Google+

22 mars 2011

Nager sans se mouiller - Carlos Salem


Coup de cœur 2011.

Nouvelle découverte du côté de chez Actes Noirs. Décidément, je suis très fan de la collection à la couverture noire! Un contenant beau et élégant pour des contenus qui ne m’ont pas encore apporté de déception.
Je me suis laissée tenter par la couverture et ses airs sixties. Grand bien m’en a pris! J’ai dévoré les 300 pages de ce roman en 3 jours. Impossible de le lâcher, tellement j’avais envie de découvrir la suite du récit. Un bon page-turner en somme!

Bref aperçu : Juanito Pérez Pérez, presque quadra, est un type d’allure passe-partout, limite “insipide-inodore-incolore”. Sa femme l’a quitté pour son manque de “relief” dans sa personnalité, dans ses ambitions, etc. Ses deux enfants l’estiment à peine. Il travaille dans une multinationale qui fournit les hôpitaux en papier de toilette. Enfin, c’est ce que Juanito laisse paraître... car il est en fait numéro Trois d’une Entreprise de Tueurs à gages.
Alors qu’il s’apprête à partir en vacances avec ses gosses, le voilà dépêché sur une ultime affaire avant son congé. Séjour détourné, il passera son repos dans un camp de nudistes. Perplexe par rapport à cette commande, Juanito commence à se poser des questions vis-à-vis de son métier de l’ombre, de sa famille et slalome entre ses interrogations, ses doutes et les coïncidences.

Mon avis : Déjà un gros coup de cœur pour le cadre de l'intrigue. Un thriller sur fond de camp de nudistes c'est peu fréquent (pour ma part, je n'en ai pas encore croisé). Les personnages sont plongés dans des situations plutôt cocasses. Mis à nu, le héros s'adapte assez bien à sa nouvelle condition de vacancier nudiste. Il nous ouvre les portes de son histoire comme on enlève ses vêtements. Du point de vue de l'intrigue, elle est rondement bien menée. Quiproquos, coïncidences, le lecteur est balancé entre les faits et les questionnements de Juanito. Du début à la fin, j'ai avancé à petits pas (pas de géants) sans jamais vraiment trouver la clé du mystère.
Le style de l'auteur est agréable à lire : écrit à la première personne, on suit le parcours du héros. Léger, les lignes sont littéralement "bouffées". Page-turner, le suspense est maintenu et nous pousse à aller toujours lire plus loin.
Cette lecture à la première personne nous rapproche du héros. On le lit comme s'il nous confiait personnellement son récit. Juanito devient notre ami.
Les autres personnages sont également hauts en couleurs. Chacun a une personnalité bien marquée et sont assez attachants.

Bref, une lecture qui m'a vraiment fait plaisir! Une lecture qui m'a donné envie de découvrir d'autres titres de cet auteur (le seul connu est Aller simple).
Carlos Salem est un journaliste et écrivain, né à Buenos Aires en 1959. Il réside "actuellement" à Madrid.

Ma note : 4,5 étoiles

Actes Noirs, octobre 2010, 297 pages

10 commentaires:

  1. J'avais déjà envie de découvrir cet Argentin-là, maintenant voilà, il me le faut !

    RépondreSupprimer
  2. Mmm je ne connaissais pas, mais tu me donnes envie de le découvrir !r

    RépondreSupprimer
  3. Franchement! Un très bon moment de lecture!! J'espère que vous ne serez pas déçu(e)s!

    RépondreSupprimer
  4. je ne lis pas ton billet car je suis plongée dedans, et pour le moment, j'apprécie beaucoup :)

    RépondreSupprimer
  5. Contexte en effet franchement surprenant pour un polar. Ca donne très envie de découvrir ce livre.

    RépondreSupprimer
  6. Amanda : Reviens me donner ton avis!! Savoure!
    Zarline : oui, pas fréquent le cadre, ce qui donne son côté original!

    RépondreSupprimer
  7. Je reviendrai lire ton avis plus tard ... car j'ai acheté le livre aujourd'hui et je n'ai pas envie de le lire si jamais y'a des p'tites infos que je souhaite éviter ^^

    En tout cas, ton coup de coeur me donne vraiiiiiiiment trop envie de l'entamer rapidement !

    RépondreSupprimer
  8. Franchement, il était bien chouette ce bouquin!
    T'as raison de garder le suspense!!!

    RépondreSupprimer
  9. Ayé, je l'ai lu, et j'ai passé un très bon moment :) Je me suis laissée mener par le bout du nez, j'ai pas eu envie de chercher qui est qui tout de suite, et j'ai pris beaucoup de plaisir.

    Peut être un peu trop de cul pour pas grand chose, mais bon, c'était les vacances :D

    RépondreSupprimer
  10. Plaisir de voir que le roman a fonctionné avec toi aussi!!
    Je n'ai pas encore relu cet auteur, mais j'ai déjà zieuté son nouveau titre (alors par contre, j'ai oublié le titre ;-) mais il y a Espagne dedans je crois ;-) )

    RépondreSupprimer