Google+

dimanche 21 février 2010

Disparue - Lisa Gardner

Premier livre de la sélection Livre de Poche. Un auteur que je découvre. Un bon moment de lecture.
4ème de couverture:
Sur une route déserte de l'Oregon noyée par la pluie, une voiture abandonnée, moteur en marche, un sac de femme sur le siège du conducteur. Rainie, une avocate séparée de son mari, Pierce Quincy, ex-profiler, a disparu. Dérive d'une femme au passé d'alcoolique ou conséquence d'une des redoutables affaires dans lesquelles elle s'investissait parfois dangereusement ? Un homme sait ce qui s'est passé cette nuit-là. Et lorsqu'il contacte les médias, le message est clair, terrifiant : il veut de l'argent, la célébrité. Sinon, personne ne reverra Rainie. Aidé de sa fille, agent du FBI, Pierce se lance dans l'enquête la plus désespérée de sa vie, sur la piste d'un criminel sans visage et de la femme qu'il n'a jamais cessé d'aimer.
Mon avis
Je ne connaissais pas du tout cette auteur et ce fût une sympathique rencontre. Peut-être un thriller parmi tant d'autres, mais qui a bien réussi à m'embarquer dans son intrigue. Premier chapitre. Une date, une heure. On démarre avec un texte écrit en italique. Un regard extérieur sur un personnage qu'on ne connaît pas encore, une situation intrigante. Alternance : même jour, deux heures plus tard, un coup de téléphone. Kincaid, un enquêteur, est réveillé. Une voiture a été découverte sur le bord d'une route. Le conducteur a disparu. Retour en arrière et à l'italique, on revient sur la description de notre premier protagoniste.
Chapitre 2, l'histoire est lancée. Chaque chapitre correspond a une heure bien précise et est raconté du point de vue de l'un ou l'autre des personnages. Cette construction du roman est intéressante et donne un certain dynamisme. Le style de l'auteur est agréable, entre dialogues et descriptions, je n'y ai pas trouvé de longueur.
L'intrigue est bien ficelée et parsemée de rebondissements (sans verser dans l'excès, l'histoire reste crédible).
Pas de supers héros, de supers flics, mais des personnages tourmentés. Je me suis laissée prendre au jeu de "qui est le coupable?". Ballotée d'une idée à l'autre, le suspense est resté entier jusqu'au bout, et encore une fois en conservant sa crédibilité.
Des thrillers, il y en a plein. Et je ne sais pas si de moi-même j'aurais été chercher ce roman. Il est venu à moi, je l'ai accueilli à bras ouverts et je n'ai pas été déçue. Ça m'a rappelé les livres de Patricia Cornwell avec Kay Scarpetta, mis à part qu'ici on n'a pas le regard du médecin légiste, mais du profiler.
Bref, un bon divertissement qui se lit assez vite.

Ma note : 3,5 étoiles

Disparue, Lisa Gardner, Livre de poche, janvier 2010, 506 pages




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire