Google+

mardi 9 décembre 2014

Le Livre sans nom - Anonyme

TITRE : Le Livre sans nom (The Book With No Name)
AUTEUR : Anonyme
Ed. Le livre de poche
11 juin 2011 (pub. juin 2005)
512 pages









Vous prendrez bien un petit résumé avec votre thé?


L'histoire se déroule à Santa Mondega, une ville du sud des Etats-Unis. Il y a 5 ans, Sanchez, le patron du Tapioca, un bar totalement inhospitalier, était témoin de la pire boucherie de tous les temps. Un homme encapuchonné est entré dans son bar, a commandé un Bourbon, l'a bu, et a flingué toute l'assistance -plus plein de gens dans la rue, vous imaginez le carnage. Tout ce qu’on sait c’est que cet homme est connu sous le nom de Bourbon Kid. C'était la veille du jour de l'éclipse totale -qui a lieu tous les 5 ans dans cette bourgade.
Aujourd'hui, 5 ans après les faits, quelques jours avant cette nouvelle éclipse, l'ombre du Kid plane à nouveau sur la ville, et ça ne plaît pas à Sanchez. Tout commence avec l’arrivée de deux moines à la recherche de L’œil de la lune, une pierre magique dérobée à leur communauté. Une pierre qui fait l'objet de désir de nombreux truands…



Et mon avis pour tremper dedans?


Sanchez Garciaby Gait44
Le livre sans nom est un véritable page turner qui vous plonge dans un thriller fantastique complètement halluciné, mais aussi très mystérieux. Mystère autour des personnages. Mystère autour de cette pierre. Mais aussi, mystère autour de l’identité de cet auteur Anonyme. J’ai pris beaucoup de plaisir à dévorer le premier tome de cette série -aka The bourbon kid- et je vais très rapidement enchainer avec la suite.


Dès le départ, l’auteur entre dans le vif du sujet. Il plante son décor : Santa Mondega et le Tapioca, le point central de l’action. Il présente ses personnages principaux : Sanchez, Jefe, Bourbon Kid, Les moines. Il donne le ton : bim, baam, boum, ça va bien péter dans tous les sens. On le sent très inspiré par le cinéma, que ça soit dans le déroulement des actions que dans les dialogues. C’est rythmé, rapide et l’ensemble est bien « estampillé ».

Tout d’abord, j’ai apprécié la manière dont l’auteur développait le cadre de son récit. Pour moi, au delà du fait qu'il s'agisse d'un roman d'action, c’est aussi un roman d’ambiance. Il nous transporte littéralement à Santa Mondega grâce à ses descriptions. J’ai vite construit mon image mentale et j’ai été rapidement immergée dans l’environnement. C’est désert, poussiéreux, et on ressent bien les tensions. Ca c’est sûr, les étrangers du bled ne sont pas les bienvenus. Tout semble plus ou moins paisible, mais un étincelle peut tout embraser d’un coup d’un seul.

The Bourbon Kidby Gait44

Ensuite, je me suis sentie très vite-oui, tout va très vite dans cette histoire- emportée dans une histoire très cinématographique. Déjà, au niveau du plantage du décor, de l’ambiance, mais aussi grâce au ton utilisé dans l'écriture. Autant dans les descriptions, que dans les dialogues, on est dans un style plutôt « parlé ». J'aurais même tendance à dire qu'on est carrément dans du "Tarantino". Dès les premiers chapitres, certaines scènes ou certains personnages m'ont replongée dans certains films tels que Kill Bill, Pulp Fiction ou From dusk Till down, entre autres*-surligne pour voir, mais attention au spoilage. J'ai quand même un petit bémol au niveau du texte, dans le sens où l'auteur se répète parfois d'un paragraphe à l'autre. Ce n’est pas le style le plus propre du monde, néanmoins ça colle avec le reste.

Du point de vue des acteurs, Anonyme nous fournit une pléthore de figures toutes aussi barrées les unes que les autres. Totalement décalées et quelque peu caricaturales, ces personnalités sont très marquées et cadrent vraiment bien avec l’atmosphère ambiante : le barman bougon et blasé, le sombre chasseur de prime, la mystérieuse comateuse, les moines naïfs, le tueur fou-furieux, et j’en passe. C’est très amusant d’apprendre à les découvrir, même si c’est très bref pour certains.

Elvis by Gait44
Au fil de son intrigue, l’auteur nous promène d'un personnage à l'autre, tout en tissant les mailles de son récit. On avance à tâtons et bon nombre de nos certitudes tombent vite à l’eau. Ce roman est blindé de rebondissements, ce qui lui apporte un côté vraiment rythmé. De plus, c'est totalement raccord avec le côté cinéma. Le tout tient vraiment bien la route et une fois le nez plongé dedans, c'est très difficile de s'en décoller avant la fin.


En bref, en me plongeant dans ce premier tome de la série Bourbon Kid, je suis tombée dans un roman rempli comme un vieux tiroir-oui, oui celui qui se remplit mais ne se vide jamais. Au départ, je pensais tenir un thriller en main, mais, oh surprise, celui-ci cache du fantastique. J'ai rencontré une panoplie de personnages très typés et complètement barrés. C'était un régal de les découvrir et d'apprendre à les connaître petit à petit. Véritable page turner, Le livre sans nom est un roman blindés de rebondissements et qui va à 100 à l'heure. D'ailleurs, je n'ai noté aucun temps mort. C'est aussi, en quelque sorte, un hommage au cinéma de Tarantino. On y retrouve le style déjanté du réalisateur et complètement décalé, mais aussi le ton cash et les imageries un peu cradingues. Une série, de 4 tomes, que je compte dévorer assez rapidement.



Ce titre avait été pioché par ma copine Acr0 pour notre défi mensuel. Malgré l'intérêt et l'engloutissement, j'ai quelque peu débordé- seulement de 4 minutes- sur le délai qui m'était octroyé pour le lire. Et comme je me vautre dans la paresse, j'ai également perdu un joker pour copie rendue en retard :-).





11 commentaires:

  1. Bon ta chronique confirme tout ce que tu m'avais déjà dit : thriller fantastique, page turner. Après je ne suis pas sûre que le genre Tarantino-western soit bien ma tasse de thé/café. Maintenant, il te ne reste plus qu'à continuer la saga :D
    Bravoooo pour la chronique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je t'avais tout balancé :-)
      Je pense que ça vaut le coup de le tenter (bon okay si t'es allergique à Tarantino...), mais franchement franchement, c'était un chouette bouquin.
      Dju je l'ai suée celle-là :-) (enfin comme tout ce que j'essaye d'écrire pour le moment).
      MErciiii!

      Supprimer
    2. Je suis allergique aux westerns plutôt :D Lis donc la saga entière, je m'interrogerai à savoir après, si je la commence ou non huhu

      Supprimer
    3. C'est pas vraiment vraiment western en fait. C'est la première impression que j'ai eue. Parce que c'est bcp plus récent que du western. C'est plutôt ambiance sud des Etats-Unis, Texas, frontières Mexique, etc...

      Ca marche! Je lis tout et je tente de te convaincre (enfin du moins si je vois que ça peut te plaire aussi, vais pas te forcer les yeux! :-))

      Supprimer
  2. Autant je voue un culte à Tarantino, autant c'est cet aspect qui m'a énervée dans ce livre, pour moi c'est tellement cinématographique que c'en devient pénible à lire -_-

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au début, j'ai un peu tiqué sur les "répétitions" dans le texte, et je me suis dit que ça faisait vraiment fort Tarantino. Mais au final j'ai bien accroché à l'histoire. J'ai été prise au jeu et ça m'a bien plu.
      Tu n'as lu que le premier?

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    3. Je n'ai même pas terminé le premier tellement ça me saoulait -_-

      Supprimer
  3. Ce qui me rappelle que je n'ai pas encore lu la suite, pourtant sur mes étagères...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es au second ou plus loin dans la série?

      Supprimer