Google+

mardi 4 juin 2013

Soul Kitchen - Poppy Z. Brite

Soul Kitchen, 3ème sélection de la part de ma doublonne dans le cadre du défi ValériAcr0, mais aussi 3ème tome de la série créée par Poppy Z. Brite. Série que j'affectionne particulièrement.
Après Alcool et La Belle rouge, janvier 2013 a enfin vu la publication de la version française de Soul Kitchen (à savoir que le titre est sorti en anglais en 2006... c'est dire si on a attendu la traduction). Je me le suis donc offert pour mon anniversaire. Ce tome n'a pas fait de vieux os dans ma PAL! (Une fois n'est pas coutume.)

Poppy Z. Brite, née Mélissa Ann Brite le 25 mai 1967 à la Nouvelle Orléans, a tout d'abord été remarquée pour ses romans et nouvelles d'horreur et de fantastique, (avec entre autres Lost souls  ou Les contes de la fée verte). Avec la série "Rickey & G-Man", elle explore le monde de la cuisine avec un brin d'homo, d'intrigue, de roman, beaucoup d'aïl et de Nouvelle Orléans. Se plonger dans cette série, c'est aussi s'exposer à s'ouvrir l’appétit et à saliver avec abondance. Aujourd'hui Poppy est devenu Billy Martin, auteur transgenre. Mais il accepte qu'on l'évoque toujours au féminin quand on parle de ses travaux "d'avant".




Vous prendrez bien un petit résumé avec votre thé?

Rickey et G-man sont chefs et co-propriétaires du restaurant Alcool, à la Nouvelle Orléans. Lassés de travailler pour d'autres, ils ont décidé de lancer leur affaire avec un concept original : une cuisine où tous les plats sont à base d'alcool. Impossible de passer inaperçu dans une région où l'alcool est très apprécié. L'endroit devient très vite the place to be. Malheureusement, les deux gars ont également une certaine tendance à s'attirer les ennuis. Après avoir joué le rénovateur à Dallas dans La Belle rouge, Rickey est de nouveau sollicité pour lancer un nouveau concept de restaurant sur un bateau typique du Mississipi, le Soul Kitchen. Embûches et embrouilles garanties.

Et mon avis pour tremper dans le dedans?

Au Diable Vauvert, janvier 2013, 399p.
Bienvenue en terre connue. C'est avec impatience que j'ai attendu la sortie de ce troisième opus et c'est avec beaucoup de plaisir que je me suis à nouveau immergée dans les aventures de Rickey & G-man et leurs vapeurs d'alcool. Je suis vraiment très fan de l'écriture de Poppy. Une écriture simple, fluide et pleine de reliefs. Elle décrit avec simplicité tous les petits détails qui constituent l'environnement de son récit. La lire, c'est un peu voyager jusqu'à la Nouvelle Orléans. Ici, c'est un peu du carnaval qu'elle nous donne à découvrir. Us et coutumes, elle partage avec son lecteur la passion qu'elle a pour son chez-elle.

Petit à petit, les personnages évoluent au fil des aventures, et on découvre toujours de nouvelles facettes de leurs caractères. Jamais blancs, jamais noirs, les protagonistes sont très humains, avec une panoplie de défauts et de qualités. Dans Soul kitchen, on retrouve un Rickey et un G-man épuisés par des années de travail d'indépendants, en proie à des questionnements mystiques, mais aussi à la faiblesse physique. Ce qui donne droit à de nombreuses étincelles.
Poppy sait également nourrir intelligemment ses intrigues et ménager son suspense. Pas d'enquête tarabiscotée, mais juste ce qu'il faut pour attiser la curiosité du lecteur. Pour moi, ses bouquins sont de véritables page-turner... quoique, ils donnent quand même très envie de s'attarder sur ses longues descriptions culinaires. Ses romans hument bons et donnent l'eau à la bouche. Au risque de me répéter, ça me donne à chaque fois l'envie de sauter dans un avion pour trouver ce fichu resto au bout du monde (bon sauf que j'aime pas l'avion... no souci, j'y vais à la rame!)

En bref, alors que je pensais que ce tome serait le dernier... ô joie, Billy -Poppy- Martin envisage la rédaction de 3 autres tomes dans la série Alcool. Reste à savoir quand il décidera de leur donner naissance, mais j'attends, je trépigne d'impatience! Je n'ai plus qu'à me lancer, en VO, dans les diverses nouvelles qui mettent en scène Rickey, G-man et leurs proches (The values of X, D*U*C*K, et apparemment d'autres dans son recueil La petite cuisine du diable).

Je ne vous laisse pas partir sans un petit air de bayous.... Parce que c'est ça aussi la Nouvelle Orléans.




Down, Bury me in smoke (live at download 2009).

2 commentaires:

  1. Ah, acheté pour ton anniversaire en plus, tu vois, il fallait qu'il sorte de ta PAL !
    (et oui, il faut utiliser "Billy Martin" maintenant :) ) Bon c'est chouette d'avoir d'autres volets.
    De Poppy Z. Brite, j'ai lu le recueil de la fée verte, parfois c'est un peu "costaud" à lire, quand même...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour le choix! Oui il n'a pas fait long feu et c'est tant mieux.
      Je trouve que c'est un auteur qui veut la peine qu'on le découvre. Mais de fait, ses romans de fantastiques/horreurs sont assez déroutants parfois :-)

      Supprimer