Google+

mercredi 16 novembre 2016

Dexter dans de beaux draps (#4) - Jeff Lindsay

TITRE : Dexter dans de beaux draps (Dexter #4)
AUTEUR : Jeff LINDSAY
Points - Janvier 2016
338 pages










Vous prendrez bien un petit résumé avec votre thé?


❢ En voyage de noces à Paris, Dexter ne se réjouit que d'une chose... rentrer à Miami. Au delà du fait que l'ambiance américaine lui manque, c'est aussi et surtout son Passager Noir qui le titille. A peine foulé le sol natal, Dexter aura très vite quelque chose à se mettre sous la dent. Un psychopathe pris d'une ferveur artistique, s'est mis en quête d'exposer des corps découpés et garnis dans des lieux publics. De quoi faire une vilaine pub à l'office du tourisme de Miami.
Lancé sur l'enquête avec sa soeur Debra/Deborah, Dexter va se mettre dans de beaux draps suite à une succession d'évènements pas vraiment prévus....


Et mon avis, je vous le trempe?




❢ Un Dexter par jour, en forme toujours! -Vieux slogan des années 80. Bon c'est plutôt un Dexter par an, mais en très bonne compagnie, vu que je le lit conjointement avec Dame Acr0, quoique là, on envisage sérieusement d'accélérer le rythme. Bref, la période d'Halloween est toujours propice à la lecture de trucs qui font peur. Ici, on sourit plus que frissonner, mais c'est un bon divertissement.

❢ Nouvelle aventure de notre cher psychopathe presque socialement intégré. Aventure qui démarre plutôt pas mal niveau cynisme, Dexter devant composer avec son "costume" et se trimballer au bras de Rita dans tout Paris. Tout au long du récit, on retrouve à nouveau, et avec plaisir, les considérations de Dexter à propos des choses qu'il est tenu de faire pour passer inaperçu en société. On sent bien que c'est difficile pour lui, et que régulièrement, il se loupe sur l'expression à adopter. Ce qui donne parfois lieu à des scènes décalées -ce n'est pas sans me rappeler le "Dare, dare!" de Sheldon Cooper dans Big Bang Theory.

❢ Côté style, ça se lit vraiment très facilement et rapidement. L'auteur balance bien entre les pensées de Dexter et les dialogues. La rythmique est bonne et on a rarement le temps de s'endormir. Au niveau de l'intrigue, c'est sympa et ça fait monter la tension. Sans être l'intrigue du siècle, Lindsay donne quand même envie de tourner la page pour connaître le dénouement final. Il sait plutôt bien tenir son lecteur en haleine. Maintenant, j'aurais aussi envie de dire que l'intrigue pourrait être assez rapidement bouclée, et qu'il prend un peu quelques détours qui n'apportent rien à l'histoire. Mais bon, ce n'est pas lourd non plus et ça permet d'être un peu plus avec Dexter.

❢ Au niveau des personnages, Dexter reste fidèle à lui-même. Et les femmes qui jalonnent sa vie également finalement... Autant Rita que Debs... bin j'ai quand même parfois envie de faire un gros lâché de baffes. D'une part, la soeur reste toujours d'un agressivité incroyable. Elle aboie constamment, et on se demande si elle a une once de cordialité en elle. Bon, d'un côté ça m'énerve un peu, mais d'un autre, c'est quand même une preuve que le perso est pas mal construit, vu qu'elle me fait réagir. D'autre part, on a Rita. Mmmm Rita... bin Rita, je la trouve un peu boulet. Soit elle s'angoisse pour une plume qui vole. Soit elle est obsédée par son petit cas personnel et ses petits soucis -par rapport, par exemple à des évènements plutôt rudes qui arrivent à son mari. Pareil, je ne peux pas en vouloir à Lindsay d'avoir bien peint son personnage. Elle me fait réagir. Côté mâle, ils sont quand même plus "cool" -à mes yeux- soit drôles et cyniques, soit très sérieux et ridicules. Ce qui m'a conduit à développer une théorie de la conspiration féminine que l'auteur entretiendrait... Enfin, je me dis qu'il a sans doute un Mummy/sister/granny issue. Mais bon, je ne vais pas me faire plus psychanalyste que Freud et laisser Monsieur Lindsay à ses antécédents.



❢ En bref, avec sa série Dexter, Jeff Lindsay propose un bon divertissement littéraire. Un voyage à travers un thriller humoristique, mais qui fait quand même monter la tension. Selon moi, certains passages sont peut-être un peu tirés en longueur et pourraient laisser place à des éléments un peu plus complexes. De même pour le dénouement, je le trouve régulièrement assez rapide...- ouf, il et fait monter la pression, puis bon, il te la dégonfle assez vite aussi. Maintenant, ça reste une lecture agréable sans prise de tête qui conviendra à celui qui aime bien 1- les héros décalés, 2- les intrigues tarabiscotées, 3- lire quelque chose de léger, drôle et cynique, voire grinçant, 4- ne veut pas se prendre la tête et passer un bon moment, 5- a envie de prolonger son expérience de la série télé et de voir ce que le créateur de Dexter a sous sa plume.

Moment Bonux

L'avis de ma binôme Acr0, c'est par ici.


2 commentaires:

  1. On sourit plus qu'on ne frissonne, mais je n'aimerai tout de même pas rencontrer Dexter ! Chouette conclusion en cinq points ;) Et vivement le prochain tome (dans quelques semaines, hein)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yep je suis partante pour la suite! Qu'on se boucle cette série :-)
      C'est gai, et je pense que Dexter nous apprécierait. On est cool quand même :-)
      Héhé, je me la joue méthodique :-)

      Supprimer