Google+

vendredi 14 août 2009

Un sur deux - Steve Mosby


Mark Nelson, jeune inspecteur est nommé dans l'équipe d'un flic légendaire, John Mercer. 2 ans plus tôt, alors qu'il menait une enquête-qui finalement ne sera pas close- Mercer a perdu l'un de ses co-équipiers. Ce drame a plongé le policier dans une dépression dont il est sorti grâce au soutien de sa femme Eileen. Le premier jour de Mark n'est pas de tout repos. Le cadavre d'un jeune homme vient d'être découvert. Il a été torturé et victime d'un crime sauvage. Une jeune femme aurait quitté la maison de cette homme la veille. A la recherche de cette dernière, les policiers se rendent compte que celle-ci a été enlevée avec son compagnon. Une course effrénée est lancée pour les retrouver. Les enquêteurs n'ont que jusqu'au lever jour.
Le tueur a laissé sa marque. Une marque qui ne passe pas inaperçue aux yeux de Mercer et de ses équipiers. Il s'agit du serial-killer qui avait abattu leur collègue. Son mode operandi : il s'en prend a un couple. Avant d'assassiner un des deux, il les séquestre et les torture en demandant "qui des deux va survivre".
Partie en vacances avec une réserve de près de 10 bouquins, je me suis laissée tentée par celui-ci au détour d'un rayon de grande surface...
Un résumé plutôt alléchant. Par contre, je le redis, je ne me suis pas laissée embobinée par les commentaires sur la couverture. Ces petites phrases sensées apâter le passant.
Je débute l'introduction avant de m'endormir... merci, pour le cauchemar en début de nuit.
Effectivement, la mise en bouche est très peu ragoutante. Un meurtre plutôt glauque qui laisse supposer une suite dans le même goût. Et effectivement, l'auteur nous offre quelques scènes à ne pas lire devant son assiette.
L'intrigue est assez bien ficelée. Je me suis laissée prendre au jeu. Même si le rythme se ralentit un peu vers la fin... un coup de théâtre clôture le récit.
Un récit écrit à plusieurs voix. On passe ainsi d'un narrateur à l'autre.
J'ai bien apprécié cette construction qui donne à découvrir la psychologie des personnages de "l'intérieur".
Je ne dirais pas que je me suis trouvée face à un thriller incontournable, mais c'était une assez bonne lecture de vacances.
Je conseillerai ce livre aux dévoreurs de thriller. Sur une échelle, je le place en dessous de l'âme du mal ou d'In Tenebris de Chattam, mais bien au dessus de Prédateurs, du même auteur (pour me borner à une seule référence...)
Donc un bon moment de lecture.
Ma note : 3,5 étoiles

On en parle ici : Cocola's, Enlivrez-vous, Clarabel

Un sur deux, Steve Mosby, Points, 437 pages, janvier 2009

2 commentaires:

  1. BRRRRRR. Je ne suis pas sûre que j'aurai le courage de lire ça. Mais bon tu as l'air d'avoir vraiment aimé... je vais d'abord l'offrir à ma mère, et si elle y survit, je le lis... (rire sadique)

    RépondreSupprimer
  2. ;-)
    Sadique va!
    Oui je pense que c'était un thriller plutôt pas mal. Ce n'est pas un incontournable, mais de quoi passer un bon moment de lecture.

    RépondreSupprimer