Google+

lundi 5 mai 2008

Fahrenheit 451 - Ray Badbury


Ecrit en 1954, ce roman de Bradbury fait partie des livres qui ont rendu célèbre la forme littéraire de dystopie. A l'opposition de l'utopie, la dystopie nous donne une image du monde la pire qui soit. Mais cette vision ne pourrait-elle pas devenir un jour la réalité de notre monde?
Fahrenheit 451 est la température à laquelle s'embrase spontanément le papier au contact de l'air.
Dans ce roman de science-fiction, les pompiers n'oeuvrent plus à éteindre les flammes, mais plutôt à brûler les livres. Montag fait partie de ces pompiers. Il est satisfait de son emploi et plus ou moins de sa vie privée. Un jour, au retour du boulot, il fait la rencontre d'une jeune fille, Clarisse, qui lui fait prendre conscience de toutes ces petites choses qui peuplent le monde et dont plus personne ne fait attention. La vitesse a pris le pas, la censure et l'endoctrinement médiatique sont de rigueur. Sa femme passe le plus clair de son temps auprès de sa "famille", diffusée sur trois écrans géants dans le salon. Ils ne se souviennent même plus de leur première rencontre.
La vie de Montag bascule le jour où, lors d'une intervention, il subtilise un livre interdit et le dissimule chez lui...

Enfin je me suis plongée dans ce grand classique de science-fiction. SF des années 50 qui pourrait très vite devenir une réalité du XXIè siècle. C'est plutôt une vision pessimiste de la société. Dans le livre, la manipulation saute aux yeux... mais qu'en est-il de notre réalité? Qui peut crier haut et fort que nous ne sommes pas manipulés par les médias? Qui peut dire qu'il ne se laisse pas manipuler par les médias?
Je ne dis pas que la lecture de ce bouquin va changer la face du monde. Mais il a le mérite de faire réfléchir. Se dire que ce livre a été écrit en 1954...
J'ai été frappée par cette obsession de la vitesse, ça ressemble beaucoup à aujourd'hui. Alors qu'en est-il du reste? Est-ce que petit à petit le roman de Bradbury va rejoindre notre réalité?
J'espère bien que non.
J'espère que ces quelques lignes vous donneront envie de vous plonger dans ce bouquin. Peut-être pas pour débattre sur un sujet de société, mais au moins pour découvrir un grand auteur du XXè siècle.
Le récit se découpe en trois parties, trois charnières de la vie de Montag. Le style narratif est basé sur l'exploration des pensées, du vécu du héros, entrecoupé de dialogue entre les protagonistes. Un récit percutant et qui fait réfléchir.

Fahrenheit 451, Ray Bradbury, Folio SF
3,5 étoiles

13 commentaires:

  1. contente que le livre t'ait plu ! ^^
    il est assez affolant, tout à fait réaliste concernant la manipulation. Bon ça fait très longtemps que je l'ai lu, j'ai pas les détails en tête, mais je crois pas qu'il exagère beaucoup ^^
    On est en plein dedans, on l'a toujours été, mais avec les nouveaux moyens de communication, ça ne fait qu'empirer. Il y aurait beaucoup à dire là-dessus oO
    Un livre que je relirai volontiers si je n'avais pas une PAL menaçante et très jalouse lol

    RépondreSupprimer
  2. je l'ai lu plusieurs fois, un classique dont je me lasse pas comme 1984 , le meilleur des mondes, les plus qu'humains...

    RépondreSupprimer
  3. Madame Charlotte> Un pal menaçante et jalouse!! tiens ça me dit qqch! ;-) D'ailleurs je n'oublie pas "l'homme illustré" que tu m'avais envoyé!
    pom'>1984 est dans ma PAL et le meilleur des mondes aussi mais en anglais... A lire bien vite aussi!

    RépondreSupprimer
  4. Le meilleur des mondes et 1984 sont effrayants eux-aussi, surtout 1984 je trouve, incontournables !

    RépondreSupprimer
  5. J'ai vu une partie du film 1984, vec Robert de Niro.
    Mais niveau livre, je suis encore ignorante ;-)

    RépondreSupprimer
  6. J'adore Bradbury ! Dans un autre style les chroniques martiennes sont géniales.

    RépondreSupprimer
  7. de niro dans 1984 ?? t'es sûre ? oO

    RépondreSupprimer
  8. oui ;-)
    mais c'est dans BRAZIL ;-) et basé sur 1984

    RépondreSupprimer
  9. Même si le temps a passé, c'est vrai que ce livre reste un grand roman. J'ai par contre revu il n'y a pas longtemps le film de François Truffaut qui lui n'a pas supporté du tout de vieillir...

    RépondreSupprimer
  10. SBM>Je n'ai pas encore vu le film de Truffaut... Je pense que ce sera pour bientôt... j'espère ne pas être trop déçue quand même!
    Merci pour l'avis!

    RépondreSupprimer
  11. Brazil n'est pas basé sur le livre, mais sur l'idée ^^
    Le film 1984 est nettement plus proche (même histoire, personnages etc)

    RépondreSupprimer
  12. On vient de le redécouvrir aussi, poussés par notre teenageuse maison fan de SF : plutôt boen vieilli le Bradbury, même s'il résonnait différemment dans les années 60 puisqu'aujourd'hui le spectre de l'apocalypse nucléaire s'est éloigné avec le réchauffement de la planète et la fin de la guerre froide.
    D'autres peurs, biologiques ou terroristes, sont venus changer notre perception de la fin de notre monde.

    RépondreSupprimer
  13. Je n'ai pas du tout accroché à ce roman que j'ai trouvé aride, froid et ennuyeux. J'ai largement préféré les Chroniques martiennes, du même auteur.

    RépondreSupprimer