Google+

vendredi 16 mai 2014

Sans nouvelles de Gurb - Eduardo Mendoza

TITRE : Sans nouvelles de Gurb
AUTEUR : Eduardo MENDOZA
Publication : 1991
Edition : Point
2001 - 125 pages








❢ Pour le mois de mai, Acr0 m'avait sélectionné un livre court qui lui avait grandement plu. L'avantage avec le défi ValériAcr0, c'est qu'il me pousse à aller rechercher des titres dans le fin fond de ma Pile à Lire. En même temps, je suis en train de me dire que je suis passée, pendant au moins 10 ans, à côté d'un bouquin plutôt sympa. Court et dynamique, je l'ai dévoré en quelques heures à peine.



Vous prendrez bien un petit résumé avec votre thé?

❢ Deux extra-terrestres débarque à Barcelone, dépêché sur place afin d'étudier les mœurs et coutumes des habitants de cette planète. Prenant une apparence humaine, ils vont tenter de s'intégrer au mieux à la société. Sauf que...ayant pris l'apparence d'une star de la pop-aka Madonna- Gurb disparaît sans laisser de nouvelles.


Et mon avis pour tremper dans le dedans? 

Sans nouvelles de Gurb est un roman rythmé et dynamique. Présentée sous la forme d'un journal de bord (avec les "jours" et les heures), l'histoire nous est rendue à travers la voix d'un des deux extra-terrestres. Les chapitres sont plutôt courts, et les paragraphes-aka le découpage selon les heures- également. Le tout forme un ensemble bien cadencé. Du coup, une fois lancée dans ma lecture, c'était plutôt difficile de m'arrêter. Je l'ai dévoré en deux ou trois "séances" de lecture. L'enchaînement des péripéties contribue également à maintenir une certaine activité cérébrale. Il n'y a pas de temps morts, ce qui facilite l'envie d'aller toujours voir plus loin.

❢ Ainsi, après avoir atterri sur terre, les deux comparses sont amenés à adopter une apparence humaine afin de se fondre dans la population et l'étudier. Gurb adopte celle de Madonna et disparaît dans la nature. Notre narrateur va, quant à lui, nous offrir un florilège d'apparences les plus "farfelues" les unes que les autres. Par farfelues, j'entends plutôt inadaptées aux situations dans lesquelles il se trouve. C'est dans ce genre d'humour que l'on tombe quand on se plonge dans ce roman. Mendoza construit son récit autour d'un "comique absurde", et franchement.... ça marche! Régulièrement, le héros adopte des comportements totalement inadaptés à la vie que nous connaissons (nous); ça paraît stupide, néanmoins en imaginant qu'il ne vient pas de notre planète, ça reste crédible- à noter également que lors de leur arrivée, ils doivent apprendre à marcher et à respirer...

❢ Le style narratif est plutôt simple et léger. On est dans un roman de type "compte-rendu", néanmoins on ne se trouve pas face à un texte froid et sans émotion. On ressent bien la distance que le héros a avec les habitants de la planète Terre, mais on peut également voir les efforts qu'il entreprend pour coller au mieux aux normes sociales et comportementales des humains.




❢ En bref, j'ai passé un agréable moment de lecture à attendre des nouvelles de Gurb. Je vous invite à vous plonger dans le bouquin afin de savoir si Gurb donne de ses nouvelles, ou pas. Le héros offre un florilège de moments comiques et absurdes en raison de sa méconnaissance de notre société. De plus, le rapport "qualité/prix", ou plutôt investissement temps/plaisir de lecture est totalement indiscutable. Attention qu'il faut apprécier le non-sens. Dans le cas contraire, cher lecteur, tu risques peut-être de ne pas y trouver ton plaisir.

❢ Acr0 en parlait dans son rond de sorcière #39.



8 commentaires:

  1. J'adore vraiment ce livre, il m'a fait hurler de rire du début à la fin !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vraiment très décalé. J'ai adoré les scènes de "répétitions"... genre le type qui bute contre un mur, mais qui va réessayer douze fois de le traverser avant d'abandonner :-)
      Puis aussi les scènes de "bouffe"... totalement démesuré.
      Une chouette rencontre!

      Supprimer
  2. Oh elle est sympa ta couverture, tiens :)
    Oui j'aime beaucoup ce comique absurde ! Ce qui vaut aussi pour le dernier voyage d'Horatio II, mais on est dans un autre situation. Alors que celle sur Terre m'a beaucoup parlé :D Car je l'ai trouvée assez crédible finalement. J'ai noté plein de passages.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. OUi ce n'est pas la même que celle que tu avais mis sur ton blog. Je ne sais pas pourquoi il y a plusieurs éditions. Enfin celle-ci fait 120 pages (contrairement aux 170 dont tu parlais je crois.... c'est peut-être ça....).
      Et il est bien le Horatio??
      Je ne prends pas l'habitude de noter des passages, mais j'ai beaucoup souri aussi. je devrais peut-être... :-)

      Supprimer
    2. Oui, il est pas mal aussi :)

      Supprimer
    3. Bon je le tiens dans un coin de ma tête alors!

      Supprimer
  3. Il a l'air de valoir la peine ce roman. J'avais déjà lu cet auteur dans le temps, avec des mystères d'une crypte, me rappelle plus trop mais je crois que ça m'avait plu (commentaire très utile !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était une très chouette lecture.
      Lol tout commentaire est toujours utile :-) ne serait-ce que pour faire vivre un peu l'arrière-salle ici :-)

      Supprimer