Google+

vendredi 1 août 2014

Sans forme - Gail Carriger


TITRE : Sans forme. Le protectorat de l'ombrelle #2
AUTEUR : Gail Carriger
Ed. Le livre de poche
Avril 2013 (2010)
456 pages





Vous prendrez bien un petit résumé avec votre thé?

❢ Sans forme est le second tome de la série Le protectorat de l'ombrelle qui met en scène les aventures de Miss Alexia Tarabotti en Grande-Bretagne. Mariée depuis peu à Lord Maccon, un loup-garou bien de sa personne, Alexia est devenue "Mujah" de la Reine Victoria. Alors qu'elle est en train d'enquêter sur une vague humanisation qui touche les créatures surnaturelles dans un certain périmètre de la capitale, Alexia doit faire face au retour de la meute de son mari sur leur terre, mais également au départ précipité de Lord Maccon en Ecosse auprès de son ancienne meute. Beaucoup de questions la taraudent et vont la pousser à le suivre vers le nord du pays, accompagnées de personnages plutôt folklorique : Miss Ivy Hisselpenny, son amie; Félicité, sa demi-soeur; Tunstell, le porte-clé de son marie; mais également Miss Lefoux, une modiste et inventrice française, créatrice de la dernière ombrelle d'Alexia.


Et mon avis, je vous le trempe dedans?

❢ Choix de mon binôme, Acr0, dans le cadre de notre défi commun, je suis entrée dans le second tome de cette série avec beaucoup de plaisir et d'impatience. Le premier tome avait été une agréable découverte : des points forts et des points faibles, mais une bonne appréciation générale. Même si ce n'est pas un coup de coeur, j'ai, de manière globale, plutôt bien apprécié "Sans forme".
Le style de Gail Carriger reste plein de fraîcheur et se lit assez rapidement. Il y a un bon équilibre entre les dialogues et les réflexions d'Alexia, ce qui donne un rythme assez dynamique au récit.

❢ J'ai pris plaisir à retrouver les personnages principaux déjà connus, mais également d'en découvrir des nouveaux : une brochette variée et "exotique", des individus hauts en couleurs qui ne laissent pas indifférent. Néanmoins, petit bémol sur le personnage de Lord Akeldama, qui, je trouve, est un peu too much. De fait, le type a la manie d'affubler ses interlocuteurs de surnoms extravagants, mais dans ce tome, celui-ci m'a paru être une caricature de lui-même. Pour le reste, les personnalités sont toujours agréables à découvrir. Carriger joue avec humour et cynisme dans le développement de sa population.
On retrouve également beaucoup d'humour dans les échanges entre les personnages. Même si l'heure est grave, la situation va être cocasse. On est clairement dans le divertissement et le second degré. Je trouve que c'est aspect assez chouette de la série, ce côté "on ne se prend pas au sérieux".

❢ Le roman s'inscrit, selon moi, dans le courant bit-lit, genre que j'apparente souvent à des livres parfois "un peu ras des pâquerettes", dans le sens où j'ai l'impression que l'intrigue passe vraiment en dessous des relations "frotti-frotta" entre les protagonistes. Les dents qui deviennent un prétexte au cul, du Harlequin déguisé, etc... Néanmoins, je conviens que certaines séries valent plus que d'autres et sont très bien écrites. Ce qui je pense est le cas de cette série du Protectorat de l'ombrelle (pour le moment en tout cas). Oui, on parle zizi, mais pas que; et comme je l'ai dit, c'est évoqué avec beaucoup d'humour et ça donne lieu à des situations assez drôles. Le côté steampunk de la série est également agréable. C'est toujours plaisant de s'imaginer toutes ces drôles d'inventions totalement "surnaturelles" pour l'époque, mais qui finalement auraient pu être réelles.

❢ Du point de vue de l'intrigue, j'ai trouvé par contre que c'était plus lent à se mettre en place par rapport au premier tome. Clair qu'il se passe pas mal de choses et qu'on en apprend pas mal également sur nos deux héros, néanmoins, le tout met du temps à démarrer. J'avais l'impression que certains éléments anodins venaient ralentir le déroulement de l'intrigue, sans rien apporter à l'édifice. Par contre, Carriger abandonne son lecteur sur un cliffhanger assez détonnant! J'avoue que même si je suis en demi-teinte par rapport au tome 2, j'ai vraiment envie de connaître la suite.


❢ En bref, Sans forme s'avère être une super lecture de vacances : simple, rythme dynamique, intrigues et suspense, frais et amusant. Un livre qui n'est peut-être pas un chef d'oeuvre, mais qui est un très bon divertissement. Un élément d'une série qui vaut la peine d'être découverte. Amateur de surnaturel, d'invention, d'Angleterre, de XIXème siècle et d'humour, lance-toi! Le protectorat de l'ombrelle est une série simple, mais pas conne du tout- enfin c'est mon avis.
Ma lecture de juillet pour le défi ValériAcr0.

❢ Piqûre de rappel :
Sans âme. Le protectorat de l'ombrelle #1.

❢ D'autres avis :
Acr0, Book en stock (Dup & Phooka), Mon coin lecture (Karine), Neverwhere (Vert),



6 commentaires:

  1. Oh finalement, tu lui attribues un "3 rocks" tout à fait honorable. Ahah, j'aime bien Lord Akeldama comme ça :) Tant qu'à créer des personnages hauts en couleurs, autant que l'auteure se lâche. Et oui, oui, je te confirme bien que c'est de la bit-lit ;) mais ce que tu décris autour du "frotti frotta", c'est de la romance paranormale. Oui, il vaut mieux accrocher aux personnages plutôt qu'à l'intrigue. Ah-ah ! Comment vas-tu faire avec ce cliffhanger de fou ?
    "simple, rythme dynamique, intrigues et suspense, frais et amusant." ah ouais quand même :D Finalement tu as revu ton avis à la hausse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui parce que ça correspond à une "pas mal", donc pas "extraordinaire" mais chouette. Et assez chouette pour avoir envie de lire la suite.
      J'ai toujours du mal à mettre une note :-) hihi
      Ah oui là c'est clair qu'elle se lache avec Akeldama.

      Pour le genre, oui j'ai mis "selon moi" parce que bon.... tout le monde n'est peut-être pas toujours d'accord sur la définition des genres. Mais wais. c'est de la bit'

      Bin il va me falloir la suite pardi! Je vais devoir attendre un peu oui.... je peux plus acheter.

      Bin allez franchement, au niveau des dialogues c'est rythmés; il y a quand même pas mal de suspense sur "qui, que quoi, dont, où"... puis c'est frais et léger. Donc voilà, on ne peut pas nier que c'est un bon divertissement.

      Supprimer
  2. Bien aimé aussi le premier tome. Je dois lire cette suite. Par contre, je trouvais déjà qe c'était lent à démarrer dans le premier tome moi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne me souvenais pas avoir eu ce sentiment dans le premier, étant donné que oui, elle passe du temps à présenter les personnages et bon, comme on ne les connaît pas... ça passe.
      Mais c'est pas faux que l'auteur aime bien placer ses pions et agrémenter de petites situations anecdotiques.
      Non mais c'est sympa. Faut pas s'attendre à la plus grand des romans, hein. Mais quand tu sais que c'est léger, c'est une chouette série.

      Supprimer
    2. J'ai le premier tome qui attend sagement dans ma PAL. Je le sortirai peut-être pour Halloween. :)

      Supprimer
    3. Aah ça serait une bonne occasion!

      Supprimer