Google+

dimanche 5 mai 2013

Big Fish - Daniel Wallace

❢ Big fish est la 2ième sélection de défi ValériAcr0 (et c'est sur le fil que je publie ma chronique).
Massérant depuis les années 2000* dans ma PAL, Big Fish a été sorti de son tas de poussière par une Acr0 bien décidée à fouiller les catacombes de cette pile.
J’avais déjà entamé la lecture à l’époque, mais je me souviens l’avoir lâché pour manque d’accroche. Ce livre n’est pas bien épais -150 pages-, et il a été vite emballé (d’accord, 3 jours, peu mieux faire, mais bon). Par contre, je n’ai pas eu de coup de cœur pour l'histoire, malgré une couverture qui promettait onirisme.




Autrement, février 2004, 154 pages

Vous prendrez bien un petit résumé avec votre thé?


Edward Bloom a toujours raconté des histoires. De belles et fantastiques histoires. Mais surtout des histoires qui ont eu raison de la relation avec son fils, Will Bloom. Alors qu'Ed est sur le point de mourir, Will décide de revenir sur ces histoires qui ont construit sa jeunesse et de tenter de démêler le vrai du faux.

Et mon avis, pour tremper dedans?


En reprenant cette lecture après de nombreuses années laissée de côté, j'espérais être plus réceptive. Malgré le fait que je l'ai lu jusqu'au bout, je n'y ai pas pris un grand plaisir de lecture. Ça se laisse lire. Le cadre de l'histoire se veut poétique et le style de l'auteur y contribue. Néanmoins, je n'ai pas été emportée par ce livre. Le récit est conté par William Bloom, le fils. A travers sa voix, on revit toutes les aventures qui ont parsemés la vie d'Edward Bloom. Chaque chapitre relate une histoire abracadabrante ou fantastique. Les chapitres sont assez courts, ce qui donne un assez bon rythme de lecture -ce qui m'a sans doute permis d'arriver au bout. Je ne sais pas trop pourquoi je n'ai pas été super emballée au cours de ma lecture. Peut-être est-ce que l'enchaînement des chapitres était un peu trop décousu à mon goût, malgré la trame sous-jacente à toute l'histoire?
Je vais quand même lui donner une seconde chance de me convaincre sur grand écran, en regardant l'adaptation de Tim Burton. D'ailleurs, à l'époque, c'était surtout les photos du film qui m'avait donné envie de découvrir le livre.

Au final, un mois un peu mitigé pour ce défi, autant pour moi que pour Acr0 avec Stardust de Neil Gaiman.




* Une date approximative dans les environs de 2004.

6 commentaires:

  1. Héhé, oui, sur le fil !
    Bon, on peut mieux faire côté lectures passionnantes pour ce défi. En tout cas, j'espère que le film te plaira un peu plus ?

    RépondreSupprimer
  2. Bin je me rejouis de le regarder, oui... Les images ont l'air vraiment chouette. Et j'aimerais voir comment il a transposé l'histoire.

    RépondreSupprimer
  3. Je ne savais pas qu'il y avait un livre derrière le film que j'ai beaucoup apprécié (le charme d'Ewan McGregor y est probablement pour quelque chose, mais moins que la luminosité de chaque scène). J'espère que le film rattrapera ta déception, bien que l'histoire me semble fidèle à la lecture de ton résumé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah c'est vrai Qu'Ewan McGregor... on crache pas dessus.
      Je n'ai pas encore regardé le film... il m'attend dans ma PAV (euh pile à voir...).
      J'ai vu quelques photos, et l'univers a l'air vraiment beau... enfin du Tim Burton quoi... T'as envie de manger les décors :-)

      Supprimer
  4. Un de mes films préférés de Burton !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Est-ce que j'ai dit que je ne l'ai pas encore regardé...??... Shame on me... :-)

      Supprimer