Google+

dimanche 23 mai 2010

Thérapie - Sébastian Fitzek

Dans mon marathon de livre policier, j'ai reçu, en mars, ce livre de Sébastian Fritzek. Je ne connaissais, ni d'Eve, ni d'Adam, cet auteur allemand. La lecture ne m'a pas déplu. J'ai été même assez emballée par l'intrigue.
Résumé :
Josy, douze ans, la fille du célèbre psychiatre berlinois Viktor Larenz, est atteinte d'une maladie qu'aucun médecin ne parvient à diagnostiquer. Un jour, après que son père l'a accompagnée chez l'un de ses confrères, elle disparaît. Quatre ans ont passé. Larenz est toujours sans nouvelles de sa fille quand une inconnue frappe à sa porte. Anna Spiegel, romancière, prétend souffrir d'une forme rare de schizophrénie : les personnages de ses récits prennent vie sous ses yeux. Or, le dernier roman d'Anna a pour héroïne une fillette qui souffre d'un mal étrange et qui s'évanouit sans laisser de traces... Le psychiatre n'a dès lors plus qu'un seul but, obsessionnel : connaître la suite de son histoire.

Mon avis:
Le livre démarre dans un tourbillon d'angoisse avec la disparition de la jeune fille. Puis, bond dans le temps, on retrouve notre psychiatre intérné. Le récit nous est raconté par sa voix. Mais est-ce la voix d'une personne sensée ou complètement à la masse? Je pense que le doute plane de temps à autre.
Le récit nous entraine de la chambre d'hôpital à une île où le médecin était en retraite pour quelques temps. Je suis vite entrée dans l'histoire. La retraite sur l'île, l'ambiance pluvieuse, froide et grise donne un ton et renforce le côté étouffant.
Les personnages qui peuplent le roman sont tout aussi troublant.
Le suspense de ce thriller psychologique est haletant.  Une intrigue rebondissante, un style assez dynamique, qui va droit à l'essentiel. L'auteur ne se perd pas dans des descriptions scabreuses qui nous ferait perdre le fil. Le livre se laisse dévorer très facilement.
J'émets tout de même un petit bémol pour la fin. J'ai eu un peu l'impression d'être embrouillée par le dénouement de l'histoire. Jamais je n'ai deviné comment la fin allait arriver. Le suspense est tenu jusqu'au bout. Mais je l'ai trouvée un peu emmêlée. Disons que j'étais un peu sceptique.
Une belle découverte tout de même, dans le cadre du prix des lecteurs du Livre de Poche.

Ma note : 3,5 étoiles

Thérapie, Sébastian FITZEK, Livre de poche, novembre 2009, 311 pages

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire