-page, carnet, thé, sucreries....).
Pour connaître un peu les "attentes" de notre swapé, on reçoit son questionnaire.
Donc voilà, il me reste juste à me mettre en chasse aux surprises!!

mercredi 30 mai 2007

AGATHE SAUGRENU : Je suis un monstre!!


"Agathe, une petite fille de huit ans atteinte du diabète, se réfugie dans un monde fantastique pour y trouver un ami et la force de vivre avec sa maladie. Accompagnée de son chat, Trévor, qui la suit partout, elle s’enfonce dans le monde très étonnant des créatures de la nuit." Le premier tome des aventures d’Agathe est simplement émouvant et hilarant. On fait la connaissance d’une fillette qui doit faire face à des problèmes de santé et qui le vit difficilement. Parue dans la collection Punaise, éditée par Dupuis, cette bande-dessinée est un nouveau type de lecture pour les enfants. Il s’agit de BD qui grandissent avec le lecteur. A 6-7 ans, l’enfant peut très bien comprendre l’histoire, tout-seul-comme-un-grand, en ne lisant pas tous les textes. Les dessins sont explicites, les images traduisent la situation. Vers 8-9 ans, l’enfant peut reprendre cette lecture et découvrir grâce aux textes les subtilités du récit, comprendre plus de choses, faire des parallèles avec sa vie à lui. Les thèmes abordés sont ceux qui touchent les enfants. Ici, c’est l’enfant face à la maladie qui est évoqué, mais tout en gardant des étoiles pleins les yeux et l’espoir dans la tête ! Les répliques sont vraies et humoristiques à la fois. Un grand moment de lecture pour les petits et les grands ! 4 bonnes étoiles!!!
BD réalisée par :
Valérie VERNAY - Vincent ZABOUS

lundi 28 mai 2007

Hors Challenge...

Voilà, je sors du cadre du Challenge avec le bouquin dans lequel je suis plongée.
PAs que ce soit un cadre rigide et totalement sévère... mais comme c'est une lettre : un auteur, que j'ai déjà lu la lettre M, et que j'ai vraiment envie de lire ce livre...cela s'appelle un écart.
Stephenie Meyer, Fascination... Il ne fait pas partie de ma PAL depuis longtemps, environ deux semaines. Ce qui signifie que j'ai bien triché, que j'ai acheté des livres et que je ne me contente pas de tous ceux qui attendent depuis longtemps... Oui mais est-ce que l'interdit se limite à tout achat ou seulement à ceux qui ne faisaient pas partie d'une liste à lire depuis bien longtemps établie... (non ça c'est aussi une manière de contourner la règle "je n'achète plus de livres").
En fait, je me suis fait plaisir... congés payés reçus, j'ai sauté sur ce bouquin et aussi sur la promo 10-18 qui me faisait de l'oeil depuis plus d'un mois : 3 + 1 gratuit. Ca tombait bien, j'avais des livres en vue dans cette collection (ah je l'aime bien cette collection). Donc ils ont agrandi ma PAL : Déboire de A. Burroughs, Vous descendez de N. Hornby, Leela de H. Kunzru et LE déclin de l'empire Whinting de R. Russo.
J'espère avoir le temps de faire encore des écarts, tout en menant à bien mon Challenge (bon 26 bouquins sur une année, c'est quand même faisable!) Parce qu'entre les M et les C qui s'accumulent... ne pourraient-ils pas remplacer des X, j, Q et autres lettres où j'ai pas d'inspiration d'auteurs...

S : SAFRAN FOER Jonathan - Extrêmement fort...

...et incroyablement près. C'est l'histoire d'Oskar Schell, garçon de 9 ans. Oskar a des pieds de plomb depuis que son père a disparu avec les deux tours jumelles de New-York. Parfois, il lui arrive de vivre des situations à mille dollars et de se fendre la pêche, mais c'est rare. Un an après l'enterrement de son père, Oskar découvre une clé dans le placard de son père. Celle-ci, cachée dans un vase bleu, était enfermée dans une enveloppe avec BLACK écris dessus. Oskar en est sûr, c'est une ultime énigme, laissée par son père. Persuadé que la solution lui permettra de retrouver un peu de son père, Oskar décide d'interroger tous les Black de N-Y.
Ce roman m'a plongée dans la peau de ce petit garçon. Le ton est donné. Le lecteur en a pour ses émotions. Comme Oskar, je voulais trouver la serrure qui correspondait à cette clé. On chausse les pieds de plomb d'un petit garçon, trop tôt orphelin, trop tôt touché par des angoisses face au monde extérieur. Ce roman est aussi un bel album typographique : photos, dessins, écritures, animations... l'auteur ne joue pas seulement avec les mots, mais aussi avec les élèments que le livre permet. Par ces éléments, j'ai été un peu plus aspirée dans ma lecture, je pouvais voir ce qu'Oskar (ou un autre protagoniste) voyait, ressentait, vivait... Une histoire jolie à lire, jolie à voir.
Dans le roman, on trouve également des passages consacrées à des lettres. L'histoire d'un père écrite pour son fils. Un père et un fils qui ne se sont jamais connu. Au début, je m'y suis un peu perdue, mais au fil du texte les mots s'éclaircissent et prennent sens avec le récit.
Ce roman est extrêmement fort, rempli d'émotions, incroyablement près, il ne tombe pas dans des sentiments mielleux et sucrés. On entre dans la peau de cet enfant, on regarde avec ses yeux, on a mal avec son coeur. Un livre a qui je donne 4 étoiles.

mardi 8 mai 2007

E : ELTON Ben, Devine qui vient....


...mourir ce soir! Voici un petit thriller qui se déroule dans le milieu de la télé-réalité. 10 candidats intègre la Résidence surveillée. Chaque semaine des sélections auront lieu, et trois jours plus tard, l'élimination d'un candidat se déroulera lors d'un grand prïme-time (comme on dit par chez eux ;-)). La réussite du programme n'est pas assurée. Il s'agit de la troisième édition et le public commence à s'essouffler. Mais l'aventure prend un nouveau virage, ou plutôt connaît son meilleur rebondissement lorsqu'un des participants se fait assassiner en direct-live!
Pour le reste... à vous d'allumer votre bouquin pour connaitre la suite!
J'ai bien apprécié ce bouquin. Une enquête écrite sur un ton léger, mais qui enfonce le clou avec une critique virulente du monde télévisuel de notre génération. La télé-réalité ou télé-poubelle... tout le monde la critique, mais tout le monde la regarde... pour le plaisir de dire du mal des jeunes (ou moins jeunes) incarcérés en quête désespérée de célébrité.
L'auteur présente son récit sous la forme de plus ou moins "courts" chapitres, chacun caractérisés par un jour et une heure (30ème jour, 23H44). On commence en compagnie des inspecteurs chargés de l'affaire, obligés de se retaper 4 semaines de diffusion pour parvenir à comprendre le pourquoi du comment, trouver le moindre indice, etc... Ensuite nous voilà plongé dans ma vidéo, au moment où les protagonistes investissent leur prison-dorée.
Tout au fil de l'histoire, on passe ainsi du temps "présent" au temps passé. L'identité de la victime est bien gardée... ce qui nous donne un peu l'impression de zieuter en temps réels ces tristes célébrités.
La dynamique est donc assez intéressante... c'est sans doute pourquoi je l'ai lu en environ 4 jours (pour environ 422 pages). Je n'ai pas décroché d'abord pressée de savoir qui était la victime, ensuite qui était le coupable.
La réponse est bien gardée jusqu'au bout. C'est dans une longue tirade (peut-être un peu trop longue. Un moment, je pensais lire en "temps réel") que l'inspecteur principal va confondre le meurtrier.
J'ajoute un point noir à l'édition française où il m'a semblé avoir repéré quelques mots oubliés...
Je lui mets une jolie note de 3,5 étoiles!

dimanche 6 mai 2007

Un blogprix - littéraire

Relais pour un prix littéraire un peu particulier... C'est le prix Biblioblog.



Prix Biblioblog


Recommandé par des Influenceurs


Toutes les infos utiles et agréables se trouvent derrière ce bouton!
Bonne participation!
Là je suis en train de me creuser sur le prix de la critique.... grrr vraiment difficile de faire un choix!

mercredi 2 mai 2007

TROPPER Jonathan, Le livre de Joe - 3,5 étoiles

Joe Goffman est devenu un écrivain célèbre. Bush Falls, son premier roman a fait un tabac et est en passe d'être adapté au cinéma. Joe mène d'ailleurs la "grande vie" à Manhattan. Bush Falls, c'est aussi la région où Joe a grandi et qu'il a quittée il y a 17 ans. Bush Falls ne semble pas lui manquer et il ne manque pas à Bush Falls. Son récit en a blessé plus d'un là-bas. Réalité sensiblement modifiée, fiction inspirée de faits réels, les lecteurs Bush fallsois sont tombés de haut.
Mais cette nuit, la vie de Joe va tourner... sur un coup de téléphone de la part de sa belle soeur. Arthur, le père de Joe, est dans le coma. Il doit se rendre aux Falls, affronter les démons du passé et... ceux du présent.
Ce que j'ai apprécié dans ce roman, c'est tout d'abord l'histoire d'un écrivain. Ensuite, il traite de sujets assez dramatiques, mais avec une jolie touche humoristique. On n'est pas dans le larmoyant. Joe le dit lui-même "ce qu'il fait de mieux, c'est l'auto-apitoiement". C'est déjà pas mal de le reconnaître et cela traduit une touche de second degré. Le contenu est écrit de deux manières différentes. Tout d'abord, le récit de Joe à propos de son retour à Bush Falls. Ensuite, le roman de Joe. D'un chapitre à l'autre, on passe du récit au roman. Ce qui permet au lecteur de comprendre petit à petit l'agacement des habitants de Bush F., les sentiments qui reviennent à l'esprit de Joe, les souvenirs enfouis et oubliés, les bons et les mauvais côté de l'adolescence.
Le style de Tropper est vraiment très agréable à lire. Simple, clair, pas besoin d'aller chercher des mots compliqués pour faire passer les émotions. Et il le fait plutôt assez bien... étant donné que certains passages m'ont serrés la gorge (même si on pouvait se douter de certaines choses). De jolies descriptions, une dynamique intéressante, un bon sens de l'humour, Jonathan Tropper m'a séduite. On aurait même envie de se plonger dans le roman du roman... le livre de Joe.

lundi 30 avril 2007

Le jeu des 4 vérités...

Un petit crochet hors des livres pour parler de 4 petits trucs à moi. Balle envoyée par Lou, et que je reverrai plus bas... Bon pas facile je crois... déjà pour l'autre questionnaire, j'ai bien mis 2 heures à trouver mes réponses... Allez au boulot!

1° Celle-là c'est facile, à 28 ans, je dors toujours avec Boubou (bon pour ceux qui me connaissent bien c'est pas un secret...) mon bel ours en peluche de 28 ans... On se connaît depuis un bail, donc impossible de se séparer! Il est doux et réconfortant quand je suis fatiguée. Il m'est déjà arrivé de l'emmener au boulot, non pas pour dormir, mais plutôt parce que je craignais qu'il n'y ai le feu à l'appart (euh non je suis pas tocquée!). Et depuis que nous avons un chien, je prends bien soin d'enfermer Boubou tous les matins dans ma table de nuit. Je ne pourrais imaginer qu'il se fasse dévorer par un beagle en furie. (Ok il y a une barrière sous les escaliers, mais on ne sait jamais... le chien est intelligent, il pourrait ouvrir le crochet! hum hum)

2° Je pense.... acheter plus de livres que je n'en lis... pas ma faute. Quand je lis les critiques, que je me promène à la librairie, je ne peux m'empêcher de vouloir tel ou tel bouquin. Evidemment, c'est pas toujours possible de le lire de suite, vu que d'autres attendent déjà sur la PAL (ordre modifiable mais bon, ils se bousculent tous au portillon). Je tente pour le moment de me raisonner et j'essaye de continuer ma liste à acheter, plutôt que de les acheter tout de suite. C'est un peu comme un Toc. Je ressens le besoin d'aller me promener dans une librairie. et là, ça passe ou ça casse (pas toujours des livres chers). Pour le moment je pense mériter une médaille... Puis, la lecture reprend ses droits sur l'ordi et la télé en ce moment ;-) tant mieux!

3° J'adore les séries télés. Parfois, c'est un peu comme les bouquins aussi... je ressens le besoin d'acheter des croffrets parce qu'il me faut absolument telle ou telle série, alors que d'autres attendent toujours etc... bon de ce côté la compulsion acheteuse est moins forte étant donné le prix des dvds à côté de celui des livres ;-) Donc pour les séries du moment... Prison break 2, Nip-tuck 4 (finies ces deux-ci), Desperate housewives 3, Rescue me 3, Lost 3 (vais bientôt la recommencer celler-là), six feet under (on prend les mêmes et on recommence depuis le début!)... en attente : sopranos, Oz, Law and order, L world, les chroniques de san francisco, buffy (parait que c'est bien ça...on verra)
J'ai pas assez de temps pour tout voir non plus...

4° Je rêve de tenir ma propre librairie (bon ok, je suis peut-être pas la seule) ou du moins de bosser dans une librairie. C'est décidé, en septembre je m'inscris aux cours de "libraire" (pour pouvoir ouvrir commerce, il faut une "gestion" je pense. Et c'est prévu dans ces cours). Voilà déjà trois que je souhaite m'y inscrire et je ne franchis pas le pas... Cette fois-ci c'est la bonne! Deux ans de cours du soir, deux soirs par semaine... je pense que je pourrais le faire...

5° J'ai commencé le piano vers l'âge de 8-9 ans. J'ai eu ma médaille d'académie après les 10 années (euh plus les prolongements dû à un plantage, aux étudages etc...) J'adore le piano, mais avec le démménagement, je n'ai pas joué pendant au moins deux ans... j'ai les doigts un peu rouillé... je dois m'y remettre activement... (ppfff bon faut absolument trouver un moyen de faire tout en même temps là!!!)

6° j'aime pas le ménage... mais ça je pense ne pas être la seule.... je combine repassage et télévisage de séries (voilà enfin une combinaison utile et agréable)... Rien à voir, mais j'ai peur des attractions qui vont vite... (et pour moi un petit manège peut aller vite...)

7°Et puis surtout... j'ai inventé le concept du bateau-livres...ça consiste à s'installer dans un endroit tout confort et pourquoi pas un peu spécial (comme une tente "d'indien" dans le jardin en été), avec tous ses bouquins (euh là c'est plus trop faisable) et de lire... bien entourée. J'utilise cette technique pour choisir le livre que je vais lire... Je lis les quelques premières pages des livres sélectionnés et emmenés sur le bateau... puis je garde celui qui me parle à ce moment là!


Bon je sais pas si mes révélations sont très révélations, si c'est assez croustillant ;-) J'ai un peu dépassé, mais c'est pas trop grave ;-) j'étais inspirée.
Alors patate chaude pour qui? Déjà pour celui qui lit ici et qui souhaite y participer, ensuite plus précisément pour......
Virginie, Frisette, Loupiote, Elfique, cuné
et Zouzou (qui n'a pas de blog de livre, mais que c'est même pas grave ;-)

dimanche 15 avril 2007

Les arcanes du Chaos - Maxime Chattam, 3,5 étoiles

Yaël, jeune femme de 27 ans, habite seule dans son appartement en France. Un jour, il lui semble apercevoir des ombres dans ses miroirs. De la surprise elle passe à l'effroi en se rendant compte que des prétendues ombres tentent de communiquer avec elle, à travers ses miroirs.
Dans les Arcanes du Chaos, Maxime
Chattam explore un autre aspect du thriller. Contrairement à ce que l'on pourrait imaginer au départ, nous n'entrons pas dans un roman fantastique.
Pas de tueur en série sanguinaire, mais plutôt une chasse à l'homme, ou plutôt à la femme, et aux indices, sur fond de politique et de manipulations.
L'intrigue de Maxime
Chattam est habilement ficelée. L'histoire de Yaël est entre-coupée par des morceaux de blog d'un certain Kamel Nasir. Ce dernier semble au départ particulièrement parano... mais ne faut-il pas choisir entre paranoïa et manipulation? On sent bien qu'il y a un réel travail de recherche derrière le texte. J'ai juste eu une frayeur au début, lorsqu'il en vient à parler des Illuminati. Sectes qui avait été explorée par Dan Brown dans son Anges et Démons. En visitant les coulisses du roman sur le site de Maxime Chattam, il nous apprend que cet Anges et Démons est sorti alors qu'il était en cours de rédaction de son texte, les arcanes. Il s'est donc limité au minimum à propos des Illuminati, pour éviter d'être taxé de "copieur"... et je pense que ce n'est pas plus mal.
J'ai vraiment bien apprécié cette histoire. J'ai eu difficile de lâcher le bouquin avant la fin.
Certains passages peuvent paraître un peu longuets, d'où l'intérêt de ne pas s'arrêter et de continuer. Je crois qu'il y a quand même assez bien de rebondissements pour ne pas se retrouver dans une vague creuse.
Même si on ne se retrouve pas dans un bouquin du genre de la trilogie su le mal, Maxime Chattam confirme qu'il est un bon écrivain.