Google+

jeudi 14 juillet 2016

Les contes d'Amy - Frédéric Livyns

Titre : Les contes d'Amy
Auteur : Frédéric Livyns
Multivers édition - 2016
124 page - epub





Un petit résumé avec votre thé?


❢ Une maison à vendre. Un ancien hôpital psychiatrique. Un vieux manuscrit retrouvé. Celui-ci appartenait à Amy, une pensionnaire un peu spéciale. Après une intro où on fait la connaissance des potentiels acheteurs de la "maison", le lecteur, à l'instar du personnage, se plonge dans les récits d'Amy... pour le meilleur et pour le pire.



Et mon avis, je vous le trempe?


❢ Terriblement alléchée par le résumé proposé par l'éditeur -tu m'excuseras mais pour le coup, j'ai fait le mien- il me tardait de découvrir ce recueil, malgré le fait que je ne sois pas forcément une grande adepte du format "Nouvelles". L'idée de placer, au centre de son histoire, un vieil hôpital psychiatrique est évidemment très subtil. Le décor proposé suscite toujours beaucoup de questions et d'inquiétude sur ce qui se passe derrière la porte. Est-ce que l'on nous mentait dans Vol au dessus d'un nid de coucou, L'armée des douze singes, Sucker Punch, Une vie volée...
Certes, ça reste de la fiction, mais le milieu est relativement fascinant. Ce décor un peu glauque est donc le point de départ d'une série de récits qui promettent de faire froid dans le dos.

Livyns nous transporte dans "des histoires de famille" -ou de proches- qui ne sont pas sans rappeler de vieilles légendes urbaines -tu sais, celle qui te fait paniquer quand tu es seul en bagnole sur une vieille route de campagne, par exemple. Livyns a une plume assez agréable, fluide, et pas lourde. Les thèmes ne sont pas toujours originaux, mais leur traitement fonctionne pas mal. Par contre, autant j'ai été emballée par le début et les premières nouvelles, autant l'effet "fantastique, tu vas avoir peur" est retombé au fur et à mesure de ma lecture. Au lieu d'aller en s'amplifiant, la tension perd en intensité et je suis restée un peu sur ma faim. 

❢ En bref, un peu éloignée du format "Nouvelles", ce recueil de Frédéric Livyns m'a rappelé que c'était quand même un format plutôt sympathique. L'auteur pose un décor qui promet bien des frissons, mais ne gagne pas sur tous les plans. L'ensemble démarre sur une bonne note, mais commence à s'essouffler un peu vers le milieu. Malgré tout, l'écriture de Livyns est agréable et je crois que ça vaut la peine de le découvrir. Un recueil qui se lit rapidement et qui fait quand même plaisir. Qui plus est, au prix de 1,99€ chez Multivers éditions, ça serait dommage de s'en priver!

Lien bonux : Julien le naufragé en parle aussi.



4 commentaires:

  1. J'aime bien les hôpitaux psychiatriques comme cadre et ambiance d'une histoire, ça pourrait me brancher.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le côté "Hopital psy" est la toile de fond, la trame des affreux contes d'Amy. Mais c'est vrai que ça marche toujours.
      Le couple qui vient pour visiter ce vieux bâtiment pour le racheter et qui découvre un livre mystérieux...
      (Enfin pour dire que ce n'est pas LE point central, cet HP).

      Supprimer
  2. Le résumé est très tentant, ça pourrait me plaire aussi au niveau de l'ambiance.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était une chouette découverte. Un peu inégale, mais chouette quand même.
      Puis bon, au prix chez Multivers... ça vaut vraiment la peine.

      Supprimer