Google+

dimanche 1 juillet 2012

Tony Chu, tome 2 - John Layman

Delcourt, 120 pages, mars 2011
Un goût de paradis, suite des aventures du détective cannibale, Tony Chu. Dans le premier tome, nous faisions connaissance avec ce héros atypique et son don particulier. Celui de pouvoir "voir" les causes de la mort en dégustant un morceau de la personne/chose (du coup, Tony se nourrit exclusivement de betterave, le seul aliment qui ne fait pas réagir son don). Cette particularité a évidemment fait naître de nombreuses scènes cocasses.
A l'heure où l'histoire se passe, c'est une mauvaise période pour les amateurs de poulet. L'aliment est prohibé suite à une obscure épidémie de grippe aviaire.
Dans ce second tome, Chu va se trouvé confronté à une plante qui a totalement le même goût que le poulet. Un produit qui risque bien d'être la convoitise de quelques mafieux. Pour en savoir plus, Tony décide de se rendre sur l'île paradisiaque où est née cette plante.

Un avis peut-être?
Le premier tome n'était pas uniquement un tour de piste. Au delà de la présentation du héros et de l'entrée en scène de quelques personnages, on entrait dans le vif du sujet avec un intrigue plutôt palpitante.
Dans ce second tome, de nouveaux personnages apparaissent et d'autres reviennent ou ont disparus. Mais à chaque fois, c'est avec plaisir qu'on fait la connaissance de ces nouvelles têtes. Des personnages assez typés, avec une psychologie bien développée et un sacré caractère. Chacun apporte sa petite pierre au récit, mais surtout une bonne dose d'humour. Ce comics est clairement un thriller, mais caractérisé beaucoup d'humour noir.
Au niveau de l'intrigue, l'auteur distille petit à petit des éléments qui nous font progresser dans la découverte d'une part, mais qui d'autre part jette de nouveaux voiles de mystères. Celle-ci est assez prenante. Cette série est un bon page-turner.
Comme dans le premier tome, le récit est découpé en chapitres, ce qui lui confère un bon rythme.
Au niveau du graphisme, l'image me plaît toujours. Colorées et vivantes, les cases peuvent revêtir également un côté assez sombres. Elles comportent parfois pas mal de texte, mais sont également très dynamique, offrant des "vlam blam" qui se passent de toutes explications.
Le physique des personnages entre bien en corrélation avec leur psychologie.


Bref, une série que je vais continuer à suivre avec attention!
Ma note : 3,5 étoiles

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire