Google+

mardi 18 décembre 2012

Walking dead 13 & 14 - Kirkman

Dernière ligne droite avant la fin du monde (ou pas), je continue ma lecture de la BD Walking Dead en compagnie de ma potesse Acr0.
Nous avons débuté la série et notre lecture commune en janvier 2012; fin d'année, nous voilà rendues aux tomes 13&14.

Walking dead 13 : Point de non-retour


Delcourt, 16 mars 2011, 142 pages
Dans ce tome, on suit le "nouveau" quotidien des survivants au sein de cette nouvelle communauté. Entre méfiance et adaptation règne toujours une certaine tension.

A nouveau un tome assez axé psychologie. Ce qui me semble assez logique dans le sens où on découvre un nouveau décor, des nouveaux personnages, bref un nouveau départ.
Néanmoins, ce n'est pas pour autant dénué d'action (mais on n'est pas encore en pleine tempête... ou presque).

Kirkman use habilement d'ellipses graphiques pour rendre compte du temps qui passe. On découvre toujours un peu plus les personnages, et certaines zones d'ombre ressurgissent.

Le suspense est toujours intense. On peut évidemment se lancer dans des suppositions, mais Kirkman arrive toujours à mettre un petit grain qui fait exploser l'intrigue. A la fin de ce tome, je sens que ça va bientôt vraiment pèter...
Plaisir de lecture toujours aussi élevé.  

Ma note : 3,5 étoiles.

Walking Dead 14 : Piègés!


Delcourt, 21 septembre 2011, 144 pages
Retournement de situation au sein de la communauté. Douglas ne se sent plus de tenir les rênes et il confie la lourde tâche à Rick (étonnant, non!?). La vie semble néanmoins calme... trop calme. En effet :
-"Toc, toc, toc!"
-"Qui est là?"
-"C'est moi! La horde!"
Qui vivra, verra!

Rholala qu'il était bon ce tome!
Avec l'arrivée de la horde, les cartes sont à nouveau redistribuées. L'action et le zombiage sont de sortie! Alors qu'on était dans le questionnement de l'avenir un peu plus lointain des personnages, là on est vraiment dans l'instant. Vont-ils s'en sortir. Et les pages se tournent d'autant plus vite.
Il y a une bonne alternance entre les passages "intrigue" et les passages "action". Il faut dire aussi que ce tome se termine sur un cliffhanger assez terrible!

Preuve que l'auteur n'est pas à cours de moyens originaux pour distiller son intrigue, est l'utilisation du "switch" entre deux scènes distinctes, de case en case, pour faire passer la simultanéité des évènements. A nouveau, un bon moyen de rythmer son récit, de tenir son lecteur en haleine et de faire augmenter la tension artérielle.

M. Kirkman, vous m'avez conquise!

Ma note : 5 étoiles.

Pas toujours évident de chroniquer des parties de série, sans spoiler, sans en dire trop. Mais en même temps, ça permet de noter l'évolution du récit et de voir s'il y a essoufflement ou augmentation d'intensité. En tout cas, je ne suis pas prête de la lâcher de si tôt!












4 commentaires:

  1. J'ai trouvé le tome 13 quand même un peu plus faible. Hormis deux ou trois éclats (comme toujours), ce n'était pas non plus le meilleur... mais alors le 14, waouh ! Je pense que c'est celui que je préfère avec la horde et l'accélération scénaristique bien menée par les illustrations :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je suis d'accord avec toi, tu m'y fais repenser.
      (Vais revoir ma note tiens). C'est vrai que le 13 était un peu plus lent quand même.
      J'ai bien aimé aussi, mais vrai qu'il est un peu en dessous des autres.
      Et je plussoie aussi rapport au 14! Très bien oui!

      Supprimer
  2. Aaaah Walking Dead ! Je suis bloquée au tome 6. Après avoir boudé les auteurs pour m'avoir fait subir la vision de scènes de tortures horribles, ces derniers temps je me sentais prête à continuer la série, curiosité oblige, mais j'ai peur, haha !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui! Faut aimer frissonner :-)
      Il y a quand même pas mal de scènes assez gore.
      Mais quel plaisir de lecture!
      Faut que tu reprennes.

      Supprimer