Google+

mardi 1 septembre 2015

Défi ValeriAcr0 #3.7 : La sélection de septembre

❢ Le défi ValeriAcr0, c'est un petit challenge qu'on se lance tous les mois avec Acr0. L'idée de base, c'est que chacune va puiser dans la Pile A Lire de l'autre pour en dénicher une lecture. Le binôme a le mois courant pour effectuer sa lecture, et jusqu'au 5 du mois qui suit pour poster sa chronique.

Haïku du mois de septembre

Indien de l'été
Tire sa flèche au bal des feuilles
Dans l'attente des flocons.


❢ Le dernier tiers de l'été est déjà bien entamé. Dernière ligne droite avant l'automne et les saveurs de la futur période pré-Halloween. D'ailleurs, pour le mois d'août, Acr0 me mettait déjà un peu dans le bain avec un titre qui m'aura bien replongé dans un univers où les enfants sont tués par l'incarnation de leurs peurs. De mon côté, j'avais envie de savoir ce qu'elle pensait d'un auteur que j'ai plutôt envie de découvrir. Un choix qui l'a enthousiasmée en tout cas!

❢ 9ème mois de l'année, 7ème sélection de notre défi 2015, 31ème sélection depuis le début de notre aventure, et toujours pas trace d'ennui à l'horizon! Non, moi je dis que se tirer dans la PAL l'une, l'autre, ça pimente notre quotidien de lectrice. Il faut avouer que parfois, la tâche peut s'avérer sportive, mais au final, on en sort souvent contentes d'avoir pioché dans cette tour de Babel -enfin surtout en ce qui me concerne, faut-il rappeler que sa PAL commence à faire de l'anémie?! Enfin je trouve :-). A nouveau, je ne perds pas de vue l'arrivée imminente du Challenge Halloween, et connaissant la ferveur de ma comparse pour cette période de l'année, j'avais envie de la mettre aussi dans l'ambiance. J'ai donc choisi de l'envoyer dans...

Joseph DELANEY :
L'Epouvanteur, tome 2 - La malédiction de l'Epouvanteur



❢ Alors, heureuse ou pas de ce choix?
Héhé, ce sera donc le tome 2 de cette série, en relecture. C'est bien, tu me motives, j'ai relu le tome 1 le mois dernier. Halloween, me voilà !

❢ Comme c'est un défi à double sens, Acr0 m'a également choisi un livre pour ce mois de septembre 2015. Envie de savoir ce que c'est? Monte sur le dos de la licorne ailée, elle t'amènera dans son pays imaginaire.



lundi 17 août 2015

Le petit jardins des fées - Anne Duguël

TITRE : Le petit jardin des fées
AUTEUR : Anne DUGUËL
Multivers Editions - 17/06/2014
(2010)
218p.










Vous prendrez bien un petit résumé avec votre thé?

❢ Trois petites filles se retrouvent pendant les vacances d’été à Pastourou, petit village du Tarn, et s’amusent dans un petit jardin clos qu’elles appellent le « Petit jardin des Fées ». Le jardin appartient à la grand-mère de deux des petites filles, Vanille, 9 ans et Fleur, 7 ans. Mais cette année, un horrible drame arrive et elles ne viendront plus jouer dans le petit jardin. Plusieurs personnages nous racontent leur version de ce drame selon leur perspective, leur vision des faits. Petit à petit, le passé rejoint le présent et les indices dessinent lentement l’histoire terrible du petit jardin.


Et mon avis, je vous le trempe?

❢ Anne Duguël, est une auteur belge -wais wais bien de chez moi- qui nous a malheureusement quitté en mai 2015. Je la connaissais sous le pseudo de Gudule, l'ayant découverte il y a pas mal d'années avec La bibliothécaire. Même si j'avais acquis également La petite fille aux araignées, en version numérique, je ne m'étais plus replongée dans son univers depuis. Et à tort! Parce que l'auteur créée des univers malsains et dérangeants avec peu de choses... juste des mots!
fairies - private life III by SHA-1
❢ Dans Le petit jardin des fées, elle donne vie à une terrible histoire de village à travers la voix de 9 personnes. Chacun à son tour, avec le ton et la personnalité qui lui est propre, chaque protagoniste narre une partie de son récit. L'assemblage du puzzle, à travers ces points de vue différents, mais surtout des secrets de famille, permet au lecteur de reconstruire une intrigue qui dépasse le drame en question. Tout au long de l'histoire, on va bien sentir, petit à petit, les sentiments -et ressentiments- que les habitants ont les uns pour les autres. Au fur et à mesure de leurs interventions les masques des individus vont quelque peu tomber.

❢ J'ai vraiment apprécié le style d'écriture d'Anne Duguël. Les mots sont simples, mais donnent vraiment beaucoup de consistance à chaque personnalité. L'alternance des témoignages des personnages permet d'avoir une vision plutôt "objective" de la situation. Leur aisance grandissante avec leur interlocuteur aide également à "faire tomber les masques". Les chapitres sont assez brefs et s'enchaînent rapidement. En plus de l'envie d'en savoir toujours plus, cela apporte un très bonne dynamique à l'histoire, sans forcément être trop court et nous laisser un goût de trop peu.


❢ En bref, j'ai vraiment apprécié redécouvrir Anne Duguël à travers cette histoire. Cela m'a donné envie de plonger dans ma PAL numérique pour aller rechercher, La petit fille aux araignées. Avec un style court, simple, Anne Duguël fait montre d'un grande efficacité dans la construction de son intrigue -selon moi, nous nous trouvons à mi chemin entre le roman et la nouvelle. C'est rapide, rythmé, mais aussi très profond au niveau de l'image de la nature humaine qu'elle dépeint. L'étiquette Fantastique collée sur le livre tient selon moi au côté un peu horrifique et dérangeant de l'histoire.

❢ Le livre a été édité en numérique par Multivers Editions, que je remercie au passage pour la découverte. N'hésitez pas à aller fourrager dans leur catalogue, les prix sont vraiment abordables!
Envie de vous le procurer? C'est par ici qu'il faut cliquer.

❢ L'avis des voisins : Cornwall



jeudi 13 août 2015

The rivers of London - Ben Aaronovitch

TITRE : The rivers of London (Peter Grant #1)
AUTEUR : Ben AARONOVITCH
Gollancz - 2011
392 pages











Do you want any plot summary with your tea?


❢ Peter Grant est stagiaire inspecteur de police à Londres. Alors qu'il est assigné à la surveillance nocturne d'un lieu de crime à Covent Garden, il fait la rencontre de Nicholas Wallpenny. Seul témoin du crime, Wallpenny est un fantôme. Une particularité qui va l'amener à être intégré, par le mystérieux inspecteur Nightingale, à une branche plutôt secrète de la police londonienne, à savoir celle qui traque les crimes surnaturels. Un peu surpris, mais soulagé -le jeune homme été voué à un début de carrière noyé dans la paperasse et non sur le terrain- Grant va mener l'enquête et tenter de dénouer les fils de ce meurtre de Covent Garden. Il était loin de s'imaginer tout ce qu'il va découvrir sur Londres.

Sorry, my mind fell down in your cup...

Team London by The Agarthan Guide
❢ C'est à travers une Lecture Commune avec ma pote Hilde que j'ai (enfin) découvert l'univers de Ben Aaronovitch. Pour la petite histoire, j'avais acheté ce livre à Londres lors d'un de mes périples (en 2013). Le petit coup de pouce de la lecture en binôme venait à point pour m'aider à le sortir de ma Pile à Lire -yep, grosse feignasse, tu veux des livres en anglais, mais t'es un peu paresseuse quand il s'agit de le lire. Qui plus est, le moment était plutôt bien choisi pour se lancer dans cette lecture : je revenais d'un WE à Londres avec ma soeur (concert de Blur à Hyde Park oblige), et Hilde était en train de préparer ses vacances dans la capitale anglaise avec sa soeur également. En gros, un prolongement et un avant-goût de Londres.

Team MET by The Agarthan Guide
❢ Envie de découvrir un univers assez sympathique, qui incusionne* de la magie dans notre monde, avec un héros qui se découvre des sensibilités particulières, guidé par un mentor quelque peu mystérieux? Alors file mettre ton nez dans cette série de Ben Aaronovitch. Evidemment, cette introduction n'est pas sans rappeler une autre histoire d'apprenti sorcier, mais la comparaison s'arrête là- enfin du moins pour le moment. Cette série m'avait été conseillée par un libraire à Londres. De fait, le texte est plutôt accessible quand il ne s'agit pas de sa langue maternelle, mais c'est aussi un super voyage à travers les rues londoniennes. Et ça, j'ai vraiment adoré!

❢ Côté style, l'auteur manie bien les traits d'humour et n'hésite pas à parsemer son texte de références humoristiques ou de situations cocasses. Il mêle habilement les situations de réflexion interne de notre héros et les dialogues entre les différents protagonistes. Les chapitres varient entre 20 et 30 pages et mettent généralement en scène deux actions. Autant d'ingrédients qui confèrent une bonne rythmique au récit. En gros, quand on l'ouvre, on ne chôme pas et je me suis étonnée à lire quasi aussi rapidement les premiers chapitres que si je lisais en français.

Team Downstream by The Agarthan Guide
❢ Sur le plan de l'intrigue, c'est là que je suis un peu mitigée. Alors de base, j'ai apprécié l'enquête. J'ai trouvé que les personnages véhiculaient un bon capital sympathie et j'avais grand plaisir à me promener à leur côté. On peut dire qu'ils sont hauts en couleurs, possèdent chacun une personnalité particulière, et animent bien le récit. Peter Grant est un héros agréable : drôle, un peu "Pierre Richard" à ses heures-genre parfois il a pas de bol quoi- un peu fonceur, séducteur, à la fois trop et pas sûr de lui, et c'est un chouette gars. Il ne sera ni tout blanc, ni tout noir et sa personnalité sera intéressante à découvrir au fil des tomes. Donc pour en revenir à l'intrigue, j'ai un peu eu l'impression que ça partait dans tous les sens sans y voir une réelle pertinence. Je disais que les chapitres mettaient en scène plusieurs actions à la fois, ça a son côté positif, si on pense au rythme, mais aussi un côté un peu négatif sur le plan de la compréhension. C'est simple, à certains moments, j'avais un peu l'impression que je passais à côté du texte... du coup soutien de la version française, pour me rendre compte que non j'avais bien compris la langue, mais pas le contenu -on va dire que j'étais fatiguée parce qu'en soit ce n'est pas chinois non plus comme histoire. Et là, t'es content de partager ta lecture avec une copine! Parce que dans ces moments là, soit elle t'explique -et tu passes pour une grosse débile- soit elle confirme que l'idée n'était pas très claire et que non c'est pas toi l'idiote -ou alors, on est deux idiotes, mais bon. Au final, ça reste quand même une bonne intrigue et j'ai bien envie de connaître la suite des aventures de Peter Grant.
Team Upstream by The Agarthan Guide

❢ Mon coup de coeur dans ce roman, c'est avant-tout et surtout la promenade que l'auteur nous invite à faire dans les rues de Londres. Il nous balade de quartier en quartier, citant des rues, des places, des endroits, référençant des lieux, des points commerciaux ou des sites touristiques. Un vrai guide-routard-planet-futé. Et j'ai adoré ça! Revenant de Londres, il m'a permis de prolonger aka le forbidden planet- bin je trouve que ça rapproche. L'intrigue se déroule en majeure partie dans Covent Garden et ses alentours, j'adore -oui, je me répète.
mon périple, de me remémorer ces endroits que j'affectionne tant. Puis de le voir citer un magasin que j'ai l'habitude de visiter -



❢ En bref, avec la série Peter Grant, Ben Aaronovitch plonge son lecteur dans le monde
contemporain que nous connaissons, mais dans lequel se cachent des forces magiques. Il met en scène des personnages hauts en couleurs : certains sympathiques, d'autres étranges, ou encore désagréables. Son texte est agréable à lire : un style assez simple, des passages gorgés d'humour ou de références, qui se dévore littéralement. L'intrigue de ce premier opus tient bien la route, même si je lui reprocherais de partir un peu dans tous les sens. Aaronovitch bombarde pas mal d'action à travers ses chapitres, peut-être parfois trop. Ca a eu tendance à me perdre un peu.
Si tu aimes Londres et que tu souhaites te balader virtuellement dans les rue de la capitale anglaise... saute dessus. Ce roman fait vraiment vivre cette ville et invite clairement au voyage.

Illustrations by The Agarthan Guide
❢ Hilde a aussi son avis sur la question, tu veux le connaître, file sur le quai de sa gare!



mardi 4 août 2015

Game of thrones #3 : La bataille des rois - G.R.R. Martin

TITRE : Game of Thrones #3 : La bataille des rois - A clash of kings
AUTEUR : G.R.R. MARTIN
J'ai Lu 2002
(VO-1998)
413 pages





Vous prendrez bien un petit résumé avec votre thé?

❢ Pas super facile de résumer sans spoiler, mais on va faire pour un mieux!
De retour à Westeros pour poursuivre les aventures des familles Stark et Lannister, entre autres!
Le fil rouge du roman réside dans un astre rouge "déchirant" le ciel, et vu d'un bout à l'autre des différents royaumes. Chacun en ira de son interprétation : alliée ou point noir de la situation, cette comète apporte de nombreux présages.
Ouverture justement sur "une tranche" de Stannis Barathéon, le frère de Robert.
Mélisandre, la dame rouge semble avoir beaucoup d'influence sur les décisions de ce cher Stannis, et ce n'est point trop du goût du vieux Mestre. Stannis est tout à la fois conquérant et rageur de se voir dans le devoir d'envisager d'anéantir l'armée de Renly, son plus jeune frère, qui tente de lui ravir le trône qu'il estime lui revenir de bons droits!
Tour à tour, nous suivons Tyrion, de retour à Port Réal, mandaté par Tywin pour devenir la nouvelle main du roi -aka Jeoffrey. Arya, en fuite, qui tente de rejoindre Winterfell. Sansa coulant des jours heureux (hum) auprès de son Roi. Jon, au mur, ou au delà. Théon Greyjoy qui rejoint les Iles de fer pour entamer une alliance entre Rob Stark et son père Balon Greyjoy.


Et pour tremper dedans, mon avis!


❢ Une résumé, c'est sympa, pour situer un peu l'histoire, mais dans une telle saga, vas-y pour parler de l'action sans donner trop d'éléments. La bataille de rois est le troisième tome de la version française de la saga de George R.R. Martin, mais c'est aussi la première partie du second tome en version originale. Perso, je lis la version "découpée" et non pas les intégrales, ce qui en soi pourrait être plus logique et mieux coller avec l'esprit de l'auteur. Mais j'avais eu la chance de trouver les 10 premiers tomes d'occas, à un prix dérisoire et dans un état impeccable; de plus, pour un confort de lecture (poids de l'intégrale, taille de la police) je pense que je préfère ces volumes séparés. Bref!
❢ Tout d'abord, je trouve que le titre de ce tome colle bien avec ce qui s'y passe. Les choses bougent et on sent bien que la bagarre pour la couronne a bien commencé. Pas de combats impitoyables ou de champs de bataille sanglants, mais ce n'est pas pour ça que ça manque d'action. Bien au contraire : les  différentes stratégies sont en train de se mettre en place, les esprits s'échauffent, les questions fusent - exception fait de la partie Arya, où ça chauffe quand même un peu.
J'aime assez bien la manière dont Martin construit son roman, en passant d'un personnage à l'autre pour décrire les différents axes d'approche. Les chapitres font en général entre 20 et 30 pages -sauf peut-être pour Sansa où ils sont légèrement plus courts- et ça donne un bonne rythmique. Ca joue également sur l'appréhension de la temporalité de l'histoire. Les chapitres s'alternent, mais on est bien dans une certaine simultanéité.

❢ Le prologue d'entrée est plutôt percutant, donne le ton de ce qui va se dérouler tout au long du récit. Je pense que c'est une de mes parties préférées, avec les chapitres consacrés à Tyrion. Définitivement, Tyrion Lannister est mon personnage préféré. Ces échanges avec Cersei sont à chaque fois plus drôles les uns que les autres. On sent bien que la tâche ne sera pas facile pour la nouvelle main du roi! Mal aimé par sa "famille", on comprend qu'il ne partage pas toujours leurs vues. Il jongle ainsi entre ce qu'il est de bon ton de leur dire, et la mise en place de sa stratégie pour atteindre ses buts.
Le point de vue d'Arya est pas mal non plus. J'ai bien aimé la suivre, même si ce n'est pas encore aussi palpitant que la partie Tyrion. Adepte de la série télé, je sais que ça va monter crescendo, et je déguste la vraie version de M. Martin par rapport à sa saga -puisqu'on sait que les scénaristes de la série se sont éloignés quelque peu du récit de l'auteur.
Stannis and Melisandre by themovieguru42
❢ Autre personnage que j'ai adoré détester, c'est bien ce bon vieux Théon Greyjoy. Je sens qu'on va bien s'amuser avec cet être infâme -mais sans doute pas autant qu'avec ce cher Jeoffrey-, et il ne faut pas avoir peur de le dire : Théon, c'est quand même un gros lynx. Malgré la panoplie de personnages que Martin met en scène -oui, oui il y en a vraiment beaucoup, beaucoup, et pour certains, j'oublie même qui ils sont. Bon il faut dire qu'ils multiplient les bannerêts et que parfois, on n'est sans doute pas vraiment obligé de se souvenir d'eux- on sent bien le plaisir qu'il a à leur fournir à chacun une personnalité propre et particulière. Qu'ils soient de simples "participants" -je ne parle pas des petits figurants, mais de ceux qui ont un petit rôle- ou les "héros" de la saga, ils ont tout de même un certain poids. Cela permet évidemment de les faire évoluer, voire même à ce que les premiers prennent la place des seconds. A moins de vivre dans une grotte, vous n'êtes pas sans savoir que Martin prend un malin plaisir à buter ses personnages principaux. Du coup, il faut évidemment préparer la transition de personnages, sous peine de devoir rédiger un roman avec pour héros des bouts de bois, des tas de pierres et des déserts désertiques.

❢ Ah-aah! Mais quand est-il du style, ce sujet tabou et polémique! Dans cette partie, Jean Sola est toujours au commande de la traduction -et ce jusqu'à la fin du 4ème intégrale. On lui reprochait son ton archaïsant et éloigné du style propre de Martin. N'ayant pas encore eu le courage -grosse flemme oui!- de me plonger dans la série en version originale, je ne peux vraiment juger de la chose. Alors que je me suis assez bien traînée sur les deux premiers tomes sur ce point, j'ai trouvé une certaine amélioration dans ce troisième tome. Peut-être me suis-je habituée à cette traduction, ou est-ce qu'il s'arrange avec le temps, I don't know, mais j'ai trouvé cette partie plus digeste. Bref , n'hésitez pas à me faire part de votre avis en commentaire.


❢ En bref, Acr0 avait décidé de m'envoyer me balader du côté de Westeros pour notre défi de juillet. Ma dernière incursion là-bas datait du mois de janvier 2014 -oups, le temps passe décidément trop vite. J'ai réussi à reprendre assez facilement le fil du récit. Le découpage réalisé par Martin, passant du point de vue d'un personnage à l'autre, apporte une bonne dynamique et une impression de simultanéité. Certains personnages me font évidemment plus vibrer que d'autres et je dévore leurs passages avec avidité, mais dans l'ensemble, on est quand même dans une belle construction stratégico-politique palpitante. Malgré une panoplie plus que débordantes, l'auteur sait donner de l'épaisseur à la plupart de ses personnages. Chaque pierre a son petit rôle à jouer dans l'édifice qui se dresse devant nos yeux. Peut-être avez-vous été découragé par la traduction française des premiers tomes? Je trouve sincèrement que ça s'arrange ici. Le texte m'a semblé moins lourd et plus accessible.
Et puis surtout n'oublie pas...

WINTER IS COMING!


samedi 1 août 2015

Défi ValériAcr0 #3.6 : La sélection d'août

Le défi ValeriAcr0, c'est un petit challenge qu'on se lance tous les mois avec Acr0. L'idée de base, c'est que chacune va puiser dans la Pile A Lire de l'autre pour en dénicher une lecture. Le binôme a le mois courant pour effectuer sa lecture, et jusqu'au 5 du mois qui suit pour poster sa chronique.

Haïku du mois d'août
Point nommé
Point debout
A l'aube de la lune
Histoire d'une libellule



❢ Au mois de juillet, je renvoyais ma binôme à fond les boulons dans une série qu'elle avait débuté en avril dans le cadre de ce même défi. Mon petit doigt me dit -ah bon, ton doigt a une bouche?!- qu'elle a même dévoré le troisième et dernier tome dans la foulée. De son côté, Acr0 avait également envie de me faire avancer dans mes séries. Malgré les températures caniculaires, j'ai chaussé ma pelisse et je suis partie à la conquête de ce livre.



❢ Le mois d'août, c'est toujours le mois des vacances -même si tu bosses et que t'as pas de vacances, la nostalgie de tes années d'écolier persiste dans ton esprit- mais c'est surtout la 30ème sélection cumulée de notre défi. Je salue notre régularité et la rigueur avec laquelle nous nous adonnons mensuellement à notre tâche, dont le but ultime est de réduire notre Pile A Lire. Pas de thème particulier dans mon choix cette fois-ci, juste -à nouveau- l'envie d'avoir son avis sur un auteur qui me tente bien. Bon alors, qu'est-ce qu'elle va lire ma cocotte?

Christopher PRIEST : Les extrêmes




❢ Sa réaction, à chaud?

Ah Priest, j'espère qu'il va autant m'enchanter qu'avec ses autres livres. J'ai lu quelques pages à sa réception, cela inaugure du "tout bon".



❢ Mais Acr0 ne sera pas la seule à devoir remplir un défi pour le mois d'août. Elle aussi a fait un choix pour Bibi. Pour savoir ce qu'elle a pêché, il faut se rendre d'urgence sur son rafiot et fouiller son filet à poissons!